Cannabis récréatif : une consultation citoyenne lancée en France

L’Assemblée nationale a lancé une consultation citoyenne sur le cannabis récréatif dans le but d’ouvrir le débat sur la répression et la législation en vigueur.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 14 Jan 2021, à 10 h 10 min
Cannabis récréatif : une consultation citoyenne lancée en France
Précédent
Suivant

La vision du monde sur le cannabis récréatif est en pleine évolution, surtout depuis que plusieurs états des États-Unis ont commencé à le rendre légal, engrangeant par là des milliards de dollars de recettes fiscales. La France, de son côté, continue d’avoir une des législations les plus répressives… peut-être en décalage avec la perception qu’ont les Français de celle qu’on appelle familièrement « herbe » ou « beuh ». Une consultation citoyenne a donc été lancée pour y voir plus clair.

Cannabis – Lancer le débat… pour commencer

La consultation citoyenne, disponible sur le site de l’Assemblée nationale, s’inscrit dans le cadre de la mission d’information parlementaire sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis.
Depuis mercredi 13 janvier 2021, les Français peuvent y répondre. Il y est question de la politique répressive du gouvernement, des solutions, de dépénalisation ou légalisation, des revenus qui pourraient découler de la légalisation…

Le questionnaire, en six points, permettra à Robin Reda, député de l’Essonne à la tête de la mission d’information, de faire un premier point sur la question : comment les Français voient le cannabis et sa dépénalisation voire sa légalisation ? Faut-il faire évoluer la législation à ce sujet ? Faut-il l’assouplir, ou, au contraire, la durcir ? Le débat est ouvert…

Une jolie plante qu’il n’est pour l’instant pas question de cultiver dans son jardin © Yarygin

Un premier pas franchi avec le CBD voire le cannabis thérapeutique

Preuve que, malgré tout, la politique française s’assouplit, il est désormais possible d’acheter légalement du cannabidiol (CBD), molécule active présente dans la plante mais qui n’est pas un psychotrope. Et il ne faut pas oublier que la France devait lancer en 2020 une expérimentation pour le cannabis thérapeutique sur près de 3.000 personnes.
Après un retard causé par la pandémie, cette expérimentation va être finalement lancée le 31 mars 2021.

Lire aussi : Cannabis médical : la France va enfin commencer à expérimenter

La répression aussi, évolue : bien que Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, clame haut et fort que l’amende forfaitaire de 200 euros pour possession et consommation de cannabis instaurée fin 2020 en France n’est pas un début de dépénalisation, dans les faits, c’est bien le cas. Exit la case « commissariat » pour un simple bout de papier (certes coûteux !).

S’il est difficile de penser que la politique française sur le cannabis changera du tout au tout en quelques années, force est de constater que les mentalités semblent évoluer.

Pour participer à la consultation pubique, rendez-vous ici

Illustration bannière : Cannabis récréatif © Creative Family
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis