E-commerce : quand économie rime avec écologie

Zoom sur l’écologie et le pouvoir d’achat : quels sont les « bienfaits » du commerce en ligne ou « e-commerce » pour l’environnement et votre porte monnaie ?

Rédigé par Jean-Marie, le 10 Dec 2008, à 14 h 40 min

L’empreinte écologique de l’e-commerce entre particuliers

Selon le dernier baromètre CtoC  (Consumer to Consumer ) de PriceMinister-La Poste, plus d’un internaute sur deux a acheté ou vendu un produit à un autre internaute via Internet en 2008 !

A l’heure de la crise économique et de la baisse du pouvoir d’achat, la vente d’objets entre particuliers apparaît être une alternative économique aux magasins traditionnels, avec également la possibilité pour les vendeurs d’augmenter leurs revenus.

Mais les raisons de cet engouement ne sont pas seulement à chercher du côté financier mais aussi du côté du… développement durable ! Pour 50 % des internautes interrogés, vendre ou acheter des produits à des particuliers permettrait également de réduire le gaspillage et de recycler des objets.

La location d’objets entre particuliers

Si les sites de vente entre particuliers comme E-Bay ou PriceMinister sont aujourd’hui les plus fréquentés par les cyber-acheteurs français, la prise en compte grandissante des critères environnementaux par ces derniers met également les sites gratuits de dons, d’échange ou de location en première ligne.

Ces sites de particuliers à particuliers, dont les produits phares restent les livres, DVD, et produits informatiques, apparaissent complémentaires, et non concurrentiels, aux boutiques en ligne tournées vers l’écologie et la consommation durable, qui proposent des produits dits « verts » (bio, équitables…) et/ou surtout « pratiques » (économies d’énergie, d’eau, de lessive, etc.). Ces biens étant encore difficilement trouvables dans le commerce traditionnel**,  avec des informations souvent plus complètes (connaissance du producteur, avis des consommateurs, etc.).

*

**A titre d’exemple, une étude Ipsos publiée en mars 2007 montrait que 60 % des Français jugeaient qu’il n’y avait pas assez de produits équitables dans les boutiques « en dur ».

A Lire également :

Photo de bannière : E-commerce et écologie © tomertu – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. encourager le commerce en ligne pas mal, mais pas au détriment du commerce traditionnel,le commerce traditionnel crée l’emploi et la valeur ajoutée indicateur important pour une économie saine et en croissance.

  2. bonjour,

    Drôle d’analyse pour montrer que le e.commerce est parait-il plus écologique. Vous oubliez certainement beaucoup de paramètres et non des moindres. Quand j’achète sur Internet, c’est un camion qui vient me livrer un livre, l’autre une armoire, l’autre un vélo, etc… et multiplié par des millions d’internautes. De plus, à vouloir généraliser ce type d’achat, vous fragilisez les commerçants jusqu’à les faire disparaitre. Le jour où il n’y aura plus de commerçants dans les villes et que nous aurons notre seul ordi pour pleurer,n’est peut-être pas si loin. Je rajouterai aussi qu’Amazon et consorts ne suffiront pas pour rempalacer les emplois disparus. Les immenses entrepôts du e.commerce, à grande échelle j’entend, seront et sont déjà remplis de robots. Je pense qu’il est de plus en plus urgent que chaque citoyen réfléchisse à titre individuel sur la portée souvent dramatique de ses actes au quotidien.. Malheureusement, des spécialistes comme vous, savent isoler un problème de manière très astucieuse. A votre décharge, vous n’êtes pas les seuls à procéder de la sorte. En résume, je ne suis pas contre le e.commerce pour un commerçant mais pas à grande échelle comme on voudrait le faire. Il semble que ça ressemble étrangement à la manière de faire des grandes surfaces, depuis 50 ans. On est pas dans le « gagnant gagnant » mais dans la loi toute libérale du plus fort gagne.

    • Il aurait du avoir une loi pour les grandes surfaces, comme il s’avère indispensable pour les e-commerces. Pourquoi pleurer sur l’e-commerce, il faudrait commencer par la grande distribution qui a offert toujours plus de services centralisés, ce qui a tué les corps artisans ou indépendant du métier. Postulez pour être candidat au gouvernement, à la politique des affaires intérieures et améliorez ainsi la région , le pays ou le monde dans lequel on vit. Mais vous pouvez aussi commencer par militer sans politique. Créez un site qui explique ce dont on a besoin exclusivement pour vivre 😉

  3. Très très bon, merci pour cet article, je vais l’utiliser pour mon TPE sur le dvl durable !

    KISS !!!

  4. Super bon article!

    Bonne analyse. Je suis tout à fait d’accord avec vous.

    En permettant la réusitlisation les émissions polluantes diminuent de façons phénoménales.

    Bravo pour votre article!

Moi aussi je donne mon avis