Enfin la fin de la production d’énergies fossiles en France ?

Nicolas Hulot souhaite faire voter un projet de loi qui interdirait la production de pétrole et de gaz sur le territoire français.

Rédigé par Pauline Petit, le 28 Aug 2017, à 10 h 20 min

Le Ministre de la Transition écologique l’avait annoncé en juin dernier. D’ici 2040, toute production d’énergie fossile sur le territoire français sera suspendue. Un projet de loi est en préparation pour réformer le Code Minier.

La production de pétrole et de gaz interdite en France d’ici 2040

Il l’avait annoncé dans son Plan Climat : Nicolas Hulot a divulgué en fin de semaine dernière l’avant-projet de loi interdisant la production d’hydrocarbures. L’objectif ? “En finir avec les énergies fossiles et s’engager vers la neutralité carbone“. Si le calendrier est respecté, le vote devrait avoir lieu à l’automne.

Interdiction de l’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels

Cette interdiction est une bonne nouvelle pour les opposants aux gaz de schiste, puisqu’elle interdit l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels soit “les hydrocarbures liquides ou gazeux qui sont piégés dans la roche mère“. L’exploration des gaz de schiste par fracturation hydraulique était déjà interdite, à l’avenir toute technique sera prohibée.

Pour les hydrocarbures conventionnels (pétrole et gaz), le projet de loi prévoit l’interdiction de l’exploration sur le territoire terrestre et maritime de la France. Concernant l’exploitation des hydrocarbures, aucune nouvelle concession et aucune prolongation de permis ne sera accordée d’ici 2040.

D’après le Ministère de la Transition écologique et solidaire, la production d’hydrocarbures en France ne concerne que 1 % de notre consommation, les 99 % restants étant importés(1). Elle se concentre principalement en région parisienne et en Aquitaine.

Les chiffres du Planetoscope : la production de pétrole en France

L’enjeu n’est donc pas uniquement d’interdire la production d’énergies fossiles, mais aussi de limiter notre consommation pour réduire les importations. Ainsi, cette prochaine interdiction va de pair avec une réduction de la consommation d’énergies fossiles, prévue par la loi de transition énergétique.

L’avocat spécialiste en droit de l’environnement Arnaud Gossement, interrogé par Actu-Environnement, salue cet avant-projet de loi mais regrette toutefois “l’absence de sanction si l’interdiction n’est pas respectée” et le report d’une refonte complète du Code Minier, “pourtant attendue depuis 2009“.

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est lamentable toute ces histoires!
    Comme l’a noté Mencken23 « Tout l’objectif de la pratique politique est de faire en sorte que la populace ait, en permanence, quelque chose à redouter et donc qu’elle réclame bruyamment qu’on assure sa sécurité. On lui fait croire à toutes sortes de menaces et de maléfices, la plupart imaginaires ».
    Le mouvement environnementaliste a fait sienne cette tactique, bien au delà de ce que Mencken observait.
    Sait-on qu’à partir de CO2 ont peu obtenir de l’hydrogène et beaucoup plus de méthane?
    Ou se souvient-on, chez tous ces bons gauchistes reconvertis dans l’écologie, que les arbres et les plantes ont besoin de CO2?

    • Et nos écolos à la ramasse agitent en permanence le chiffon mais question d’être vertueux et proposer de solutions viable pour tous, c’est une autre paire de manches, on ne les entends pas beaucoup disserter sur tous les avions (90000 aujourd’hui demain combien????)qui sillonnent le ciel en permanence pour promener des gens à rien faire à longueur de journée, des paquebots de croisière qui brule du mazout 3500 fois plus polluant que le diesel, un paquebot c’est 300 tonnes de mazout par jour, soit la pollution d’un million voitures, il ne parlent pas non plus de la pollution des supers conteneurs qui nous inondent d produits du monde entier fabriqués à bat cout et qui détruit des centaines de milliers d’emplois en France, oui nos écolos sont à la ramasse veulent éradiquer les voitures du paysage, mais savent ils que beaucoup sans voiture ne pourrons plus aller travailler, de plus on construit de grandes métropoles du travail que beaucoup sont obligés de faire des plusieurs centaines de KM par jour pour travailler, la il y a beaucoup à faire,la encore pour nos écolos c’est silence radio, on pourrait en écrire un romain de tout ce qui est à faire et qui ne leur effleure même le petit pois qu’il on dans la tête.

  2. Wouah wouah wouah, faut se calmer les mecs !!!! Prenez vos petites pilules bleues et maitrisez un peu plus votre testostérone. C’est quand même fou ce que le nom de “Nicolas Hulot” peut déclencher comme tempêtes verbales et de vociférations haineuses. Incroyable ! Bon, ceci dit, Charley, vous confondez l’énergie “verte” avec l’énergie de la biomasse qui n’en est qu’une partie. Et si vous souhaitez en savoir plus au sujet de l’énergie “verte” ou “renouvelable” , Bruno va certainement se faire un plaisir de vous parler d’un autre domaine de l’énergie verte : le “très cher et très moche éolien”. Je pense que vous devriez bien vous entendre. Sinon, sur Internet, vous trouverez pleins de renseignements intéressants à ce sujet. Si si !

  3. Seuls les énergies vertes sont l’avenir de l’homme … Les personnes qui ne l’ont pas compris … Sont rétrograde et ne voit pas plus loin que leur bout de leur nez …?

    • Eh bien moi, je ne l’ai pas compris, Lecointre, et je ne le comprendrai jamais. Il faut ne pas vouloir changer un iota de son comportement de petit bourgeois destructeur pour croire que les énergies vertes sont l’avenir de l’Homme.

      Nous consacrons déjà 70 % de nos surfaces cultivables à la culture d’aliments pour bétail (quel gâchis !). S’il faut à présent consacrer le reste à des cultures qui serviront à produire des carburants dits “verts”, c’est marcher sur la tête ! L’agriculture a pour but de nous nourrir pas de nous permettre de continuer à faire rouler nos belles petites voitures de merde !

    • Les énergies il en faut mais vouloir faire tout vert et une utopie désastreuse, commençons déjà pas réduire ce qui n’est pas utile et polluant,il y a a faire dans le domaine

  4. Ça c’est le doux rêve de notre écolo barjot hulot, complétement à la ramasse, lui qui nous a fait rêver avec ses émissions, maintenant on va faire de cauchemars, de plus il est incapable de prendre une décision c’est macron qui va lui dicter ce qu’il faut dire et faire, hulot n’est la que pour la décoration, un pot de fleur sur le coin d’un bureau.

  5. Bruno dit:

    “Rouvrons les mines de charbon, et utilisons l’intégralité du CO2 rejeté par les chaudières, qui sera turbiné lors de son transport par pipe, pour faire de l’éthanol avec des algues! Et le marché des véhicules sera divisé entre moteurs à l’éthanol, au biogaz, et véhicules électriques s’adressant aux professionnels et aux transports urbains.

    Fin du nucléaire et des importations de pétrole, et du très cher et très moche éolien aussi!

    Ce que fait Hulot, n’est que pipo! 36 millions de véhicules, tous électriques, en fermant les centrales… Really?

    Hulot = Escroc!

  6. Supprimer les énergies fossiles, oui, c’est bien mais pour les remplacer par quoi ? La production d’électricité ? Bonjour les dégâts !

    La seule solution : supprimer les voitures de la surface du globe. Leur impact hors énergie est bien plus dramatique (destruction du lien social, imperméabilisation des sols (surfaces de routes), ravages de la faune sauvage, etc.)

Moi aussi je donne mon avis