La Gigafactory Tesla pour démocratiser la voiture électrique

Dans un monde ou la technologie évolue de jour en jour, pourquoi faut-il encore des énergies fossiles pour se déplacer ? Le sujet est sensible. Lobbys, manque de progrès techniques ? Ce que l’on sait, c’est que le secteur automobile évolue. Et avec sa nouvelle Gigafactory, Tesla pourrait bien changer la donne. Faisons le point.

Rédigé par Florian Darroman, le 25 Mar 2017, à 7 h 20 min

Hybride ou totalement électrique, la batterie est le coeur du nouveau moteur écologique automobile. Malheureusement, celle-ci reste très coûteuse. C’est pourquoi de nombreuses personnes ne franchissent pas le cap. Avec l’inauguration de sa Gigafactory le 29 juillet dernier, Elon Musk, PDG de Tesla, avait promis une réduction significative du coût des batteries. Qu’en est-il aujourd’hui ?

gigafactory

Elon Musk présente la Gigafactory © Steve Jurvetson (CC BY 2.0)via Flickr

Qu’est-ce que la Gigafactory Tesla ?

Tesla est connu pour ses véhicules 100 % électriques et son objectif de transition mondiale vers une énergie durable. Pour le PDG de la société, il est indispensable de produire en grande quantité des voitures électriques afin de baisser les coûts de celles-ci et les rendre accessibles à tous(1). Pour cela, pas question de produire dans une banale usine, Elon Musk à d’autres ambitions.

La gigafactory : l’usine du futur

Située à Sparks dans le Nevada, la Gigafactory est l’usine du futur : 100 % écologique et totalement autonome, elle sera alimentée principalement par l’énergie solaire, éolienne et géothermique. Cette usine a pour objectif d’ici 2018, de « produire plus de batteries au Litium- Ion par an, qu’il n’en était produit dans le monde en 2013 ». Impressionnant, mais rien d’étonnant lorsque cette phrase provient d’Elon Musk.

En utilisant le principe d’économie d’échelle (qui consiste à produire plus pour réduire les coûts de production), Tesla souhaite démocratiser la voiture électrique en proposant un modèle plus abordable. Le site devrait atteindre 1 kilomètre carré d’envergure et produire 35 gigawattheures (GWh), du jamais vu !

Pour illustrer la puissance d’une telle infrastructure, il faudrait seulement 100 Gigafactory pour que le monde entier face sa transition vers le renouvelable. Ni plus ni moins.

À quel prix s’attendre ?

Il faut savoir qu’actuellement Tesla propose deux modèles, le Modèle S et le Modèle X. Une berline et un SUV 100 % électrique très haut de gamme. Pour la première, comptez environ 82.000 euros entrée de gamme avec une autonomie de 372 km à 100 km/h. Et environ 103.000 euros en l’entrée de gamme avec une autonomie de 565 km à 100 km/h pour la deuxième.

Un nouveau modèle, prévu pour mi-2018, simplement baptisé Modèle 3, promet d’être un concentré de technologie et de sécurité :

  • 5 places
  • Autonomie de 345 km
  • 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes
  • Système de pilotage automatique
  • Supercharge

Vous voulez connaître le prix ? 35.000 dollars, soit un peu plus de 32.000 euros, et trois fois moins que l’entrée de gamme du Modèle S. D’accord, cela reste plus cher qu’une Renault Zoé, mais ces deux modèles ne sont pas comparables.

gigafactory

Tesla Modèle S © Taina Sohlman Shutterstock

Comment est-il possible de diviser le prix d’un véhicule par trois ?

En investissant dans le développement durable, Elon Musk, suivant l’idée que l’autonomie énergétique est le modèle, souhaite à long terme réduire à zéro ses dépenses en énergie.

De plus, l’ensemble des pièces est fabriqué au même endroit, ce qui facilite l’assemblage, et fait considérablement baisser les frais de transport : les coûts de production des batteries en lithium-ion s’en verraient réduits de 30 % voire plus.

Savez-vous combien de voitures électriques sont vendues en France ?

Une fois de plus, Elon Musk a fait un pari audacieux, celui de construire l’usine la plus puissante au monde en production d’énergie, totalement respectueuse de l’environnement, ce qui est rare dans le domaine de l’automobile. Et, si l’industrie des transports s’investissait dans la transition vers les énergie renouvelable autant que Tesla Motors le fait, enfin pourrions-nous enfin faire une croix sur le pétrole en tant que combustible, et limiter grandement la pollution !

Illustration bannière : Gigafactory Tesla © www.tesla.com
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sortant d’une école de commerce, je me suis dirigé vers le Marketing Digital, puis le développement Web. Cela afin de devenir multitâche dans le métier...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Mon avis n’est pas difficile à comprendre, du moins je l’espère, sinon on peut dire que ce monde est une ruine, car je suis retraitée, j’aimerai changer ma voiture diesel citroen aura acquis le 26 janvier 1994… contre une voiture électrique…
    Où trouver l’argent???
    Bien à vous

  2. Étant l, inventeur d, un système de moteur à air 100 %écologique accouplé à un alternateur produit de l, électricité 24h sur 24h,( ne fonctionne pas à l,air comprimé .
    Se monte sur les véhicules électriques avec un kilométrage illimité villes ou campagne,jour comme nuit .
    Vous retirez le groupe actuel et vous mettez le système du moteur à air avec quelques petites modifications, peut s, adapté sur les voitures électriques ou hybrides .
    Se système peut s, installé dans les habitations individuelles, pour les grandes entreprises ou usines.

Moi aussi je donne mon avis