La détente ? Une question d’hygiène déguisée en option luxueuse

Le plaisir, le bonheur… C’est de se retrouver allongé(e) sur le sable chaud. Le soleil nous chauffe la peau, dénouant les tensions des dernières semaines de boulot pendant que le clapotement des vaguelettes de la baie murmure sa musique et nous emmène dans un état, entre veille et sommeil… La détente, quelle merveille !

Rédigé par Camille, le 24 Aug 2018, à 17 h 35 min

L’arme du XXIe siècle : la prophylaxie, quèsaco ?

Plutôt que d’attendre d’avoir mal pour se soigner, le bon sens nous amène à prendre soin de nous avant de tomber malade : c’est la prophylaxie. Si l’hygiène est l’une des caractéristiques du monde moderne – la charte de l’hygiène publique est adoptée en France en 1902 – la relaxation devrait être sa suite logique.

Elle active le système parasympathique (Cf notre article : le stress sans stress), le sous-système nerveux qui permet au corps de se régénérer. Fonction essentielle et sérieuse, et non pas un mot-clé d’un slogan pour une eau minérale rajeunissante… La régénération est une réelle capacité de notre corps humain, nécessaire à son maintien en équilibre et donc en vie.

détente

Se détendre pour se donner les moyens de rester en bonne santé malgré le stress © fizkes

Se relaxer c’est dialoguer positivement avec notre corps

Elle nous fait approcher de près les sensations positives que nous pouvons sentir. Connaissez-vous l’effet des sensations de détente ? Pourriez-vous les décrire ? Il serait sans doute plus aisé de demander la description du stress, car c’est souvent à ce moment-là que l’on se rappelle que le corps existe. Les travailleurs du secteur tertiaire sont les premiers à en pâtir, le travail mental important, concentre la conscience de soi dans notre tête, notre esprit…

C’est la douleur qui nous force à reprendre le dialogue corporel. Pourtant, ce dernier, loin d’être un simple support de travail, nous offre le sentiment de stabilité, d’être ancré. Grâce à lui, nous reprenons les rennes de notre comportement, nos humeurs, nos réactions sont mieux maîtrisés (et non réprimés). Cette maîtrise génère à son tour, de la confiance en soi. Le cercle vertueux est activé, l’équilibre retrouvé, la résistance aux agents stressants est plus efficace. L’énergie dont nous avons besoin est préservée, les efforts ne sont plus dirigés pour « supporter » mais pour « apporter » du nouveau dans notre vie.

Manque de temps ? La relaxation n’est pas un moment de la journée mais un style de vie.

Bien sûr, personne ne vous préconisera de vous allonger pendant 20 minutes dans la salle de réunion après un appel client musclé, et d’expliquer à votre supérieur ou vos salariés que c’est une question de santé… La relaxation peut se pratiquer autrement qu’en un moment précis, difficile à trouver dans sa journée. Elle est une conscience du corps de tous les instants, une vraie façon de vivre à part entière.

Les premiers pas de la détente au quotidien.

D’abord, identifier ses réactions toniques permet de vérifier au quotidien les zones tendues et les détendre si besoin est. Quand vous êtes stressés ou angoissés, comment réagissez-vous ? Vous serrez les mâchoires ? Vous maintenez les épaules levées ? Vous faites un double tour avec vos jambes croisées ? Vous crispez la nuque ?

détente

Inspirez, expirez © luna4

Parce que vous aurez identifié votre ou vos zone(s) de tension, vous y serez plus attentif/ve. Enfin, pour activer cette détente, il suffit d’expirer. Concentrez-vous sur vos expirations, tout en dirigeant votre attention sur la zone tendue. Continuez jusqu’à ce que toute la zone soit au repos. Déjà, la mise en place de cette « veille » amènera un changement intéressant dans votre manière de percevoir votre vie de tous les jours, dans votre manière de connaître votre corps et sa relation au quotidien…

Ensuite, un peu plus tard… Vous prendrez peut-être plus volontiers cinq minutes pour poser les deux pieds au sol, les mains sur les cuisses, assis au fond de la chaise, pour fermer les yeux et vous concentrer naturellement sur vos expirations, pendant ce court instant. Petit à petit, la relaxation ne sera plus l’idée d’une île déserte promettant le repos du guerrier que vous êtes, elle sera réelle et quotidienne, comme les mouvements de votre brosse à dents.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Apprendre à respirer est LA première marche vers une détente accessible et disponible 24h/24. La respiration pour se maintenir en vie est peut-être innée, celle qui vous renseigne sur votre état intérieur et vous offre une pause relaxation ni vu ni connu, même au bureau, l’est nettement moins. Asseyez-vous, faites une courte pause, le temps de lire tous les secrets de votre respiration.

Illustration bannière : Femme lisant un livre dans un hamac – © Dudarev Mikhail
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Camille Lancesseur est passionnée par son métier : sophrologue. Pour elle, « voir le verre à moitié plein » n’est pas qu’une expression naïve...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien vouloir me désinscrire s v p ….car trop de messages….Merci

    • Marion

      Bonjour,
      Si vous parlez des notifications qui apparaissent sur votre ordinateur, il vous suffit de cliquer sur la petite cloche en bas à gauche de votre écran et d’indiquer que vous ne souhaitez plus les recevoir.
      Très bone journée,
      Marion de consoGlobe.

Moi aussi je donne mon avis