La loi de transition énergétique a un an : peut mieux faire

La loi de transition énergétique, votée le 22 juillet 2015, a commencé à produire ses effets. Mais les associations de défense de l’environnement espéraient plus de résultats.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 25 Jul 2016, à 14 h 47 min

Les sacs plastiques à usage unique interdits aux caisses de supermarché : voici l’une des conséquences visibles de la loi de transition énergétique votée le 22 juillet 2015. Mais les autres sont nettement moins apparentes de prime abord. C’est sans doute pour cette raison que François Hollande et son ex-compagne, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, ont du rappeler ce que contenait la loi en célébrant son premier anniversaire, le 22 juillet 2016.

La loi de transition énergétique a permis des avancées mais un suivi à organiser

Encore peu visible, le texte prévoit pourtant une augmentation du nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques, à l’initiative des collectivités. Mais elle impose aussi l’obligation pour les bailleurs, et les promoteurs, d’installer des prises dans les parkings.

La création d’une indemnité kilométrique vélo (IKV) est une belle avancée mais elle est malheureusement seulement facultative.

loi transtion énergétique IKV

La loi a lancé également le « chèque énergie » pour les ménages modestes, destiné à leur permettre de réaliser des travaux d’isolation, mais la réforme profonde des mécanismes de financement de la rénovation énergétique, pour les simplifier et les faire converger, n’a pour l’instant pas été entreprise.

Autre mesure concrète mais dont les effets seront longs à mesurer, la réduction de la part du nucléaire dans l’électricité produite en France. Pour l’instant, seule la centrale de Fessenheim, en Alsace, est promise à l’arrêt.

Pour les ONG, les objectifs de la loi risquent de n’être jamais atteints

Du côté des associations de défense et de protection de l’environnement, qui ont participé à l’élaboration de cette loi sur la transition énergétique, personne ne pavoise. La loi est jugée trop timorée, les effets, trop faibles, les mesures, trop lentes à se mettre en place.  « Les objectifs de la loi ne seront jamais atteints » affirme Greenpeace dans un communiqué. Réseau Action Climat dénonce quant à elle, des « points de blocage » et prévient : « Nous sommes maintenant à un tournant, moins d’un an avant la fin de ce quinquennat. Soit le Président de la République et le gouvernement confirment leur volonté de faire appliquer la loi et redressent la barre rapidement, soit la loi sur la transition énergétique restera comme une parenthèse très vite refermée. »

Illustration bannière : La loi de transition énergétique, un bilan mitigé – © violetkaipa Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis