‘Rendez-moi ma taille !’ : comment les marques mettent nos formes sous pression

Les publicités de maillots de bain modelants ont créé un tollé général. Ci-dessus, réinterprétée par mes soins, une publicité de Speedo montre une jeune femme à la poitrine généreuse et au tour de taille sportif vous demandant si vous êtes « prête pour un corps bikini ? » A-t-on vraiment le choix ?

Rédigé par Johanna Medvey, le 7 Jul 2016, à 19 h 30 min

Alors que nous sommes censé(e)s nous préparer physiquement pour l’été, je souhaite moi aussi, m’insurger contre ces marques qui nous imposent leur vision de notre corps. Et, plus particulièrement, nous imposent des vêtements qui nous écrasent et nous poussent où il faut, qu’on le veuille ou non.

Pression sociale… et fessière

À la recherche il y a quelques jours d’un nouveau maillot de bain, mais à ma grande surprise, dans les rayons, aucun des maillots, pourtant supposés être tous à ma taille, ne voulait monter plus haut que mes cuisses. Et, non, ce n’est pas parce que j’aurais pris du poids et oublié de le remarquer…

D’après « Speedo shapewear sport swimsuit », je ne suis plus de la bonne taille !

Je suis de taille 36 depuis plus d’une décennie. Mais comme tous les maillots de bain de taille 36 chez Speedo, mais aussi dans toutes les autres marques du magasin, contenaient la fonction « shapewear », pour « vêtement qui vous façonne », je ne rentrais dans rien en taille 36. La fonction « shapewear », ce sont des tissages spéciaux pour aplatir mon ventre, souligner mon tour de taille et (bien sûr !) améliorer mes seins avec un peu de rembourrage supplémentaire.

Formes maillots de bain

Oublie ma soeur, tu ne peux plus rentrer dans un maillot à ta taille

Parce que, semble-t-il, cette saison-ci, les marques de maillot se sont passé le mot : la fonction « remodelage » n’est pas en option pour correspondre à la « norme » telle que conçue par Speedo, c’est une vertu obligatoire des maillots de bain actuels.

Calzedonia donne raison à Speedo : je suis décidément mal proportionnée…

Dans le même genre, Calzedonia vous propose des collants remodelants. Leurs collants sont confortables et de qualité. Mais même souci cette année : les collants de « mise en forme » qui veulent à tout prix aplatir mon ventre, pousser mes fesses et resserrer mes cuisses, sont omniprésents.

Formes collants Heureusement que ton collant est là pour te le rappeller : tu n’es pas de la bonne forme !

 

Mes seins sont trop petits ? Heureusement les soutien-gorge me corrigent

Il est aussi devenu quasi impossible de trouver un soutien-gorge (qui ne soit pas de sport) qui ne vous pousse pas les seins avec 3 cm de rembourrage. Suis-je la seule à penser que mes petits (mais jolis…) seins sont de la bonne taille et méritent juste un beau soutien-gorge ? Je veux être en formes, et en forme… la mienne !

Formes soutien gorge Tes seins non plus ne sont pas de la bonne forme apparemment. Push moi ça !

 Je ne rigole plus… danger pour la santé

Saviez-vous que vous pouvez développer des troubles neurologiques graves et des engourdissements dans les jambes avec des vêtements trop serrés type jeans skinny, ou sous-vêtements qui vous resserrent ?

Que la compression de votre abdomen vous empêche de digérer correctement, causant inconfort, ballonnements et gaz, et augmentant le risque de reflux et de brûlures d’estomac ? Que la pression supplémentaire sur votre vessie peut entraîner une incontinence d’effort (en skinny mais avec une tâche mouillée, c’est tout de suite moins glamour).

Comme si cela ne suffisait pas, la compression du nerf périphérique dans vos cuisses peut également diminuer la circulation et conduire à la formation de caillots sanguins.

Formes dangers santé compression Préparez-vous, il paraît qu’il faut souffrir pour être belle…

Donc, je lève officiellement la voix contre les vêtements inconfortables et malsains ! Et je prie l’industrie de la mode : s’il vous plaît, laissez-moi mes formes et rendez-moi ma taille  ! Pourquoi tous ces « extras » ? Si je pars faire du sport, pourquoi devrais-je avoir le ventre aplati et les seins gonflés ? Pourquoi Calzedonia déciderait-il que mon ventre, mes cuisses et mes fesses devraient être modifiées ? Pourquoi l’industrie de la mode me fait-elle ainsi comprendre que je devrais avoir des cuisses plus minces, un cul plus ferme et des seins trois tailles plus grands ?

(PS – je vous rassure, je vais pouvoir aller nager : après avoir cherché, j’ai trouvé le maillot gagnant. Juste deux tailles supérieures à ma taille normale…)

Cet article est une version raccourcie de mon article original paru – en anglais – sur mon blog.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Johanna est illustratrice freelance. Basée à Bruxelles, mariée à un Français, hongroise, blogueuse, elle est passionnée de politique environnementale en...

15 commentaires Donnez votre avis
  1. Ha, ha, ha c’est tellement vrai pour les soutiens gorges. C’est le graal d’avoir un soutien sans push up qui soit sympa à regarder. A quoi ça sert de mettre des push up pour des bonnets généreux? Franchement, on n’a pas besoin. Heureusement que j’ai fait un voyage en Nouvelle Zélande et là j’ai fait une razzia sur les soutiens gorges pour grand bonnet sans push up et super beaux et confortables! même mon conjoint s’est demandé pourquoi on ne fait pas pareil en France.

  2. Même beaucoup de soutien-gorges de taille 100 C/D/E ou 105 D/E… sont souvent paddés !! Pourquoi ???? On n’a vraiment pas besoin de volume en plus dans cette taille !! Sans parler des bretelles qui sont beaucoup trop minces et cisaillent les épaules. Ils sont conçus par des mecs, c’est pas possible, ou des nanas sans seins….

  3. OUF! et grand merci pour cet article et ces commentaires! Je suis très musclée et c’est une galère pour moi de trouver des vêtements confortables! jusqu’aux vestes de randonnée vraiment trop ceintrées!
    je m’insurge aussi contre le diktat des soutien-gorge avec armatures! je ne les supporte pas et c’est une vraie galère pour en trouver de jolis si on refuse les armatures!

    • Tellement d’accord ! J’en cherche des sans armatures et en coton (bio serait l’idéal, mais enfin n’en demandons pas trop non plus) et franchement c’est une vraie galère !

  4. Hahaha ! 😀 😀 😀 !
    J’ai adoré cet article, et je vois que je ne suis pas la seule ! J’ai galéré l’été dernier pour trouver un maillot “qui m’aille” : j’ai fini par trouver sur Asos, en ligne, (en prenant une bonne taille au-dessus : youpi ! ) avec l’impression de jouer à la roulette russe car la vente à distance, une fois qu’on essaie chez soi, on peut être déçue…

    Par contre, je rigole beaucoup moins pour trouver un jean qui :
    – ne soit pas taille basse (bonjour le froid aux reins et le bidou qui déborde, même si on en a pas beaucoup…mais à 53 ans, chui pas parfaite)
    – avec des poches-dos pas sous les fesses (plus disgracieux tu meurs, sans compter le manque total de praticité dès qu’on met quelque chose dedans ! On s’asseoit, et vlan ! tout tombe 😀 !)
    – le style “pas skinny” parce qu’être serrée comme une sardine en boîte dans son propre jean, c’est quand même un comble…avoir mal sous les genoux dès qu’on est assise tant la circulation est comprimée est une horreur que je refuse de subir…heureusement qu’il y a des cabines d’essayage
    – le tout avec un prix qui ne vous fasse pas vous évanouir…
    C’est un parcours du combattant !
    J’ai fini par me remettre aux jupes, aux robes et collants (dont je coupe souvent la couture de l’élastique à la taille avec un découd-vite pour ne pas être serrée) et aux leggings avec robes courtes ou tuniques : vive le confort 🙂
    Et je suis tombée sur un jean super…mais c’est une amie d’amie qui me l’a donné et je ne sais pas où elle l’a acheté ! taille impeccable, pas serré, jambes pas boudinées, une merveille…mais d’où vient-il ? Un qui va, je vais le chouchouter, celui-là !!!!!!

    • Lavandounette

      Essayez les jeans PERFECTFIT de DAMART qui sont super
      Il y a même des pantacourts

  5. Que ça me fait plaisir de vous lire ! Je croyais bien être la seule à aimer encore être à l’aise dans mes vêtements ! J’achète tout plusieurs tailles au-dessus de la mienne, j’écume les rayons homme pour les pulls et les chemises (qui sont souvent très chics, d’ailleurs), et les rayons enfant pour les chaussettes et les soutien-gorge (là, c’est moins top, il faut souvent supporter Hello Kitty !). Mais le problème de l’âge se fait de plus en plus souvent sentir, comme Lorraine : j’ai 53 ans et non, je ne veux pas faire de la musculation pour porter des tops minuscules !

  6. … impossible de trouver un haut de maillot bien qui n’ai pas de coque ou de rembourrage spécial pour faire illusion. J’ai cherché et cherché, ou alors triangle noir, inadapté pour moi. Le pb est que j’ai de la poitrine (pas besoin d’en rajouter) et que ce type de maillot met un temps fou à sécher. Résultat, en fin de journée j’ai mal aux seins (plus précisément aux tétons, restés en pointe trop longtemps) et froid… à en attraper des angines ! J’ai fini par opter pour un soutien-gorge détourné en maillot, histoire de me faire un été plaisir cette année !

  7. Eh! Attendez! Ce n’est pas tout! Vous avez oublié de parler de l’âge! Essayer de vous acheter un maillot de bain à 65 ans qui vous va bien et ne fait pas dans le genre mémé qui ne veut pas vieillir! Le ventre ne rentre plus, les seins débordent de partout, l’échancrure de la culotte vous donne l’effet d’un triangle qui vous montre et vous rappelle sans cesse que vous n’ avez plus vos 20 ans!

  8. Attention : faire du 36, ça n’est pas avoir des formes…vous critiquez ces modèles qu’on nous impose, mais dire que vous faites du 36 et que vous voulez garder vos formes, c’est miner encore plus les femmes qui ont VRAIMENT des formes (et qui rentrent rarement dans du 36…)

    • On peut faire du 36, être petite et avoir des formes, ce n’est pas du tout incompatible. La rédactrice de cet article n’a pas dit qu’elle mesurait 1,80 m et pesait 45 kg comme la plupart des mannequins.
      Et j’adhère à son coup de gueule contre les diktats de la mode en particulier qui obligent à ressembler à une poupée Barbie et contre tous les diktats en général qui veulent formater uniformément les individus, que ce soit physiquement ou moralement.
      Vive nos différences !

    • Ca dépend, je fais du 36 mais je mesure 1m56. Je pense que c’est fin mais pas maigre, enfin je ressemble pas aux squelettes ambulants des magasines. Mais je suis toujours obligée de faire des ourlets aux pantalons qui sont effectivement taillés pour des filles d’1m70 !! Les tailles en magasin sont trop fines par rapport à la “hauteur”, les 34/36 sont faits pour les grandes maigres. Du coup pour les petites les jupes/robes descendent trop bas et les pantalons sont mal taillés à l’entrejambe et sont dix fois trop longs. Et j’en ai marre aussi des soutien gorges : très difficile de trouver des bonnets fins (sans rembourrage) quand on fait un bonnet A ou B. On nous met bien dans la tête qu’il faut avoir honte de nos petits seins en nous rajoutant 2cm d’épaisseur à chaque fois. Moralité : vive le nudisme.

  9. Si seulement nous pouvions être encore plus nombreuses à réagir contre les diktats des fabriquants de vêtements!!! J’ai vu souffrir mes filles dans les cabines d’essayage. Nous avons le pouvoir de dire non, encore faut-il que nous le voulions vraiment.

  10. Je fuis tous ces vêtements trop serrés, c’est vraiment une torture à porter et je ne trouve pas ça esthétique. Niveau soutien-gorge, je trouve encore des balconnets simples mais il faut que je cherche un moment.
    Pour les jeans, par contre, c’est la galère, il n’y a quasiment plus que des skinny dans les rayons. Ma solution extrême a été de prendre un jean pour homme. C’était ça ou jupe tous les jours.

  11. Enfin ! et merci ! pour cet article et ce coup de g… !

    Je cherche désespérément depuis quelques semaines, un joli soutient-gorge qui ne soit pas tout ce qui est dit plus haut !

    D’autre part, je confirme tous les ennuis à porter des choses trop serrées. j’ai écrit “choses” parce qu’obligé, suite à une fracture de vertèbres, de porter un corset pendant trois mois, j’ai eu tous ces inconvénients après : fuites urinaires, remontées gastriques, brûlures d’estomac, et j’en passe… Il m’a fallu plus d’un an de traitement pour ces deux dernières avant d’en guérir ! et un travail sérieux pour réduire, puis me défaire, des fuites urinaires qui étaient vraiment pénibles.
    Alors bon courage pour toutes les victimes futures de cette mode idiote !

Moi aussi je donne mon avis