Un éco-scan calcule l’empreinte écologique à la caisse

Rédigé par Nolwen, le 19 Jun 2013, à 10 h 42 min

Voici un projet d’étudiants qui concerne le commerce et la grande distribution : une application – elle s’appelle l’Eco-scan– qui consiste à calculer automatiquement l’empreinte carbone de tout client qui passe à la caisse. Et à donner le verdict, bien entendu.

Quelle est l’empreinte carbone de mes achats ?

Ce sera peut-être un jour une réalité. En tout cas, le concept est séduisant. Il a été imaginé par Alice, Alexandra, Lena, Antoine, Vincent, Yvan, Maxence, Alexandre, étudiants à l’ISEN. Dans le cadre d’une compétition*, ils ont travaillé en équipe pendant 24 heures consécutives sur un projet écologique, un éco-scan.

eco-scan empreinte écologiqueLe principe est simple, explique Alice une des jeunes lauréates de l’équipe des Superflux  : « A chaque fois qu’un consommateur passerait à la caisse d’un supermarché, un logiciel calculerait l’empreinte carbone totale de ses achats.

S’il n’a pas acheté écologique, sur un écran au dessus de la caisse, un arbre représentant son achat perdrait plus ou moins ses feuilles ou même mourrait selon le niveau de l’empreinte carbone des achats. Cela permettrait ainsi aux gens – sans les culpabiliser – de leur faire comprendre leur incidence sur l’environnement et sa préservation, l’éco-scan illustrant les conséquences des choix du consommateur».

empreinte-ecologique-caisse

La prise de conscience écologique

Puis les étudiants ont présenté au jury, composé d’enseignants et d’industriels, leur projet au travers d’une vidéo de 3 minutes.

Un bel exemple de travail en équipe  où des étudiants ingénieurs de différentes spécialités ont été amenés à travailler sur un projet d’innovation centrée sur la prise de conscience collective et l’empreinte écologique.

empreinte-ecologique-eco-scan

Pour Alice, pas de doute : « La majeure Hautes Technologies et Design de l’Innovation*( dont une large part de la formation  est en mode projet : Co-design, Management de l’innovation, Veille technologique) dispensée par l’ISEN, nous a permis de découvrir des méthodes de créativité et d’innovation que nous avons pu appliquer à notre projet durant les 24heures de l’innovation.. »

Pour votre part, aimeriez vous un calcul systématique et automatique de l’empreinte carbone de votre chariot de courses ?

*

Je réagis

*La 6ème  édition « Les 24h de l’innovation», compétition mondiale  et se déroulant sur une période de 24 heures consécutives, s’est tenue les 21 et 22 mai derniers. A l’issue de ces 24h intensif où plus de 1000 étudiants se sont affrontés, une équipe de 9 étudiants de l’ISEN, «  les Superflux »,  a remporté le Prix Europe pour son projet  sur le thème  « Comment faire prendre conscience aux citoyens du monde qu’il y a des problèmes mondiaux majeurs non résolus et les préparer à une solution alternative»

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Qu’est ce qui incite les autres à dire que l’e-cigarette est un truc qui marche si on desire stopper la cigarette?

  2. D’une part, je trouve ce genre de  »concept » simpliste et culpabilisant : on désigne lors du passage en caisse celui qui n’a pas su acheter  »écolo », ou pas pu, faute de moyens. Peut-être pourrait-on y ajouter du son, un truc bien bruyant, pour lui mettre encore plus la honte ?
    D’autre part, je trouve que les écrans, qui prolifèrent partout de plus en plus, sont une vraie POLLUTION. On ne peut plus rien faire – acheter son journal, circuler en ville, boire un café…- sans que des vidéos essaient de capter votre regard, sans même parler de la tyrannie des portables et tablettes qui filment et photographient tout ce qui bouge ! Encore pire, bientôt : les lunettes équipées d’écrans-caméras. Ainsi des millions de gens pourront bientôt se fliquer les uns les autres…
    En quoi rajouter encore plus d’écrans est-il écologique ? avec quelles matières sont-ils fabriqués ? quels montagnes de déchets produisent-ils ? qui les recycle et dans quelles conditions ? quand on lit les enquêtes sur le sujet, ça fait froid dans le dos…
    Personnellement, je boycotterais tout magasin imposant ce genre d’écran. L’idée de compétition et de concours ne cesse de faire pression sur le moindre de nos actes. Vivre dans une société où le moindre de nos gestes est évalué, jugé, comparé à ceux des autres me semble terrifiant.
    En matière de marketing et de greenwashing (discipline qui consiste à nous laver le cerveau pour nous faire plus consommer en ripolinant tout ça avec un bon coup de peinture verte) ce genre de concept mérite la palme !

  3. je suis partante à 100% toutes mes felicitations à ces jeunes gens créateurs de l’idée

  4. Ce projet va totalement à l’encontre du principe du développement durable! Le but de ce projet est d’amener les citoyens à consommer toujours plus, ce qui est contraire à la stratégie DD. »Equilibrer » ses achats en achetant plus de produits moins impactants ne va pas réduire l’impact carbone, mais au contraire l’augmenter! C’est donc un non-sens complet que d’assumer le fait que le citoyen va pouvoir « faire quelque chose pour la planète » en achetant plus de produits(qu’ils soient bios, équitables, ou autres). Le projet présenté colle tout à fait à la stratégie de « consommer plus » qui est prônée par le secteur de la grande distribution. Quoi qu’il en soit, le facteur prix est le premier levier sur lequel il faut jouer pour amener un changement de comportement, et non la conscience écologique. Bref, un projet incohérent qui a très mal diagnostiqué la situation initiale!
    ps: avant de lancer un projet, vérifiez que cette idée n’existe pas déjà quelque part, notamment les bilans carbones sur les tickets de caisse mis en place par un certain supermarché, très célèbre pour ses comparateurs de prix afin de pousser à la surconsommation. Comme quoi, les grands esprits se rencontrent!

    • tout a fait d’accord Ecowarrior !

  5. Oui, une très bonne idée pour faire prendre conscience de ce que l’on fait subir à la planète !
    Patrick

  6. Très bien, je suis partante et prête à faire de la publicité à ce concept

  7. Bravo, beau concept ! Thomas, Hop-Cube

Moi aussi je donne mon avis