La fonte des pôles va plus vite que prévu : le scénario-catastrophe pour les scientifiques

En Antarctique comme au Groenland, la fonte des pôles se déroule de façon de plus en plus rapide, et inquiète beaucoup les scientifiques.

Rédigé par Pauline Petit, le 27 Jul 2017, à 10 h 25 min

D’un côté le Groenland, de l’autre l’Antarctique. A chaque pôle, les mêmes problèmes de fonte des glaces qui s’accélère. Un cercle vicieux : le changement climatique provoque des phénomènes qui accélèrent la fonte des pôles, qui accélèrent eux-mêmes le dérèglement climatique.

Fonte des pôles : les scientifiques très inquiets

Il y a quelques jours, le plus gros iceberg du monde s’était détaché de l’Antarctique. Les scientifiques veulent à présent savoir quelle proportion de glace est encore prête à se détacher, rejoignant “A68” (le nom de l’iceberg) dans sa dérive.

L’Antarctique se morcelle, le Groenland fond

Ce dont on est sûr, c’est que d’autres morceaux de glace vont se morceler puis fondre dans l’océan, ce qui diminuera la surface de l’Antarctique. Les scientifiques veulent cependant savoir si le point appelé “Bawden Ice Rise“, un palier critique pour la fonte des pôles, est en passe d’être atteint ou non.

De l’autre côté du globe, au Groenland, la fonte des glaces s’accélère également. Dans un article publié sur The Independent, les scientifiques disent être très préoccupés par la fonte accélérée de la banquise. Avec le climat plus doux, les algues brunes ont tendance à proliférer à la surface de la glace. Avec leur couleur sombre, elles absorbent plus de chaleur, ce qui accélère la fonte.

Une équipe de chercheurs lance un projet pour étudier de plus près ces algues et l’impact qu’elles peuvent avoir sur la fonte des pôles. Pour Joe Cook, microbiologiste, “quand nous disons que la glace fond plus rapidement, impossible de dire si elle aura totalement fondu dans 100 ou mille ans. Mais elle n’a pas besoin de fondre en entier pour menacer des millions d’habitants des côtes autour du monde”. Comme le montre la vidéo ci-dessus.

Illustration bannière : la fonte de la glace – © Captured by Nicole
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Si la nature n’était pas considérée comme une décoration, on n’en serait pas là.

  2. Je suis en deuil de depuis plus de vingt ans, l’être humain ”civilisé, mon cul” n’est qu’une avide sangsue

  3. ILS SE FOUTE DE NOTRE GUEULE. Milles ans, tiend donc, pourquoi pas un millions d’années! Le CO2 est une énergie d’activation et il n’y a plus rien a faire! Simplement l’inlandis de Groenland nous fera monter certains océans de 20 à 30 mètres!!! Et ce en 2040. Vous n’avez qu’a regarder sur une carte la taille de ce continent. Dite-vous que l’inlandis fait trois kilomètre d’épaisseur et recouvre 95% de la terre. En plus, il n’est pas dans l’eau.

    • Vous devez confondre mètre et millimètre!!!!!!!!!!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis