Gobi, la gourde révolutionnaire ?

Rédigé par Consoglobe, le 3 Feb 2011, à 17 h 10 min

Oubliez vos bouteilles et gobelets jetables synonymes de montagne de déchets plastique, pensez désormais au Gobi. On ne vous parle pas là du célèbre désert asiatique mais d’une petite gourde qui pourrait (enfin ?) changer votre façon de boire de l’eau…

Une gourde pas si gourde que ça…

Developpement durable article

Inventée par la jeune société Gobilab et dessinée par un designer français, Cédric Ragot, cette gourde
innovante a été pensée (avec l’aide d’un sociologue !) pour être utilisée lors de vos activités de plein air (sport, rando, etc.) mais aussi au quotidien (la nuit, au bureau, en ville…).

Pouvant contenir l’équivalent de 3 gobelets, soit 44 cl, le Gobi présenterait ainsi les avantages d’une gourde classique (réutilisable, solide) sans ses inconvénients (opaque, parfois lourde, sujette aux fuites, pas très sexy…) :

  • le Gobi est ainsi transparent pour vérifier le niveau et la netteté de l’eau,
  • il est plutôt léger et compact (100g pour 21 cm de hauteur),
  • il est doté d’un goulot à pas de vis intérieur un peu plus large que celui d’une bouteille plastique de 50 cl et d’une petite anse pour le tenir ou l’accrocher.

Son originalité en matière de design réside aussi et surtout dans la personnalisation du produit : outre les 5 couleurs proposées, il est possible d’y insérer une photo ou une image, simplement en déclipsant et reclipsant sa base.

Le Gobi, l’alternative durable aux bouteilles et gobelets jetables ?

Developpement durable article

Plus qu’une simple gourde, le Gobi est le fruit de recherches et de tests de plusieurs mois qui ont porté sur les impacts environnementaux et sanitaires de ses matériaux, de son emballage ou encore de son entretien.

Ce produit en plastique éco-conçu ne manque donc pas d’arguments « verts » face à ses cousines éloignées que sont les bouteilles d’eau en plastique et à usage unique :

  • le Gobi est « made in France« , plus précisément en région parisienne,
  • il est réutilisable plusieurs années et lavable en machine (souvent plus économe que le lavage à la main pour rappel),
  • il est sans BPA, ni phtalates.

Gobelets et bouteilles : l’overdose de déchets plastique !

  • 2 milliards de gobelets sont jetés chaque année rien qu’en France, soit 16 000 tonnes de déchets plastique…
  • 89 milliards de bouteilles en plastique sont consommés en France, soit environ 7 kilos par personne et par an. Sans oublier que l’eau de ces bouteilles parcourt en moyenne 300 km, de son embouteillage au recyclage.

Selon le magazine Terra Eco, le Gobi peut remplacer jusqu’à 1300 gobelets par personne sur 2 ans, soit 5,2kg de déchets économisés.

Developpement durable article
Le Gobi est disponible sur le site de la marque pour environ 15 euros.

  • Choisissez votre Gobi : www.gobilab.com

*

 

A lire également :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




9 commentaires Donnez votre avis
  1. ..Bé je reste complètement septique ….
    Quelle force marketing peut-il bien y avoir pour inonder toute la France et particulièrement les grosses entreprise en quette de « green washing » ?! …effectivement la tasse en porcelaine fait le même office et sans plastique ! concernant le lavage SIMPLE !? il faudra m’expliquer comme passer simplement un coup d’éponge dans un goulot aussi petit avec en plus cet appendice en plein milieu ..a oui s’équiper du goupillon Gobi à 9 Euros en + de cette petite gourde à 15 euros ! et pourquoi prendre le petit sac en toile à 6 euros !!! cette histoire est incroyable !

  2. Cette bouteille est certes BPA free mais le plastique qui la compose; le Tritan reste un secret industriel donc il n’est pas possible d’évaluer ses effets sur la santé

  3. On est en Avril !!! Gobi où es-tu ?
    J’ai Soiffff !!!
    Et Gobi ben il est toujours pas là :
     » Le Gobi est en cours de développement et sera bientôt commercialisé. Laissez nous votre adresse email pour être prévenu de sa sortie !  »

    • J’ai la fameuse gourde Gobi car je trouve le principe de réduction des déchets génial par contre mes 2 gourdes présentent le défaut de ne pas être hermétique et si elles sont basculées dans un sac, l’eau se renverse et inonde l’intérieur du sac … Bref, il faut les utiliser impérativement à la verticale, ce qui n’est pas envisageable pour des enfants.
      Sinon, après de nombreux lavages en machine, le plastique est toujours transparent et l’eau n’a pas de goût.

  4. Du plastique encore et encore… non merci ! oui au principe de la gourde mais certainement pas celle-là. Au bout de quelques utilisations elle perdra sa jolie transparence et sortira sans doute bien terne après le lave-vaisselle ! Durable…?

  5. @Revree voilà des réponses :
    – on boit à la bouteille, ou on verse dans un verre
    – on le remplit au robinet, tout simplement
    – on le rince après usage, et on le passe à la machine à laver 1x / semaine (ou on le lave avec de l’eau savonneuse et un écouvillon !)

  6. Après avoir lu l’article j’aurais aimé savoir:
    – Comment on boit avec cet objet (style paille ou verre?)
    – Comment on le rempli
    – Comment on le nettoie

  7. Vivement avril 2011 alors !!!!

  8. à qui allez vous faire… »gober » ce gadget supplémentaire ?au lobby des eaux embouteillées peut-être ?sa domination monopolistique n’est elle pas suffisamment préoccupante (euphémisme) dans ce pays déjà trop emplastiqué ?

Moi aussi je donne mon avis