Chaudières modernes. Quels rendements espérer ?

Les chaudières modernes sont beaucoup moins gourmandes, prennent moins de place et émettent moins de polluants atmosphériques, que les anciennes chaudières à combustion. Et niveau rendements, quelles performances espérer ?

Rédigé par Mark, le 15 Feb 2018, à 7 h 30 min

La chaudière à énergie renouvelable a le vent en poupe ! Mais qu’en est-il de son rendement ? Il y a une vingtaine d’années, il n’y avait que des chaudières à combustion sur le marché. Que ce soit à bois, au fioul ou encore à gaz, le rendement d’une chaudière correcte était de l’ordre de 70 % .

Des chaudières de plus en plus high-tech

Aujourd’hui, grâce à l’électronique (régulation, allumage..), les modèles proposant un rendement de près de 90 % sont fréquents, voire atteignant, pour la technologie à condensation, 100-110 %. Ce qui signifie, à besoins de chauffage égaux, une économie théorique approchant 40 % sur les quantités brûlées dans votre chaudière. Cela représentera autant d’économies d’émissions de CO2.

chaudières, intérieur bien chauffé

© Maria Evseyeva

Il faut noter que quelque soit le type de chaudière que vous avez choisi, une chaudière bien entretenue, c’est un meilleur rendement et donc, des économies d’énergie

Le rendement des chaudières à condensation

Les chaudières à condensation (comptez de 3.000 à 5.000 euros) ont déjà beaucoup de succès. Elles permettent de réaliser jusqu’à 30 % d’économies de combustible.

La condensation consiste à faire circuler les fumées de combustion, qui sortent à haute température de la chambre de combustion (jusqu’à 200°C) dans un échangeur qui récupère une partie de leur chaleur. Quand la température tombe entre 60 et 50°C, la vapeur d’eau contenue dans les fumées passe alors de l’état gazeux à l’état liquide. Cette condensation est suivie d’une libération de chaleur en plus, disponible pour le chauffage de l’habitation.

Les aides à l’achat d’une chaudière à condensation

Par ailleurs, outre le crédit d’impôt permet de compenser le surcoût de 30 % à l’achat (l’État vous rembourse 15 % de l’investissement initial de la chaudière(1)), on peut également bénéficier de l’éco prêt à taux 0(2), de la TVA réduite à 5,5 %(3) pour les travaux les travaux d’amélioration de la qualité énergétique mais aussi des subventions de l’Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat (ANAH)(2) et des certificats d’économie d’énergie.

Le rendement des chaudières basse température

La chaudière à haut rendement fonctionne à basse température. Elle est conçue pour proposer une l’eau à environ 40°C, c’est à dire une température plus basse que celle d’une chaudière standard (90°C), ce qui permet d’améliorer son rendement qui peut aller au delà des 90 %. Elle permet 15 % d’économies d’énergie par rapport à une chaudière classique.

Faut-il changer de radiateur ?

La majorité des chaudières modernes peuvent se brancher sans problème sur un réseau de radiateurs à eau classique. Toutefois, comme ils sont souvent prévus pour fonctionner à 65 %, ils sont moins adaptés aux chaudières basse température ou à condensation.

Le rendement de ces chaudières est optimal quand la chaudière est associée à des radiateurs ou un plancher chauffant adaptés.

Lire page suivante : les autres systèmes de chauffage

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Comment atteint-on un rendement de 110% ?
    Par ailleurs j’avoue ne pas bien comprendre la combustion des bûches, de toute façon il faut mettre le bois le plus sec possible si on veut ne pas produire des gaz toxiques type phénols etc

  2. Intéressant ! j’attends la suite avec les poêles bouilleurs !

Moi aussi je donne mon avis