La flore des montagnes stressée par le réchauffement climatique

Une étude américaine a récemment révélé que le réchauffement climatique provoquait un stress chez les plantes de montagnes en Europe, lesquelles étaient poussées à migrer toujours plus haut…

La flore des montagnes stressée par le réchauffement climatique

Edelweiss et primevères prennent de l’altitude… La revue américaine Science a publié une étude il y a quelques jours expliquant le phénomène d’exode des plantes de montagnes vers les sommets.

La sécheresse, principale cause du déclin

L’observation a porté sur 66 sommets de montagnes situées entre le Nord de l’Europe et la Méditerranée, sur une période s’étalant de 2001 à 2008. C’est surtout au sud de l’Europe que le nombre d’espèces de fleurs de montagnes a diminué.

Les scientifiques expliquent ce phénomène par la sécheresse due à la montée des températures. «Les disparitions d’espèces ont été les plus prononcées sur les sommets les moins élevés où les plantes souffrent plus tôt du manque d’eau que sur les montagnes plus élevées qui restent plus longtemps enneigées», précise le coordinateur du projet Harald Pauli, du Global Observation Research Initiative dans les environnements alpins (GLORIA).

Ces observations sont pour le moins préoccupantes, étant donné que les montagnes abritent une flore unique, déjà menacée par certains comportements peu respectueux (cueillette, randonnées hors des chemins prévus, etc.). Les espèces que l’on peut y trouver n’existent nulle part ailleurs sur la planète, raison de plus pour tenter de les préserver.

*

Sur le même thème :