Les drogues sont de plus en plus dangereuses en Europe

Selon le nouveau rapport européen des drogues, le nombre de décès liés à la consommation de drogues a largement augmenté ces dernières années, à cause notamment des nouvelles drogues de synthèse.

Rédigé par Hugo Quinton, le 7 Jun 2017, à 10 h 36 min

Les drogues sont un véritable fléau pour notre société, et pas que chez les jeunes comme on pourrait le croire. Le nouveau rapport européen des drogues vient confirmer ces dires avec des résultats qui font froid dans le dos.

Les drogues deviennent de plus en plus meurtrières en Europe

Selon le rapport(1), en 2015, il y a eu 8.441 décès liés à des surdoses de drogue dans les 28 pays membres de l’Union européenne. C’est 6 % de plus qu’en 2014. Cette hausse de mortalité concerne malheureusement toutes les tranches d’âge, en particulier les tranches d’âges supérieures (35-64 ans). C’est l’héroïne qui est la principale drogue à l’origine de ces surdoses, parmi les pays les plus touchés par ces évolutions, on trouve d’abord l’Allemagne et le Royaume-Uni, qui se partagent 46 % des cas de surdose. On s’aperçoit que dans certains pays, comme la France, d’autres opiacés, utilisés dans des traitements de substitution, sont les plus meurtriers.

Concernant le cannabis, qui reste la première drogue consommée par les Français notamment, le rapport nous explique que « le marché européen du cannabis a déjà considérablement évolué ces dernières années, en partie en raison d’une production domestique croissante ».

© Rapport annuel de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT)

Une nouvelle forme de drogue qui inquiète

Dans son rapport, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies fait état de l’apparition d’opiacés de synthèse. «  Les opiacés de synthèse à forte teneur en principe actif présentent de graves risques pour la santé », indique le rapport, en effet, en Europe, les problèmes liés aux opiacés de synthèse à forte teneur en principe actif semblent à la hausse, ainsi qu’en témoigne le nombre croissant de signalements d’intoxications non mortelles et de décès reçus par le système d’alerte précoce.

Ces nouveaux opiacés inquiètent et une réglementation de ces substances est envisagée au niveau européen. Plusieurs autres substances de cette famille font actuellement l’objet d’un examen.

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. A observer, le cannabis OGM, largement plus consentrer.

Moi aussi je donne mon avis