La flore des montagnes stressée par le réchauffement climatique

Une étude américaine a récemment révélé que le réchauffement climatique provoquait un stress chez les plantes de montagnes en Europe, lesquelles étaient poussées à migrer toujours plus haut…

Rédigé par Annabelle, le 1 May 2012, à 15 h 32 min

Edelweiss et primevères prennent de l’altitude… La revue américaine Science a publié une étude il y a quelques jours expliquant le phénomène d’exode des plantes de montagnes vers les sommets.

La sécheresse, principale cause du déclin

L’observation a porté sur 66 sommets de montagnes situées entre le Nord de l’Europe et la Méditerranée, sur une période s’étalant de 2001 à 2008. C’est surtout au sud de l’Europe que le nombre d’espèces de fleurs de montagnes a diminué.

Les scientifiques expliquent ce phénomène par la sécheresse due à la montée des températures. «Les disparitions d’espèces ont été les plus prononcées sur les sommets les moins élevés où les plantes souffrent plus tôt du manque d’eau que sur les montagnes plus élevées qui restent plus longtemps enneigées», précise le coordinateur du projet Harald Pauli, du Global Observation Research Initiative dans les environnements alpins (GLORIA).

Ces observations sont pour le moins préoccupantes, étant donné que les montagnes abritent une flore unique, déjà menacée par certains comportements peu respectueux (cueillette, randonnées hors des chemins prévus, etc.). Les espèces que l’on peut y trouver n’existent nulle part ailleurs sur la planète, raison de plus pour tenter de les préserver.

*

Sur le même thème :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. On parle de “montée des plantes” (de certaines plantes) et on laisse dans l’ombre le fait que les plantes qui se développent à plus basse altitude (dont les paturâges) se développent, eux aussi et colonisent des zones plus élevées. Il s’agit d’un verdissement des contreforts montagneux, lequel est bien entendu parfaitement bénéfique!!! Pour rappel la planète VERDIT à un rythme accéléré ces 20 dernières années GRÂCE à l’augmentation de la concentration en CO2 que la végétation adore par dessus tout…

  2. @steph : jipebe est un activiste climatosceptique qui sévit exclusivement sur les blogs et dont le but est de poster en dessous de chaque article qui parle du réchauffement un petit texte qui contient toujours les mêmes arguments (basés sur aucune étude scientifique mais de son propre jugement, mêlant pseudo-science et accusant sans cesse les chercheurs de religieux ou de dictateurs). Il a du en écrire des milliers depuis quelques années.
    Son message est par exemple complètement trompeur : il mélange à souhait température globale (et son argument massue : on est sur un plateau depuis 1998, donc le réchauffement est mort : ouarf ça c’est de la sémantique! 1998 l’année la plus chaude, et avec 2005 et 2010, il a jamais fait aussi chaud depuis qu’on a des mesures) ; il explique que CO2 et température sont liées linéairement (il est bien le seul à la penser, alors que depuis 10 ans on a une phase El nina, un soleil en berne, des émissions d’aérosols de plus en plus importantes de la Chine et l’Inde), et d’un coup il nous parle de conditions locales : et en France en montagne la température n’a pas cessé de grimper et il n’y a pas de plateau !
    Dans le monde, il existe plein de lieux où on a observé une même montée des plantes, qui doivent faire face à un stress hydrique lié en partie à la montée des températures des années 1970/2011. Il faut des dizaines d’années pour que les plantes réagissent à un changement climatique. On a aussi observé des impacts similaires du réchauffement sur la vigne au niveau mondial. Jipebe met en cause le projet Gloria qui est un grand projet, normalement il devrait en répondre, via par ex les publications scientifiques.
    Mais jipebe lui n’a que faire de la science : il invente tout comme ça l’arrange afin de semer le doute sur le RCA et utilise les blogs comme média de ces mensonges.

  3. Encore de la propagande en faveur du dogme du RCA…

    Depuis 14 ans, Tglobale est stable, et donc tout ce qui est raconté dans cet article ne peut en aucun cas être imputé à un RC qui n’existe plus.

    De toute manière, les mouvements des plantes ne dépendent que des conditions locales, qui n’ont rien à voir avec un climat global (la tyrannie des moyennes masquant les diversités sectorielles).

    • Juste pour information : qui êtes-vous ou quelles sont vos qualifications en la matière pour être aussi affirmatif ?
      Je veux bien volontiers vous croire, mais en l’état, la réponse est bien insuffisamment argumentée pour savoir qui fait réellement de la propagande…

Moi aussi je donne mon avis