Pollution plastique en Antarctique : la situation est pire qu’on le pensait…

Si le problème de la pollution par le plastique dans Pacifique et l’Arctique ne sont pas des nouvelles récentes, les scientifiques pensaient que l’Antarctique était relativement épargné. Mais une nouvelle étude prouve le contraire…

Rédigé par Séverine Bascot, le 21 Jun 2017, à 11 h 40 min

Si le problème de la pollution par le plastique dans Pacifique et l’Arctique ne sont pas des nouvelles récentes, les scientifiques pensaient que l’Antarctique était encore épargné. Mais une étude, menée conjointement par l’Université de Hull au Royaume-Uni, l’Université scientifique du Sud au Pérou, et la British Antarctic Survey (BAS) qui est l’opérateur national britannique en Antarctique, et publiée dans Science of the Total Environment, montre que les niveaux de microplastiques sont plus importants qu’estimés.

Microplastiques dans l’Antarctique : des niveaux cinq fois plus élevés

Selon l’équipe internationale des chercheurs, les niveaux de microplastiques dans l’Antarctique seraient cinq fois plus élevés que prévu.

Pour rappel, les microplastiques sont des minuscules particules de moins de cinq millimètres de diamètre que l’on trouve dans des articles de soins personnels comme le dentifrice et le shampooing, mais elles peuvent également provenir de fibres de vêtements ou être créées à mesure que de plus gros morceaux de plastique dans l’océan se décomposent.

Les chercheurs ont en effet trouvé du plastique tout autour du continent Antarctique et dans l’océan Austral, soit une surface d’environ 22 millions de kilomètres carrés. D’après eux, ce plastique aurait été apporté par le courant circumpolaire antarctique (aussi nommé Grande dérive d’Ouest), qui coule d’ouest en est autour de l’Antarctique.

Dans une interview donnée à Science of the Total Environment, Catherine Waller, spécialiste à l’Université de Hull et auteure principale de cette étude, a déclaré : “L’écosystème de l’Antarctique est très fragile et la région est isolée. L’eau est pleine de krill qui ingère les microplastiques avant d’être, à son tour, consommé par de plus grands mammifères marins comme les baleines“.

Découvrez l’étendue des déchets plastique rejetés dans les océans grâce au Planetoscope

Claire Waluda, du British Antarctic Survey, a déclaré quant à elle dans un communiqué : “Depuis plus de 30 ans, nous avons surveillé la présence de gros objets en plastique en Antarctique. Quand nous savons que ces débris importants peuvent être ingérés par des oiseaux de mer ou s’emmêler autour des phoques et des cétacés, les effets des microplastiques sur les animaux marins dans l’océan Austral sont encore inconnus“.

Les scientifiques ont donc appelé à une surveillance internationale urgente du plastique dans l’Antarctique.

Illustration bannière : Icebergs et pingouins en Antarctique – © Alexey Suloev
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il suffit d’aller à droite ou à gauche, partout, même la ou personne ne va. Allez donc aux étangs de Cergy en Ile-de-france et vous allez voir si les gens son réèlement motiver à ramasser les déchets ou à les jeter. IL S’EN FOUTE TOUS!

Moi aussi je donne mon avis