Démocratie : l’Europe recule dans le classement mondial

Ce n’est pas une catastrophe, mais certains signaux préoccupants sont là : selon le dernier classement des démocraties réalisés par The Economist Intelligence Unit, la démocratie aurait légèrement reculé en Europe, en 2018.

Rédigé par Anton Kunin, le 10 Jan 2019, à 10 h 50 min

En 2018, l’agence britannique The Economist Intelligence Unit a noté l’Europe occidentale 8,35/10 pour le fonctionnement de sa démocratie, contre 8,38/10 en 2017 et 8,42/10 en 2015.

La France continue à faire partie du club des « démocraties imparfaites »

La démocratie reculerait-elle petit à petit ? À en croire les analystes de The Economist Intelligence Unit, ce serait bien le cas(1). Seuls trois pays d’Europe occidentale (la Finlande, l’Allemagne et Malte) ont progressé dans le classement des pays démocratiques en 2018, tandis que la Turquie, l’Italie et l’Autriche ont vu leurs scores baisser.

En même temps, aucune des « démocraties imparfaites » (la France, l’Italie, le Portugal, la Belgique, la Grèce et Chypre) n’a pu faire de transition vers le statut de « démocratie » à proprement parler.

Comparer avec l’année 2018 : Voici les 20 meilleures démocraties au monde… et la France n’en fait pas partie

En 2018 en Europe occidentale, The Economist Intelligence Unit comptabilise donc quatorze « démocraties », six « démocraties imparfaites » et un « régime hybride » (la Turquie). Toujours est-il que notre région du monde occupe 7 des 10 premières lignes dans le classement mondial des démocraties. Autre point positif : en un an, le score global de l’Europe occidentale pour la participation à la vie politique est passé de 7,49 à 7,54 points.

L’Italie dégringole à la 33e place du classement du média britannique. © Apostolis Giontsis / Shutterstock

L’arrivée au pouvoir de partis anti-establishment ne sert pas l’intérêt des peuples

Si la France parvient à maintenir son score global de 7,80 points, qui la place en 29e position dans le classement mondial, certains autres pays d’Europe voient l’état de leur démocratie se détériorer.

L’Italie chute ainsi de douze lignes pour se classer 33e. Selon les auteurs du rapport, ce pays souffre d’une « profonde désillusion à l’encontre des institutions politiques, dont le Parlement et les partis politiques, qui se répercute à travers un soutien à des ‘hommes forts‘ contournant les institutions politiques ».

En Italie tout comme en Autriche d’ailleurs, les auteurs du rapport déplorent l’incapacité des grands partis politiques à apporter des réponses aux préoccupations d’une grande partie de la population. L’arrivée au pouvoir, en décembre 2017 en Autriche, d’un parti anti-immigration a également fait reculer ce pays dans le classement.

Illustration bannière : Le drapeau européen – © Symbiot
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il n’y a qu’à voir la carte de l’EU, dans son centre il y a un pays, La SUISSE, qui ne fait pas partie de l’UE car c’est un des seuls pays dans lesquels la VRAIE DÉMOCRATIE est vraiment réelle et quand tous les autres peuples l’auront compris ce sera trop tard…..

Moi aussi je donne mon avis