Énergies renouvelables : des investissements insuffisants

Le niveau des investissements dans le domaine des énergies renouvelables a reculé de 18 % dans le monde en 2016.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 16 Jan 2017, à 10 h 00 min

Après avoir atteint un niveau record en 2015, les investissements se sont élevés à 287,5 milliards de dollars en 2016, comme l’a démontré un bilan effectué par Bloomberg New Energy Finance (BNEF). Ce montant reste insuffisant pour limiter la hausse des températures à 2 °C, a averti l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena).

Quelles sont les raisons de ce manque d’investissement ?

Les investissements dans les énergies renouvelables ont chuté de 18 % en 2016 dans le monde. Une étude récente démontre que ces résultats sont la conséquence directe de la baisse des prix des équipements et d’un fléchissement en Chine et au Japon. Ce repli « reflète en partie les nouvelles réductions importantes dans les prix des équipements, en particulier dans le photovoltaïque », relève le rapport dressé par Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

La diminution des investissements dans les énergies renouvelables est également due à un « rafraîchissement marqué sur deux marchés clés, la Chine et le Japon », ajoute le document. En effet, les investissements dans ce secteur ont chuté de 26 % en Chine en 2016 et de 43 % au Japon.

Des objectifs encore loin d’être atteints

Si la part des énergies renouvelables s’élève aujourd’hui à 18 % dans le mix énergétique, cela reste deux fois moins que l’objectif fixé pour limiter la hausse des températures à 2 °C. Les énergies renouvelables occupent désormais une place prépondérante sur le marché mondial, permettant de réduire de moitié les émissions de CO2 et de respecter l’objectif des 2 °C, précise le rapport.

« Les investissements dans les énergies renouvelables doivent passer de quelque 305 milliards de dollars (286 milliards d’euros) en 2015 à environ 900 milliards de dollars (845 milliards d’euros) par an entre 2016 et 2030 », a précisé M. Amin, le directeur général de l’Irena dont l’assemblée annuelle s’est récemment déroulée à son siège d’Abou Dhabi. Le développement de nouvelles technologies permettrait d’abaisser considérablement le coût des énergies renouvelables. En effet, les prix des panneaux solaires ont baissé de près de moitié depuis 2010 et cette baisse devrait se poursuivre durant les dix prochaines années.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il faudra un jour choisir entre l’énergie bon marché et décider de réaliser la transition.

Moi aussi je donne mon avis