Chat abandonné : une double peine pour lui et pour la faune sauvage

Très souvent au moment des vacances, posséder un chat peut poser problème. Pour des raisons qui leur sont propres, certaines personnes doivent ou font le choix de s’en séparer. Mais, la plus mauvaise option est de les laisser au bord de la route ou dans un coin isolé… C’est une double peine tant pour le chat abandonné que pour la faune sauvage ! En plus, des solutions existent !

Rédigé par Cornélia, le 1 Jul 2017, à 14 h 00 min

En cette période de l’année, tandis qu’on se prépare à partir en vacances, comme chaque année, les abandons d’animaux domestiques – surtout de chats – sont en recrudescence, et ce malgré la multiplication des campagnes de prévention et de sensibilisation. Pire certaines personnes parviennent à s’en séparer de façon lâche mais aussi très irresponsable, puisqu’en plus de sa souffrance propre, un chat abandonné fait aussi souffrir la biodiversité locale.

Non seulement un chat abandonné est en danger, mais il fragilise la biodiversité

Le chat étant l’un des animaux domestiques les plus appréciés en France, on en compte environ 13 millions dans les foyers. Choyés et nourris par leurs propriétaires, leur activité prédatrice est plus ou moins bien entretenue.

chat abandonné

Un chat heureux © Bogdan Sonjachnyj

Cependant, il peut arriver que l’animal devienne trop “envahissant” ou que pour une raison ou une autre, on ne puisse plus le garder… Mais de là à l’abandonner dans la nature, plutôt que dans un refuge ?

Pourtant, en France, ce sont environ 100.000 animaux qui sont abandonnés par an, dont 40 % en été. Seuls 56.000 d’entre eux sont recueillis dans l’un des 63 refuges de la SPA.

Chat abandonné : comment le vit-il ?

Le saviez-vous ?

On appelle :

  • Chat haret : un chat abandonné qui s’adapte et retourne à l’état sauvage.
  • Chat errant : un chat abandonné depuis quelque temps, ou né et élevé avec peu de contact positif avec les humains, mais qui reste (re)domesticable.

Tout dépend entre autre, du tempérament, de l’âge, de l’environnement dans lequel il vivait auparavant. Un chat abandonné vivra forcément un traumatisme rythmé par la peur, le stress, la déprime, l’insécurité et les carences alimentaires. Certains peuvent même aller jusqu’à se laisser mourir...

Un chat abandonné court aussi le risque de souffrir ou de mourir après avoir ingurgité des proies (souris intoxiquées par un raticide), des plantes (lys, rhododendron) ou des aliments (oignons, tomates, chocolat) provenant de poubelles à proximité d’habitations.

chat abandonné

Se nourrir est difficile pour un chat abandonné © Plyushkin

Quels impacts sur l’environnement ?

Les besoins et activités de prédation d’un chat varient selon son environnement et son tempérament. Même bien nourri, un chat domestique chasse environ 30 proies en une année. Et si le chat errant se limite à 172 proies, le chat haret, lui, en capture jusqu’à 1.000 à durée égale. Ce qui porterait à 75 millions, le nombre d’oiseaux et petits mammifères tués par les chats en France. Ce maillon de la chaîne alimentaire est fortement perturbé, et a un impact inéluctable sur l’environnement, les autres prédateurs, mais surtout la petite faune sauvage.

Les chats harets et errants présentent également des risques sanitaires car, par manque de soins et d’hygiène, ils sont vecteurs de maladies transmissibles, d’une part pour les chats sauvages en cas de croisement, mais également pour les espèces animales natives dont ils sont les prédateurs.

Le nombre de chats errants est estimé à 10 millions, en plus ds 13 millions de chats domestiques. Si à cette population féline, on ajoute celle des chats harets (dont le nombre est inconnu), on se rend compte que l’impact est énorme.

chat abandonné

Un prédateur redoutable © Sepp photograph

Quelques conseils de la LPO pour protéger la biodiversité

Dans un rapport de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), “8 à 10 % des animaux blessés ont été victimes d’un chat domestique : 88 % d’oiseaux et 12 % de mammifères, dont 60 % sont des chauves-souris“. Voici quelques recommandations pour les heureux propriétaires de chats :

  • de préférence, adopter un chat de refuge ;
  • l’identifier, lui accorder du temps et de l’attention, et le nourrir suffisamment afin d’atténuer son instinct de prédateur ;
  • le stériliser pour limiter sa reproduction et les risques de transmissions de maladies et infections ;
  • de planter – si possible – des petits buissons ou haies dans le jardin. Véritable atout pour la biodiversité, cet aménagement servira de refuges à la petite faune ;
  • accrocher une clochette au cou de votre petit félin, c’est un peu fourbe mais peut-être moins que de le condamner à rester à l’intérieur.

S’il fallait d’autres raisons pour ne pas abandonner son chat…

Se séparer d’un chat à un endroit qui lui est totalement inconnu, en bordure d’autoroute, ou en “l’oubliant” sur place lorsqu’on vend sa maison, etc., est qualifié d’abandon. En France, cela est considéré comme une maltraitance animale, qualifié de délit par le Code Pénal, et actuellement puni par la Loi d’une amende maximale de 750 euros (seulement !).

Une raison de plus pour ne pas abandonner son chat, tout comme son chien, sa tortue, son lapin, etc. Surtout que confier son animal pendant les grandes vacances (ou autre), c’est possible et pas si difficile. Il faut juste s’organiser un peu : de nombreuses solutions sont envisageables (pensions, amis, garde à domicile) pour vivre cette période sereinement, et retrouver son compagnon au retour !

Découvrez et partagez la dernière campagne de sensibilisation contre l’abandon des animaux de compagnie.

Cette année, la SPA s’associe au groupe APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) afin de sensibiliser les usagers.

Illustration bannière : Chat abandonné – © Myskina6
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Diplômée en Sciences Politiques, créatrice de mon entreprise et passionnée par les médias digitaux, je suis aujourd’hui mue par une motivation sans...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis