Entretien annuel de la chaudière : une obligation légale

Les propriétaires comme les locataires de logements ont l’obligation légale de faire effectuer chaque année par un professionnel qualifié une visite d’entretien de leur chaudière individuelle.

Rédigé par Émilia Capitaine, le 17 Oct 2019, à 14 h 55 min

À l’approche de l’hiver, il est temps de faire appel à un professionnel qualifié pour une visite d’entretien annuel de votre chaudière. Ce contrôle est obligatoire et doit être réalisé chaque année pour toutes les chaudières ayant une puissance comprise entre 4 et 400 kW.

Entretien annuel de la chaudière : c’est le moment de le faire

Peu de gens le savent, mais les chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW, qu’elles soient charbon, fioul, gaz, bois ou micro combustibles, doivent être nettoyées, vérifiées et contrôlées par un professionnel tous les ans. Il s’agit d’une obligation légale instaurée en 1978.

Cette opération permettra de garantir que votre système reste sain et donc dure plus longtemps, mais aussi, dans le cas des chaudières vieillissantes, de s’assurer que leur utilisation est sans risque. Par ailleurs, l’entretien annuel de la chaudière permettra de vérifier que cette dernière n’émet pas de monoxyde de carbone, un gaz très dangereux pour la santé des utilisateurs.

Les dangers du monoxyde carbone 

Se prémunir contre le monoxyde de carbone est une précaution indispensable, quand on sait que chaque année la chaudière est impliquée dans 400 accidents responsables de l’intoxication de 1.300 personnes, selon les données de l’Ademe.

contrat d'entretien annuel chaudière, Entretien chaudière sanitaire

L’entretien de la chaudière pour les sanitaires © Andrey_Popov

Dans un délai de 15 jours, le professionnel qualifié en charge de l’entretien de votre chaudière devra vous délivrer une attestation d’entretien : d’une durée de validité de deux ans, elle vous sera utile en cas de sinistre ou de contrôle du bailleur. S’il n’existe aucun moment imposé pour procéder à l’entretien de votre chaudière, il est recommandé de le faire avant l’hiver, pour ne pas attendre trop longtemps, mais aussi parce que dans la plupart des logements, la chaudière assure le chauffage, ou le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Même si l’absence d’entretien de la chaudière n’est pas punie par la loi, en cas de sinistre (incendie, intoxication au monoxyde…) provoqué par une chaudière non entretenue, l’assurance peut refuser sa garantie.

Contrat d’entretien d’une chaudière  : avantages et inconvénients

À noter que cette obligation légale concerne tout le monde : propriétaires comme locataires. Pour ces derniers, l’opération se fait, sauf mention explicite dans le bail de location, à leurs frais. Cela ne concerne évidemment que les chaudières individuelles : si vous vivez dans un immeuble disposant d’une chaudière collective, c’est au propriétaire de l’immeuble (ou au syndicat des copropriétaires) de réaliser et financer l’entretien. 

contrat d'entretien annuel chaudière, chaudière à condensation

La chaudière à condensation : économique et écologique © kref

Pour l’entretien de la chaudière, de nombreux particuliers utilisent un contrat d’entretien, passé avec l’entreprise qui a installé la chaudière ou avec une autre société. Ces contrats permettent d’instaurer des visites de contrôle régulières, sans que vous ayez à y penser. Ils offrent aussi davantage de prestations (dépannage, intervention rapide en moins de 24h) qu’une simple visite annuelle d’entretien.

Trouver une entreprise compétente dans votre département  Consulter l’annuaire du Synasav, un réseau de professionnels de la maintenance et des services en efficacité énergétique.

En revanche, leur prix peut vite grimper, certaines entreprises n’hésitant pas à augmenter leurs tarifs de façon excessive. Ces contrats, renouvelables chaque année par tacite reconduction, peuvent être rompus avec une simple lettre recommandée. N’hésitez donc pas à jeter un oeil du côté de la concurrence afin de bénéficier des tarifs les plus avantageux.

Une autre façon simple de réaliser des économies consiste à se tourner vers des chaudières plus performantes et moins consommatrices d’énergie, telles que les chaudières à condensation ou à micro-cogénération. Vous pouvez également opter pour une simple visite d’entretien : il vous faudra seulement être vigilant et penser à les effectuer chaque année ! Une procédure d’entretien classique, sans réparation, coûte entre 80 et 180 euros, en fonction du type de chaudière.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Certaines personnes préfèrent souscrire un contrat d’entretien annuel auprès d’un chauffagiste professionnel © Alexander Raths

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Merci pour cet article très intéressant

    Mais vous avez oublié les risques juridique en cas d’absence d’entretien: aucun

    Et à propos des entreprises chargées de l’entretien des chaudières, les pratiques sont parfois à la limite de l’escroquerie. En effet, pour avoir mis le nez dans la chaudière après des visites de techniciens, j’ai pu constaté qu’un nettoyage plus approfondi est nécessaire pour limiter la surconsommation et l’usure prématurée.

    Et ils essaient de remplacer les chaudières qui peuvent encore fonctionner.

    En conclusion, pour un bon bricoleur, l’entretien bi annuel est suffisant puisque le certificat est valable 2 ans

    Encore une économie de + ou – 100 €

    Cordialement

Moi aussi je donne mon avis