Pourquoi faut-il garder les dents de lait de ses enfants ?

Les dents de lait de son enfant contiennent des cellules souches : utilisées en cas de maladie grave, elles peuvent lui sauver la vie.

Rédigé par Pauline Petit, le 17 Oct 2017, à 9 h 45 min

Par émotion, vous avez gardé les dents de lait de votre enfant dans une jolie boîte ? Sans le savoir, vous lui avez peut-être sauvé la vie. En effet, les dents de lait sont l’une des matières préférées des médecins pour collecter les cellules souches.

Les dents de lait sont riches en cellules souches

Les cellules souches sont créées dans le ventre de la mère et se trouvent dans de nombreux tissus comme le cordon ombilical ; elles possèdent de nombreuses vertus en médecine, comme la capacité de régénération et l’indifférenciation, ce qui fait qu’elles peuvent être utilisées pour soigner différents organes.

cellules souches, dents de lait

© ThamKC

Elles sont très utiles pour soigner certains types de cancers comme la leucémie, et la recherche médicale en est friande pour développer certains remèdes pour la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. On pourrait même faire pousser d’autres dents à partir des cellules-souches issues des dents de lait ! C’est dire le potentiel de ces organes, n’en déplaise à la petite souris.

Les traitements à base de cellules souches toujours interdits

Pour Sara Rankin, biologiste à l’Imperial College de Londres, garder les dents de lait est l’une des manières les moins invasives de prélever des cellules souches chez un invividu. Toutefois, le stockage d’organes pour des traitements à base de cellules souches reste interdit en France, pour les questions éthiques que cela soulève.

En Suisse, ce stockage est autorisé. Une banque de stockage permet de conserver les dents de lait de ses enfants dans des conditions idéales. Pour cela, il vaut mieux les enlever avant qu’elles ne tombent puis les envoyer à la banque de stockage, qui les maintient à une température de -190°C. Une opération qui coûte plus de 2.000 euros. Il s’agit certes d’une assurance contre certaines maladies, mais nul ne sait ce que cet organisme privé peut faire de ces précieuses données… Est-on prêts à franchir le pas ?

Illustration bannière : Sourire de fillette – © Nina Buday
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis