Exposition aux pesticides : plus d’un million de personnes touchées, réglementation inefficace

Un rapport de l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) révèle qu’un million de professionnels de l’agriculture sont exposés aux pesticides. Ainsi que leurs familles et les riverains des exploitations agricoles…

Rédigé par Valérie Dewerte, le 27 Jul 2016, à 13 h 56 min

Mais ce que ce rapport souligne surtout, c’est que l’on manque d’informations quant à l’exposition aux pesticides des agriculteurs, de leurs familles, des riverains des champs et de tous ceux qui travaillent dans le secteur agricole. D’autre part, il indique que le processus de mise sur le marché des produits, le plan Ecophyto 2 et la réglementation en général, manquent d’efficacité.

C’est le résultat de plusieurs années d’enquête qui pousse l’Anses à rappeler que le problème de l’exposition aux pesticides n’est pas réglé en France, loin s’en faut.

La surexposition aux pesticides est due à un terrible manque d’information

L’Anses souligne que l’information des professionnels qui utilisent ou côtoient les pesticides est souvent minimaliste, et qui plus est disparate. Quant aux réglementations en vigueur, elles sont soit méconnues, soit mal appliquées parce que difficiles à comprendre ou mettre en oeuvre.

En dépit du très grand nombre de procédures réglementaires en place, des effets sur la santé des personnes travaillant en agriculture sont aujourd’hui observés. Personne ne semble avoir de vision globale de l’ensemble du dispositif réglementaire qui encadre l’usage des pesticides, leur homologation, les procédures visant à éviter ou reconnaître leurs effets négatifs
indique l'Anses

L’agence publie donc une série de recommandations allant de la poursuite des études d’impact des pesticides sur l’environnement et sur l’homme, à l’amélioration des équipements de protection et les règles d’emploi des pesticides (horaires, conditions météorologiques), en passant par l’harmonisation des règles d’autorisation de mise sur le marché des pesticides et de certains composants qu’ils peuvent contenir.

Un rapport qui dérange

Quand on voit le résultat de la bataille autour du glyphosate, désherbant le plus utilisé au monde, menacé d’interdiction au niveau européen le 1er juillet dernier, mais qui a finalement réussi à obtenir un sursis de 18 mois, on imagine aisément à quel point le rapport de l’Anses(1) et ses recommandations ont été difficiles à élaborer. D’ailleurs, l’Anses explique que son rapport a pris du retard, car plusieurs experts, co-auteurs, avaient émis un « avis minoritaire », qui a nécessité la saisine du comité de déontologie de l’agence, pour pouvoir aboutir à une version de synthèse acceptable…

Illustration bannière : exploitant pulvérisant des pesticides dans une rizière près d’Avignon
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Il y a le danger d’une intoxication aiguë, lors d’une exposition accidentelle, qui se manifeste par des troubles cutanés, digestifs, respiratoires, musculaires, nerveux, cardiovasculaires. Mais plus néfastes sont les risques d’intoxication chronique, résultant d’une exposition fréquente et prolongée à des doses faibles.
    plus d’info : La prévention des risques professionnels des pesticides : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=506

  2. Il faut signer les pétitions en ligne de Greenpeace et de Pollinis (pollinis.org).
    Chacun est concerné !!!!

  3. Les grandes firmes comme mosento, bayer,syngenta, dow, et Cie n’ont qu’une chose qui les intéressent cet le fric, la santé des agriculteurs des consommateurs et des riverains des champs traités avec leur cochonneries ils s’en moquent comme de leurs premières chemises et avec en plus la complicités des élus de tout bords il suffit d’avoir vu l’émission d’Élise Lucet “Cash Investigation. Produits chimiques : nos enfants en danger” sur France2 sur les pesticides pour comprendre.

Moi aussi je donne mon avis