Nos conseils pour jardiner sans douleur

Le jardinage est une activité qui, si elle n’est pas sportive au sens premier du terme, mobilise clairement le corps. Alors pour jardiner sans douleur, il s’agit d’adopter quelques réflexes et de connaître les astuces pour ne pas risquer de se retrouver plié en quatre !

Rédigé par consoGlobe, le 15 Jun 2021, à 15 h 43 min
Nos conseils pour jardiner sans douleur
Précédent
Suivant

Qui n’a jamais eu mal au dos par exemple, ne peut savoir combien il est intéressant d’avoir les bonnes astuces pour s’éviter ce genre de « désagréments ». Et attention, une position pour les seniors est valable pour les jeunes aussi, la douleur ne connait pas de frontière d’âge.

Ne lésinez pas sur le matériel

Si vous mesurez plus d’1,80 m, la plupart des outils ne sont pas réfléchis pour vous, c’est un fait. N’hésitez donc pas à vous équiper d’outils à manches télescopiques ou de remplacer les manches trop courts par des manches à la bonne longueur.

Prenez vous aussi le temps de réfléchir à quel outil de jardinage vous utilisez en fonction de quelle tâche. Est-ce bien le bon outil que je suis en train d’utiliser ?
Vous pouvez aussi vous orienter vers des outils nouvelle génération qui sont mieux pensés ou alors d’autres, comme la grelinette qui permet de travailler le sol en le respectant… autant que le corps du jardinier !

Genouillères, protège-genoux, coussin, couverture épaisse, plaque de polystyrène récupérée… Tous les moyens sont bons pour amener un peu de douceur à vos genoux quand vous devez les mettre au sol.

jardiner sans douleur

Jardiner sans douleur, c’est aussi savoir écouter son corps © Juice Flair

Lire aussi : Que faire au jardin ce mois-ci ?

Enfin, quelle que soit votre objectif au jardin, jardiner sans douleur ne peut guère se faire sans une table. Une table pour le verre d’eau, une table pour remporter, une table pour étaler les graines ou encore une table pour y poser sa récolte.

Prenez les bonnes habitudes

Selon les douleurs que vous ressentez habituellement, vous pouvez tout simplement vous prendre un peu de temps avant de commencer à travailler dans votre jardin. Chacun son exercice de chauffe du simple étirement à la position du cobra pour ceux qui ont mal aux lombaires !

Il est souvent conseillé de garder le dos droit quoi qu’il arrive. La chose n’est certes pas sans fondement, mais elle n’est certainement pas conseillée par des personnes qui passent du temps dans leur jardin. Le dos tout le temps droit au jardin c’est bon pour cueillir les pommes mais pas pour désherber  !
Il en va de même pour la ceinture lombaire qui devient presque dangereuse quand elle vous transforme en cocote minute lors du jardinage en été.

Mais pas de panique, il suffit de se plier en avant de manière aussi sporadique que régulière, que votre dos connaisse le mouvement sans pour autant le répéter trop souvent !

Dans la même lignée, ne vous lancez jamais dans des politiques de grands travaux. C’est-à-dire, ne faites pas le même geste pendant des heures d’affilées. Si vous devez par exemple creuser des sillons pour planter vos pommes de terre, ne faites pas tous les sillons en une fois, mais plantez les premières tubercules, avant de recommencer à creuser des sillons, etc.

jardiner sans douleur

Zut, pourquoi vous n’aviez pas une table à côté ? © aleks333

Quand on jardine et que l’on aime ça, que c’est le printemps et qu’il y a tant à faire, on n’a pas envie de s’arrêter alors que le jardin commence à prendre forme.
Eh bien si ! Le repos est la clé non pas seulement parce que vous pourrez travailler plus longtemps, mais parce que c’est lors des pauses qu’on se rend compte si on parvient bien à jardiner sans douleur.

Enfin pensez à bien utiliser tout ce qui peut vous permettre de transporter du poids. La brouette est un excellent outil, mais les seaux ne le sont pas moins, à condition d’en avoir un dans chaque main et avec le même poids dans chaque.

Réfléchir à ce que vous allez semer ou planter

Il est des douleurs ou des périodes durant lesquelles les douleurs sont bien trop intenses pour pouvoir faire ce que tout un chacun fait.

Si vous êtes dans cette situation, pensez à tout ce qui grimpe pour que les plantes viennent à vous plutôt que l’inverse. Les haricots grimpants sont par exemples très productifs et les rosiers grimpants n’ont rien à envier à leurs cousins !

coup de coeur

jardiner sans douleurRéussir son potager du paresseux

Didier Helmstetter, jardinier paresseux et agronome ayant oeuvré pendant une douzaine d’années en Afrique, propose de penser le potager comme un système vivant complexe. Une invitation à observer, à comprendre et à respecter la vocation naturelle d’un terroir, le vôtre, avec son climat, sa situation géographique, son exposition, son sol…

À découvrir sur Cultura.com

 

Illustration bannière : Mieux vaut anticiper le mal de dos pour arriver à jardiner sans douleur © Mintr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis