COP 22 : l’UE doit réduire davantage ses émissions de CO2

La Conférence sur le Climat se tient au Maroc cette semaine. Un premier rapport pointe du doigt l’UE qui ne réduit pas assez rapidement ses émissions de CO2

Rédigé par Maylis Choné, le 9 Nov 2016, à 10 h 35 min

L’UE fait des efforts jugés insuffisants compte tenu du calendrier des objectifs fixés. Alors, qu’est-ce qui pèche réellement ?

Trop de CO2

Côté réformes, l’UE n’est pas mauvaise élève, loin de là. Pourtant, un rapport paru le 8 novembre souligne que l’Union Européenne ne tient pas ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre. La faute au réchauffement climatique ? Pas uniquement. Les secteurs de l’industrie et des transports sont explicitement dénoncés. Le rapport explique que l’UE n’est « à ce stade pas sur les rails pour réaliser ses objectifs globaux aux horizons 2030 et 2050 ».

Les objectifs d’ici 2030 sont, il est vrai, assez exigeants : réduire de 40 % les émissions de CO2 par rapport à 1990. Le but final serait d’atteindre les -80 % en 2050. Ce sont sans doute les échéances fixées qu’il est difficile de tenir. Pas forcément impossible, car certains secteurs sont améliorables. C’est le cas pour les transports. D’ici 2025, les politiques doivent progresser notamment sur la question des transports propres, afin de passer au « tout électrique » en ce qui concerne les flottes publiques et commerciales.

En finir avec les énergies fossiles

Le rapport plaide aussi pour une vraie chute de l’utilisation du charbon et de l’acier, deux énergies fossiles particulièrement nocives pour l’environnement. Le site connaissances des énergies explique de son côté que « les émissions de CO2 liées à la combustion d’énergies fossiles ont augmenté de 0,7 % dans l’Union Européenne en 2015 ». Et ce, dans près des deux tiers des États membres malgré des objectifs de réduction fixés au niveau communautaire.

Selon cette même source, l’Allemagne, pays au taux le plus important, « avec 23 % des émissions communautaires alors qu’il compte pour environ 16 % de la population de l’UE ». Difficile de sortir du charbon quand on souhaite également quitter le nucléaire.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Ce n’est pas l’UE qui est mise en cause, mais les dirigeants des pays concernés, la France en premier lieu.
    Des milliards sont dépensés chaque année, pour acheter et brûler du charbon, du gaz et du pétrole, afin de chauffer les logements, alors que le soleil en fournit gratuitement, qu’il suffit de récupérer au lieu de ventiler.
    J’ai breveté un habitat capable d’assurer son autonomie thermique, en utilisant l’eau de pluie, les calories solaires, ainsi que la fraîcheur du sous-sol.
    Je vous l’ai signalé ainsi qu’à tous nos dirigeants, DANS L’INDIFFERENCE GENERALE.
    Donc les médias, collecteurs de toutes les améliorations capables d’apporter du bien-être, font mal leur travail et mettent la faute sur les politiciens.

Moi aussi je donne mon avis