Le diabète gestationnel : soyez vigilante

Rédigé par Sonia C, le 23 Feb 2016, à 8 h 00 min

Le diabète gestationnel, aussi appelé diabète de grossesse, est une maladie insidieuse assez peu connue, qui touche entre 2 et 6 % des femmes en France, mais dont les conséquences, si elle n’est pas correctement traitée, peuvent être graves, non seulement pour la mère, mais aussi pour son bébé.

Le diabète gestationnel : qu’est-ce que c’est ?

Le diabète de grossesse peut être le révélateur d’un diabète déjà installé, pour 15 % des cas, ou bien apparaître spontanément au cours du deuxième mois.

Comme les autres formes de diabète, le diabète de grossesse correspond à un dérèglement de la régulation du taux de glucose sanguin : la glycémie, induisant une hyperglycémie plus ou moins sévère.

L’apparition de cette maladie peut s’expliquer par l’insulinorésistance qui va naturellement se mettre en place au cours de la grossesse. Normalement correctement gérée par l’organisme maternel, cette résistance à l’hormone pancréatique peut conduire dans certain cas à une accumulation de glucose dans le sang, provoquant une hyperglycémie chronique.

Quels sont les symptômes ?

Le diabète peut être asymptômatique, ou bien des symptômes comme la soif, une grande fatigue, une augmentation du volume des urines peuvent apparaître.

Quels sont les risques ?

Pour le bébé :

  • Une macrosomie, c’est-à-dire un poids supérieur à 4 kg.
  • Une hypoglycémie réactionnelle néonatale.
  • Le risque de développer plus tard un diabète.

Pour la mère :

  • Une pré-éclampsie, c’est-à-dire une hypertension sévère.
  • Un accouchement prématuré.

Quels sont les facteurs favorisant l’apparition de cette maladie ?

Ils sont aujourd’hui bien établis :

  • Un surpoids.
  • Des antécédents de diabète familiaux.
  • Un âge supérieur à 35 ans.
  • Une primiparité (1ère grossesse)
  • Une grossesse multiple.

Dois-je faire un test ?

Bien évidemment, ceci est à voir avec votre gynécologue, néanmoins, si vous répondez positivement à au moins l’un des critères ci-dessus, vous devrez peut-être faire un test.

En quoi consiste le test ?

Le test consiste en une mesure de la glycémie à jeun si possible avant le démarrage de la grossesse, puis en un examen appelé HGPO pour Hyperglycémie par Voie Orale, une mesure de la glycémie après ingestion de 75 g de glucose. Si vous êtes en dehors des normes pour l’un ou l’autre des tests, vous devrez être prise en charge.

En quoi consiste le traitement ?

Il nécessite une parfaite adhésion de la patiente.

En premier lieu, une rééducation nutritionnelle est nécessaire pour contrôler la glycémie : un diététicien va vous aider à composer vos repas pour équilibrer leur teneur en sucres. Une activité physique est conseillée s’il n’y a pas de contre-indication.

Si cette première prise en charge est insuffisante, des injections d’insuline pourront être nécessaires.

Et après ?

Généralement, le diabète gestationnel disparaît après l’accouchement, sans conséquences ni pour la mère, ni pour l’enfant.

Sources : afd.asso.fr ; diabete.fr

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis