Champignons : explosion des intoxications en France

La cueillette des champignons bat son plein pendant les vacances de la Toussaint. Mais dans le même temps, le nombre d’intoxications aussi. Il ne faut pas consommer de champignons dont on est absolument certain qu’ils sont comestibles.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 28 Oct 2019, à 10 h 43 min

Amateurs de champignons, mais aussi promeneurs qui s’improvisent cueilleurs, cet article est pour vous. Depuis la mi-octobre, les conditions météorologiques étant particulièrement favorables à la pousse des champignons, le nombre d’intoxications alimentaires provoquées par leur consommation a également fait un bond.

500 personnes intoxiquées par des champignons en 15 jours

Pas moins de 500 personnes ont été intoxiquées par l’ingestion de champignons mal préparés ou conservés, non comestibles, voire vénéneux. Il n’y a heureusement pas eu de décès, mais au moins un cas grave d’intoxication a été recensé, nécessitant une hospitalisation longue. 

Le problème, avec la consommation de champignons, et le risque d’intoxication, est que les symptômes surviennent parfois tardivement, jusqu’à 12 heures après les avoir mangés. Une diarrhée sévère accompagnée de vomissements est un signe qui ne trompe pas : il faut alors aussitôt appeler le 15, ou se rendre d’urgence à l’hôpital.

intoxication champignons

Une intoxication aux champignons © Elnur

Si on laisse traîner en remédiant par l’automédication, l’intoxication risque de s’aggraver, provoquant vertiges, troubles de la vision, puis, le foie, qui lutte contre les toxines, risque d’être irrémédiablement atteint.

Champignons : photographiez-les avant de les manger !

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) qui a publié un communiqué d’alerte rappelle que l’on ne doit pas ramasser les champignons que l’on ne connaît pas absolument parfaitement. Avant d’envisager les consommer, il faut demander à un connaisseur, voire, à un pharmacien, de confirmer qu’il s’agit bien de champignons comestibles. L’Anses recommande également de prendre en photo les champignons avant de les consommer, à titre préventif, en cas de problème.

Par ailleurs, certaines intoxications sont provoquées par des champignons qui se sont abîmés, car ils ont été mal conservés ou ramassés. Ainsi, il est recommandé de ne pas les ramasser ni les stocker dans un sac plastique, mais idéalement, dans une caissette en bois. Avant de les consommer, il faut les garder au réfrigérateur, et les cuisiner dans les deux jours qui suivent la cueillette. Enfin, seuls les champignons complets et en bon état peuvent être ramassés.

Illustration bannière : Des amanites tue-mouches, des champignons toxiques – © Alexander Uhrin
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis