Le confinement est ‘facile à vivre’ pour plus de la moitié des Français

Et vous, le confinement, comment le vivez-vous ? Bien ou mal ? Alors que deux semaines se sont écoulées, un sondage fait le point sur le moral des Français en ces temps confinés.

Rédigé par Paul Malo, le 2 Apr 2020, à 10 h 10 min

Comment vivez-vous cette privation de mouvement ? Au bout de deux semaines, le moral des Français semble encore tenir le choc.

Une vision positive qui s’effrite peu à peu

Comment réagissons-nous au confinement, comment vivons-nous ce repli de notre vie sociale sur le noyau familial, avec plus ou moins de place chez soi, du télétravail, des cours à donner aux enfants… ? L’institut de sondage Harris Interactive x Agence Epoka vient de se pencher sur la question pour le compte de la chaîne d’information LCI.

Selon cette étude, réalisée en ligne les 30 et 31 mars 2020 sur un échantillon de 1089 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et publiée le 31 mars, une majorité de Français estime assez facilement cette parenthèse historique.  Même s’ils se doutent qu’ils le vivront moins bien dans les semaines à venir…
Ainsi, pour 59 % des Français, le confinement demeure « facile » à vivre,  12 % le jugeant même « très facile ». Selon cette même étude une semaine plus tôt, 64 % des sondés répondaient de la même façon. Ce regard positif s’effrite donc, en toute logique, alors que le confinement se prolonge.

Répondez à notre sondage – Confinement : avez-vous réussi à trouver un nouveau rythme ?

Une fin de confinement qui pose question

En revanche, seule une courte majorité (52 %) estime qu’il en sera de même « jusqu’à la fin du confinement ». Une fin qui arriverait quand ? 55 % pensent que cette situation ne prendra fin qu’en mai, 21 % entre le 15 et le 30 avril et seuls 3 % dès le 15 avril.
À l’inverse, 14 % tablent sur juin, et 7 % jusqu’à l’été. Au-delà de la date, les conditions du déconfinement inquiètent 72 % des sondés.

80 % estiment que « le chômage augmentera en France », et 71 % que la santé de notre économie va en pâtir.

Si une courte partie des sondés (52 %) pensent que le gouvernement ne délivre pas « une information sincère sur les délais de confinement », les Français redoutent tant l’ennui et la solitude que la peur de la maladie.

Une partie des sondés se félicite de « passer du temps avec leurs enfants », une autre peste « contre ceux qui ne respectent pas le confinement » et les gestes barrière. Mais la peur pour la santé de ses proches demeure très logiquement quoi qu’il en soit.

Illustration bannière : Les Français ont déjà passé plus de 2 semaines en confinement – © Deliris
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis