5 règles d’or pour ne pas polluer à la montagne

Les vacances d’hiver correspondent à une période de grande affluence dans les stations de ski. Pour que vos vacances à la montagne n’impactent pas trop sur l’environnement, suivez ces 5 règles d’or.

5 règles d'or pour ne pas polluer à la montagne

Règle d’or n°1 pour ne pas polluer à la montagne : tes déchets, tu trieras

La toute première règle d’or en montagne, c’est la gestion des déchets. Peu importe votre lieu de résidence, il est primordial de vous atteler au tri sélectif lors de votre semaine de vacances.

La plupart des stations dispose à proximité des logements de zones de tri, et de poubelles/conteneurs destinés à récolter chacun de vos déchets (plastique, bouteille en verre, déchets ménagers…).

Si vous souhaitez pique-niquer en haut des pistes ou sur un chemin de randonnée, ne prenez pas la montagne comme une vaste poubelle ! Votre repas terminé, gardez vos déchets dans votre sac et attendez de croiser une poubelle pour vous délester de vos emballages. Mieux, attendez d’être en bas des pistes pour les trier !

Si vous êtes fumeur, hors de question de jeter votre mégot dans la neige vierge. Procurez-vous un cendrier de poche ou une petite boîte qui vous servira à stocker vos mégots de cigarette le temps de les jeter. Aucun déchet ne doit rester derrière vous.

Règle d’or n°2 : co-voiturage ou train, tu privilégieras

Partir en vacances à la montagne et en voiture nécessite souvent beaucoup de temps, beaucoup d’essence, beaucoup de CO2. Les stations sont difficiles d’accès, les bouchons fréquents, et les voitures patinent souvent quand elles ne sont pas équipées.

Privilégiez donc le train pour vous rendre dans votre lieu de villégiature. Des navettes spéciales sont souvent prévues pour vous acheminer de la gare à la station.

Si vous tenez à prendre la voiture, essayer d’éviter les périodes de trafic, équipez bien votre voiture, et faites du co-voiturage. D’autres personnes se rendent sans doute dans la même station que vous.

Des stations de ski labellisées

Certaines stations font des efforts environnementaux en termes de transport, d’énergie, d’aménagement, de qualité de l’eau ou encore de déchets. Ces efforts sont récompensés et font l’objet d’une labellisation comme “Flocon Vert”.

Évitez les stations qui privilégient les canons à neige, qui épuisent les réserves d’eau et polluent par les produits chimiques ajoutés pour former la neige.

Pour en savoir plus : Ecotourisme. Un écoguide des stations de ski.

Règle d’or n°3 : ton forfait, tu recycleras

Le temps du forfait-photo en plastique est presque révolu. De nombreuses stations choisissent aujourd’hui de passer au forfait électronique. Celui-ci prend la forme d’une carte que vous glissez dans votre manteau. Cette carte contient les informations relatives au forfait choisi : à la journée, à la semaine…

Une fois que cette carte ne fonctionne plus, les stations sont souvent équipées d’urnes qui vous permettent d’y glisser votre forfait qui sera ensuite recyclé. A moins que vous ne souhaitiez absolument garder votre forfait comme souvenir de vacances, n’oubliez pas de le glisser dans l’urne.

Règle d’or n°4 : dans la station, ta voiture, tu n’utiliseras pas

Imaginons que vous avez choisi de vous rendre dans la station de ski en voiture, dans ce cas là, laissez votre voiture au garage pour les vacances. Les stations sont habituées à l’arrivée des touristes en cette période et souvent, les magasins d’alimentation, de presse, de gastronomie locale sont situés à proximité et peuvent être visités à pied.

Si vous souhaitez vous rendre sur d’autres sites touristiques, ou sur d’autres stations, renseignez-vous : il existe surement des navettes ou lignes de bus qui vous mèneront là où vous voulez aller.

Règle d’or n°5 : de la randonnée du feras, les zones protégées tu respecteras

Vous hésitez entre le ski alpin, le ski de fond ou les randonnées en raquette ? Choisissez les deux dernières activités qui utilisent peu ou pas les remontées mécaniques. Ces dernières ont un impact sur le paysage et sur l’environnement du fait de l’utilisation et l’entretien nécessaire.

Mais peu importe l’activité choisie, respectez toujours les consignes de sécurité indiquées et les zones praticables et balisées. Non seulement le hors piste peut être une activité dangereuse mais les zones non balisées peuvent également être des zones protégées où les écosystèmes sont préservés.

Des vacances à la montagne