La frite belge bientôt interdite par l’Europe ?

La Commission européenne souhaite interdire la frite belge. En effet son mode de cuisson produirait de l’acrylamide, une substance cancérigène.

Rédigé par Pauline Petit, le 20 Jun 2017, à 9 h 45 min

[Mise à jour] L’information divulguée a été démentie par la Commission Européenne : la fausse rumeur avait été lancée par un député nationaliste flamand. La frite belge n’est pas en danger !

Les Belges entament la résistance contre la Commission européenne, qui « menace leur culture de la frite » d’après les mots du ministre belge du Tourisme, Ben Weyts. En effet, elle risque de disparaître afin de lutter contre une substance cancérigène, l’acrylamide.

La frite belge n’a pas la patate

En cause ? Le mode de cuisson de la frite, « précisément pour cela que nous avons les meilleures frites au monde« , martèle Ben Weyts dans un quotidien belge. Celles-ci sont en effet jetées crues dans l’huile bouillante puis égouttées et recuites. Une cuisson qui provoquerait une concentration d’acrylamide, une substance considérée comme cancérigène.

frites belges

Cette substance a été classée comme « extrêmement dangereuse » par l’Agence de Protection de l’Environnement américaine et serait susceptible de provoquer des cancers de l’utérus, de l’ovaire ou du rein.

La Commission européenne veut supprimer la frite

La Commission européenne souhaite mettre en place une série de mesures visant à diminuer la présence d’acrylamide dans les aliments pour lutter contre les risques de cancer. Pour le ministre, simplifier la cuisson de la frite reviendrait à pousser au « crime« .

Cette sortie du ministre a été critiquée par plusieurs partisans de la lutte anti-cancer, comme l’eurodéputé belge Bart Staes qui qualifie le ministre d’«  éléphant dans un magasin de porcelaine qui vient nuire à la lutte contre une meilleure protection contre le cancer par la polémique  ».

La frite belge ne serait pas la seule à être en danger. Certaines friteries du Nord utilisent le même genre de cuisson traditionnelle. Les roast potatoes anglaises seraient également concernées par l’interdiction européenne. Alors, mesure nécessaire pour la santé publique ou disparition du patrimoine culinaire européen ?

Illustration bannière : Les célèbres frites belges – © defotoberg
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. Bientôt ils interdiront ou taxeront la branlette! (Ah ben non, vu qu’ils font que ca toute la journée! sorry)

  2. quand on ne sait pas faire des frites on se tait Messieurs de UE, c’est vous qui avez fait les frites avec de l’huile ,or la frite belge se fait avec du blanc de boeuf .

  3. Et l’alcool et toutes les boissons alcoolisées alors ?????
    Et puis il y aussi le sucre, le sel, le gluten, le pattati et le pattata !!!! Mêlez-vous de ce qu’il y a sur votr assiette et foutez la paix aux autres !!!!

  4. Encore un article qui répand une rumeur. Les belges ont-ils plus de cancers que les français ou les allemands ? En aucun cas la CE ne devrait intervenir dans ce genre de cas qui ne sont que des ingérences cachées pour favoriser des lobbys dont nous connaîtrons -nous public en pleine santé et mangeant régulièrement des frites- l’identité que plus tard et prêts à nous vendre une pharmacopée de substitution.

  5. On peut les cuir au glyphosat peut-être ?

  6. Au lieu de faire des études sur les frites, ils feraient mieux de cibler des choses plus importantes, parce ces gens-là (Brel) sont foutrement bien payés pour faire bourde sur bourde………..allons donc voir si leurs salaires est justifié…

  7. La cigarette tue plus.

  8. Si la cuisson de la frite fabrique de l’acrylamide, je propose de remplacer le goût du grillé par des édulcorants de synthèse et la couleur par des colorants, également de synthèse.
    Bayer/Monsanto ont déjà préparé des molécules qui vont nous sauver…

    Et on n’a pas pensé aux pommes de terre transgéniques qui portent un gène donnant des frites directement sans cuisson ?

    Merci la science !

  9. La frite belge n’est pas plongées dans l’huile bouillante, mais dans le blanc de boeuf bouillant…

  10. iL FAUDRAIT AUSSI, INTERDIRE TOUS LES POLITIQUES, QUI NE PENSENT QU’A SORTIR IMBECILITéS SUR IMBECILITéS !!!! QUEL BANDE DE CONS…D’ABRUTIS !!!!…., DANS CE CAS AUSSI INTERDIRE TOUS LES FASTS FOOD OU ON Y MANGE QUE DE LA MERDE !

  11. L’europe n’a t’elle rien d’autre à faire que de s’occuper de frites Belge????

  12. D’ailleurs, la vache folle, ça touche le cerveau. Pas concerné non plus…

  13. Ce qui est rigolo (ou pas), ce sont toutes les substances dangereuses et responsable d’une des plus fortes cause de mortalité (maladie vasculaires) contenues dans les hamburgers et la nourriture industrielle. Personne ne songe à les interdire. La voiture aussi, les armes à feu tuent énormément de monde… Certains lobbies on plus d’influence que d’autres.
    Ca me rappelle un peu le syndrome de la vache folle. On s’est félicité d’avoir enrayé une pandémie qui a provoqué la mort de 12 personnes dans le monde.
    Après… La frite… patrimoine culinaire… On s’en fout un peu. Et puis, on n’en mange pas si souvent. En plus, le cancer de l’utérus ou des ovaires, je suis un homme. Pas concerné.

Moi aussi je donne mon avis