La Grande Odyssée efface ses traces

Rédigé par Annabelle, le 2 Nov 2012, à 17 h 20 min

La Grande Odyssée, c’est l’événement de l’hiver par excellence. Cette course hors du commun a lieu tous les ans au travers du massif Alpin. Elle rassemble des femmes et des hommes de toutes nationalités, qui s’affrontent pendant 2 semaines à un rythme effréné dans cette course de chiens de traîneaux qui s’étend sur 1000 km. Les équipages sont non seulement d’admirables sportifs, mais ils sont aussi respectueux de l’environnement : ils ne laisseront aucune trace sur leur passage. Un véritable défi dans le défi !

Une exceptionnelle course de chiens de traîneaux

La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, c’est le rêve blanc du célèbre aventurier Nicolas Vanier, et de l’entrepreneur Henry Kam qui devient réalité en 2005.

Tous deux animés par cette même passion du sport, de l’aventure et des paysages hors du commun du Grand Nord, ils imaginent une course exceptionnelle, où les traditionnelles courses à motos neiges sont remplacées par des traîneaux. Un fantastique moyen de renouer avec la Nature, en partageant des moments forts avec son attelage de chiens.

Une compétition extraordinaire

Les 30 meilleurs mushers (conducteurs de traîneaux) internationaux se mesurent les uns aux autres au travers d’une course de plusieurs étapes. Contres la montre, dénivelés, parcours de nuits… les épreuves sont spectaculaires. Chaque athlète dispose d’un « pool » de 14 chiens hyper entraînés.

Une course respectueuse de l’environnement

Contrairement aux sports mécaniques, la course en chiens de traîneaux est douce pour la planète. En effet, seules les empreintes laissées par les pas des mushers et de leurs chiens dans la neige seront visibles.
Elle est aussi douce pour ces chiens marathoniens : pas de rêne, pas de fouet. La relation entre un muscher et ses compagnons est intime, solide ; le maître communique avec ses chiens rien qu’au son de sa voix.

L’écologie est aussi pensée à d’autres niveaux :

  • les déplacements de l’ensemble du staff sont limités, avant, pendant et après la course ;
  • l’utilisation du papier est rationalisée ;
  • on privilégie les matériaux biodégradables ou recyclés

Une course neutre en carbone

Les organisateurs de la Grande Odyssée sont cependant conscients qu’une empreinte CO2 nulle est impossible. Il a donc été décidé de compenser les émissions de GES liées à l’organisation de cette édition 2013.

Ainsi, la grande course, en partenariat avec Love the World, un organisme certifié par l’ONU permettant de compenser son empreinte carbone, a décidé de financer un projet de destruction des gaz à effet de serre de la décharge de Kamphaeng Saen, près de Bangkok en Thaïlande. Il consiste à capter le méthane de la décharge pour le valoriser en générant de l’électricité propre. En plus de cela, il permet par ailleurs l’assainissement et la réhabilitation du site.

Une course citoyenne

Sur le plan social, la Grande Odyssée se révèle aussi un grand projet qui fédère professionnels et habitants qui collaborent pour créer les itinéraires, concevoir les plans de sécurité, préparer les pistes, etc. Parmi les organisateurs, on trouve aussi des travailleurs handicapés, des bénévoles d’associations aux projets solidaires et/ou éducatifs, des structures qui travaillent avec et pour les jeunes, etc.

Enfin, la Grande Odyssée participe au développement du tissu économique local, en dynamisant le secteur touristique. La moitié des prestataires de cette grande course sont originaires de Savoie ou de Haute-Savoie.

La Grande Odyssée en chiffres :

1000 km d’effort dans les Alpes pour une course spectaculaire
30 000 m de dénivelés positifs
30 parmi les meilleurs mushers du monde
400 chiens véritables marathoniens des neiges

  • Toutes les informations sur : www.grandeodyssee.com et www.lovetheworld.com

*

Je réagis

Sur le même thème :


Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il ferait mieux de faire ces courses pour une association des personnes dans le besoin, plutot que de crever les chiens pour rien.. Lamentable !

Moi aussi je donne mon avis