De la Volkswagen Golf de 1974 à l’e-Golf, l’histoire d’un symbole

D’un best-seller à l’autre, la Golf a succédé à l’immensément populaire Coccinelle, la ‘voiture du peuple’ (Volkswagen en allemand) par excellence. Un carton plein dès la toute première génération, apparue il y a maintenant 43 ans. Histoire d’une auto devenue culte au fil de ses quelques 33 millions d’exemplaires.

Rédigé par Marion, le 19 Jul 2017, à 7 h 00 min

Golf 7, la Golf d’aujourd’hui

Dévoilée au Mondial de l’Automobile à Paris, la Golf VII est construite sur la nouvelle plateforme modulaire du groupe VW. Elle recevra le titre convoité de Voiture européenne de l’Année, déjà obtenu par la Golf 3 en 1992.

La Golf VII est désormais produite dans cinq usines (en Allemagne, Brésil, Chine, Mexique) et elle est commercialisée dans 155 pays.

Le restylage opéré cette année a permis de renforcer son offre technologique. Le système radio et multimédia bénéficie d’un système de commande gestuelle, les écrans tactiles sont de plus grand gabarit et la navigation s’affiche en 2 ou 3D. Enfin, il est possible de connecter les appareils du quoditien au système de navigation grâce à un hotspot wifi.

nouvelle golf

La nouvelle Golf 7 © Volkswagen

La Golf 7 restylée reçoit également la fonction d’assistance de conduite dans les embouteillages, en fonction jusqu’à la vitesse de 60 km/h, très appréciée des clients urbains et des « commuters« . Ses motorisations se diversifient avec l’arrivée de l’hybride rechargeable GTE et de sa fameuse version électrique, l’e-Golf.

E-Golf : tout un symbole

Le véhicule emblématique de Volkswagen se devait de montrer l’exemple en s’électrifiant, une intégration facilitée par la plateforme de la voiture, conçue dès le début pour s’adapter à tous les types de motorisations et les différentes contraintes d’architectures qu’elles imposent. Pour le modèle électrique, pas de souci au niveau du capot bien sûr, mais en revanche, il faut bien trouver la place pour les batteries et s’assurer du bon équilibre du véhicule tel qu’il l’est dans sa version classique.

C’est chose faite avec l’e-Golf qui, sous ses dehors de Golf comme on la connaît tous, se démarque juste par quelques détails esthétiques, notamment avec sa signature visuelle avec de grands feux de jours à LEDs à la forme spécifique.

e-golf

L’e-golf au salon de Frankfort © lexan / Shutterstock

À l’avenir, la marque a prévu de séparer les modèles électriques du reste de la gamme classique avec un nouveau label, I.D. La base technique commune à ces futurs modèles est une toute plateforme dédiée aux véhicules électriques (MEB, pour Modular Electric Drive Kit) qui est d’ores et déjà déclinée au travers de plusieurs concept-cars, à commencer par le BUDD-e dévoilé au CES de Las Vegas en 2016.

Mais une chose est sûre, la Golf, quant à elle, continuera bien sa route, toujours unique dans le paysage automobile.

Illustration bannière : La Golf GTi MkI durant les Boucles à Bastogne- © Rodrigo Garrido
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis