Vaincre le cancer du sein grâce aux abeilles : une étude prometteuse

Une nouvelle recherche a identifié la mélittine contenue dans le venin des abeilles comme efficace contre les cellules du cancer du sein, notamment contre les plus agressives.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 3 Sep 2020, à 10 h 10 min

Le cancer du sein est un des cancers les plus courants au monde : en France, il est même le cancer le plus fréquent et la première cause de décès par cancer chez la femme. Si un dépistage précoce peut permettre de mieux le soigner, il reste, comme tous les cancers, une maladie contre laquelle la médecine est encore peu efficace. Un nouvel espoir pourrait venir des abeilles, selon une recherche australienne.

La mélittine du venin d’abeilles : le nouvel espoir contre le cancer du sein

La recherche, publiée par la revue Nature Precision Oncology, a été menée par la doctorante Ciara Duffy de l’institut de recherche médical Harry Perkins, à Perth, en Australie(1).

cancer du sein

Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers chez les femmes. On estime qu’une femme sur 11 sera touchée par ce cancer au cours de sa vie © VGstockstudio

Elle a étudié l’effet du venin des abeilles, appelé apitoxine, sur un certain type très particulier de cellules cancéreuses : celles liées au cancer appelé « triple négatif » qui sont les plus compliquées à soigner. Les cellules de ce type de cancer ne répondent pas à une thérapie ciblée, ce qui en fait une des formes les plus dangereuses de cancer du sein.

Or, selon la recherche du professeur Ciara Duffy, l’apitoxine, et plus précisément la mélittine qui compose 52 % du venin des abeilles, serait extrêmement efficace contre ces cellules.
Les expériences menées sur des souris ont permis d’établir que la mélittine éradiquait 100 % des cellules cancéreuses ciblées en moins de 60 minutes en détruisant leur membrane externe. De plus, la mélittine perturberait les signaux permettant la reproduction des cellules cancéreuses.

Lire aussi :  Apithérapie : comment se soigner grâce aux abeilles ?

Un nouveau champ de recherche pour des traitements s’ouvre

La chercheuse est allée plus loin : elle a combiné la mélittine avec des traitements contre le cancer et découvert que la mélittine permettait de faciliter l’action de ces traitements, toujours grâce à cet effet destructeur de membrane. Par contre, les cellules saines étaient peu impactées par la mélittine, rendant le traitement sûr.

Si cette recherche n’en est qu’à ses débuts, comme le souligne la chercheuse elle-même qui refuse de parler d’avancée majeure ou de cure, elle permet d’ouvrir de nouvelles perspectives pour le traitement du cancer du sein : la mélittine naturelle, collectée auprès d’abeilles, peut en effet être remplacée par de la mélittine de synthèse.

Illustration bannière : Cancer du sein : selon une étude australienne, le venin d’abeille tue les cellules cancéreuses © Rapin_1981
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis