La glycine : l’acide aminé anti-âge

Largement méconnue, la glycine est un minuscule acide aminé qui travaille très dur dans notre corps à tout moment. Elle donne force aux muscles et aux os, aide le métabolisme à fonctionner correctement, soutient un cerveau en santé et procure de bonnes nuits de sommeil. On vous en dit plus…

Rédigé par Florent T., le 8 Aug 2019, à 17 h 20 min

Des recherches vieilles de plusieurs décennies ont placé la glycine dans la catégorie des acides aminés «non essentiels». En effet, le corps peut en fabriquer à partir de la sérine (un autre acide aminé). Il a été supposé ainsi que notre corps synthétisera autant que nécessaire, en plus de ce que nous pouvons obtenir des protéines dans notre alimentation.

On se demande alors pourquoi une supplémentation en glycine est suggérée pour diminuer ou inverser les effets du vieillissement cellulaire, si notre régime alimentaire et notre propre corps nous fournissent la quantité dont nous avons besoin ?

Pourquoi se supplémenter en Glycine ?

Selon la littérature consultée, la quantité de glycine que notre organisme est capable de synthétiser à partir de la L-sérine est d’environ 3 grammes par jour. Celle disponible dans l’alimentation se situe dans la plage de 1,5 à 3 grammes par jour.

Ces quantités sont considérablement inférieures à la dose nécessaire pour toutes les utilisations métaboliques ; y compris la synthèse du collagène qui nécessite environ 10 grammes par jour pour un poids moyen de 70 kilogrammes.

glycine acide aminé

La glycine pour rester jeunes plus longtemps © kudla

Ce résultat corrobore la suggestion antérieure selon laquelle la glycine est un composé organique semi-essentiel. C’est-à-dire que notre organisme peut produire, mais dont les besoins sont trop élevés pour que cette synthèse seule soit suffisante(1).

Ainsi, il convient de la prendre comme complément nutritionnel pour garantir un métabolisme sain.

La glycine contre le vieillissement

Si le corps ne consomme pas assez de glycine et / ou si le régime est faible en protéines totales, il compense en ralentissant le taux de renouvellement du collagène.

En fournissant à notre corps suffisamment de glycine, nous sommes en mesure de produire des quantités optimales de collagène. Ceci contribue donc à fournir aux divers tissus ce dont ils ont besoin ; des os plus forts, des vaisseaux sanguins plus flexibles, des cornées plus saines, une meilleure peau et des ligaments, tendons et cartilages de meilleure qualité.

Par ailleurs, une supplémentation chez des personnes âgées (60 – 75 ans) a montré la capacité à restaurer totalement les niveaux de glutathion, un puissant antioxydant qui permet l’adaptation aux stress à des taux normaux(2)(3).

Les aliments riches en glycine

Les aliments à haute teneur protéinique apportent de la glycine à l’organisme : oeufs, poissons, viandes, laitages.

On en trouve également dans les citrouilles, les patates douces, les pommes de terre, les carottes, les betteraves, les aubergines, le manioc, les champignons, les pois, les haricots verts, l’orge, le seigle mais aussi les noisettes, noix, noix de cajou, noix du Brésil, amandes et arachides.

Comment se supplémenter en Glycine ?

Les recommandations en glycine vont de 1 à 10 g par jour. Cette dose varie selon l’indication et selon le poids de la personne. La posologie générale de glycine pour la majorité des problèmes de la santé est de 3 g par prise ; à l’exclusion de la schizophrénie. À prendre 30 à 60 minutes avant le coucher.

En comparaison avec la forme libre, le corps absorbe mieux la glycine si cette dernière est associée aux minéraux (tels que le zinc et le magnésium). De plus au vu du dosage recommandé (3 g ou plus par jour), il est préférable de la consommer en poudre. Dynveo est le premier laboratoire français à obtenir un niveau de pureté de 99 % tout en répondant aux normes européennes et américaines les plus strictes ainsi qu’à l’éthique vegan.

Effets secondaires et précautions d’emploi

Hormis quelques problèmes gastro-intestinaux mineurs tels que des selles molles, des maux d’estomac, des nausées et des vomissements, des études ont montré que 15 à 45 grammes de glycine par jour semble être bien tolérés.

Cependant, la glycine ayant également un rôle de neuromédiateur dans le cerveau, elle peut interagir avec les traitements prescrits pour soigner quelques maladies et troubles psychiques comme la schizophrénie.

Pour en savoir plus sur la glycine, rendez-vous sur le site de santescience.fr

Illustration bannière : Un couple de retraités sur la plage – © EpicStockMedia
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Cet article est il à considéré comme une publicité détournée ?
    Lorsque l’on suggère une seule et unique marque dans un article on peut donc douter de la véracité des propos énoncés.

    • Non juste une marque que l’on apprécie et que l’on se permet donc de citer mais vous pouvez tout à fait commander ailleurs, cela n’enlève en rien les propriétés de cet acide aminé 😉

Moi aussi je donne mon avis