En forêt, sensibilisez les enfants aux écogestes !

Les vacances sont souvent le moment de l’année où on « lâche tout » pour se faire plaisir et reprendre du poil de la bête avant de remettre le pied à l’étrier. Mais ce n’est pas une raison pour en faire pâtir la Nature !Alors voici des idées pour continuer de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement avec quelques écogestes en forêt à retenir.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 3 Aug 2019, à 14 h 05 min

Pour les enfants, la forêt est un lieu d’aventure aussi mystérieux que difficile à comprendre. Ce type de milieu naturel est si vaste et si sauvage qu’il est difficile de croire qu’il peut être en danger alors même que l’on s’y sent si petit. Mais comme tout milieu naturel il est à respecter et à protéger.

Découvrez 5 écogestes en forêt à partager avec vos enfants

Loin d’être exhaustive, cette liste vous donnera des pistes pour sensibiliser les enfants aux écogestes en forêt dès le plus jeune âge !

#1 – Je laisse le bois mort en paix

Un écosystème quel qu’il soit a ce que l’on appelle un cycle de vie, et quand ce dernier n’est pas réalisé complètement, il manque un maillon qui peut faire s’effondrer toute la chaîne.

Le bois mort a un cycle de vie bien plus long qu’une simple vie humaine © Mercy Stepp

La forêt ne déroge pas à la règle allant de la pousse de jeune arbre à la décomposition totale des arbres morts ce qui peut prendre plusieurs siècles !

Laisser le bois mort sans le déplacer, le casser ou l’entasser par jeu, c’est laisser la possibilité à tous les organismes décomposeurs du bois mort d’avoir leur place (parfois à un moment précis de la décomposition du bois) dans ce cycle essentiel.

#2 – Je cueille intelligemment

Cueillir est une activité, disons-le, ancestrale pour l’humain à ceci près que les objectifs ne sont plus si essentiels à notre survie. Puisque l’on parle alors, surtout en vacances, de cueillette de loisir, il faut bien prendre garde à laisser des plantes ou des baies derrière soi.

Que ce soit pour les animaux qui se nourrissent de baies, pour les fleurs qui ont besoin de disséminer leurs graines ou encore pour les chenilles qui doivent se nourrir de végétaux, laisser derrière vous un peu (ou plus) de ce que vous auriez pu cueillir, c’est laisser sa part à la nature.

#3 – Je ramasse les déchets

La forêt est souvent un lieu où l’on peut trouver des décharges sauvages. Les personnes irréfléchies et mal intentionnées y sont plus facilement cachées des regards et se permettent ainsi de polluer avec des objets dont la durée de décomposition dans la nature peut se compter en siècle et constitue une pollution diffuse.

L’ecogeste se prépare avant même de partir vous balader en forêt en emmenant un sac poubelle pour ramasser tout ce que vous trouverez ! Si vous découvrez des objets trop gros pour être ramassés, n’hésitez pas à contacter Mairie, ONF ou même ONCFS pour prévenir les services d’État.

#4- Je ne fais pas de cabane

Ou alors je la fais intelligemment c’est-à-dire en respectant le végétal. Une cabane dans les arbres peut contraindre les branches sur lesquels vont s’appuyer les murs si on les cloue, les bouts de bois qui prennent appui sur elles, ou les fils de fers qui les entourent.

Enfant dans une maxi cabane © Gabor Havasi

Un fil de fer « absorbé » par un arbre au fil du temps par exemple, va fragiliser l’arbre au point de lui créer un point de faiblesse lors d’une tempête… Alors mieux vaut éviter  !

#5 – Je ne jette pas de nourriture

« Ce n’est tout de même pas une peau de banane qui va polluer la forêt ! » Mais peut être que si… La forêt n’est pas un énorme compost, elle fonctionne tout à fait différemment car elle est un écosystème basé sur les arbres et sur rien d’autre.

Les organismes décomposeurs de la nourriture tel que l’on l’entend sont donc extrêmement moins nombreux. Rajoutez à cela toutes les traces de pesticides et autres conservateurs pour ne citer qu’eux, et ce que vous jetterez en forêt pourra avoir une réelle incidence surtout si vous êtes des centaines de milliers à le faire.

Enfin, comme il ne faut pas nourrir les animaux en ville, il ne faut certainement pas nourrir les animaux de la forêt.

Illustration bannière : Enfants découvrant la forêt en famille © LeManna
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Le meilleur écogeste serait celui de STOPPER IMMÉDIATEMENT la production d’une quantité phénoménale d’emballages plastique INUTILES et franchement EXAGÉRÉS, 2 exemples : – les dosettes pour le café, le thé, etc. – et les nouveaux emballages pour les enfants (avec une paille) qui ne contiennent même pas un verre de jus de fruits (non naturels)…….. vivement la fin des réserves de pétrole !!!!!!

Moi aussi je donne mon avis