Californie : bientôt 50 % d’énergies renouvelables. A quand la France ?

Rédigé par Alan, le 19 Sep 2015, à 13 h 31 min

Alors qu’à l’échelle de la planète, les énergies renouvelables ne dépassent guère les 22 % du bouquet électrique, en Californie une loi est en cours d’examen pour amener ce chiffre à 50 %. La France, elle, peine à se mettre à niveau.

50 % d’énergies renouvelables en Californie d’ici 2030

Les législateurs californiens ont décidé mi-septembre 2015 de faire passer une loi qui pourrait pousser les énergies renouvelables à 50 % de la production énergétique. Cette proposition de loi fait partie d’un plan climat plus large, appelé « SB350 », et vise à transformer la production énergétique de l’état américain dans les quinze prochaines années. Le nombre d’équipement devra bien entendu augmenter en conséquence, ce que déplorent les opposants à la loi. Les conditions sont néanmoins déjà requises pour atteindre le premier pallier de 33 % d’énergies renouvelables d’ici 2020, comme le détaille le rapport de la Commission des Affaires Publiques de Californie du dernier trimestre 2014(3).

shutterstock-californie-desert-mojave-energies-renouvelables-eoliennes-ferme-02

Il était même question de réduire la quantité de pétrole utilisée dans les voitures et les camions de 50 % dans les quinze prochaines années, mais le lobby pétrolier, la Western States Petroleum Association en tête, ont réussi à supprimer cette partie de la loi, arguant que les SUVs seraient alors interdits et que l’économie californienne se trouverait mise à mal. Le volet transports a donc écarté plus que prévu les mesures en faveur des véhicules électriques et des carburants alternatifs.

Favoriser l’énergie solaire, mais pas seulement

Les débats ont amené des réformes sur l’électricité, rejetant l’idée de frais fixes et préférant une facturation par pallier. Reste ensuite à voir combien vont payer les consommateurs, selon le type d’énergie qu’ils consomment.

La SB350 ne vise pas seulement le photovoltaïque, mais même sur ce plan elle souhaite aller plus loin que les 12 projets de loi précédents portant sur le climat, jusqu’à toucher le consommateur, ce qui pose problème. Dans un premier temps, la facture pourrait être plus salée pour les clients du solaire mais, les coûts diminuant assez vite, cet effet ne durera pas et les équipements seront plus nombreux. Cette proposition fait bien entendu débat.

énergies renouvelables californie désert mojave éoliennes

Une ferme d’éoliennes dans le désert Mojave : la Californie pourrait bientôt atteindre 50 % d’énergies renouvelables © Shutterstock

Pendant ce temps, la France patauge…

Le financement ne fait pas débat qu’en Californie. En France, c’est également le cas et si Manuel Valls précisait en début d’année que « les énergies fossiles bénéficient de quatre fois plus d’aides dans le monde que les renouvelables » et qu’il fallait considérer les énergies renouvelables comme un « levier indispensable » contre le réchauffement climatique, le pays qui accueille fin 2015 la COP21 est loin d’être en pôle position pour réduire la dépense énergétique.

L’objectif de 23 % d’énergies renouvelables en 2020 semble désormais hors de portée. Selon les experts, on peinerait à arriver à 17 % alors qu’on en est environ à 15 % à l’heure actuelle. Il s’agit donc de redresser la barre en espérant tenir les objectifs de 32 % pour 2030, grâce éventuellement à l’éolien off-shore, l’éolien étant le gros point noir dans le développement hexagonal même s’il a progressé récemment.

énergies renouvelables france retard

Des éoliennes à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, en France © Shutterstock

Le photovoltaïque, lui, se porte plutôt bien et les objectifs fixés en 2008 ont été atteints. L’hydraulique et la biomasse continuent de progresser et des expérimentations, certes encore émergentes, pourraient aussi se développer, à l’instar des hydroliennes du Raz Blanchard, prévues pour 2017.

Illustration bannière : Une ferme d’éoliennes dans le désert Mojave : la Californie pourrait atteindre 50 % d’énergies renouvelables © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. « La pollution qui va avec » est contenue confinée et maitrisée

    Oui, comme en URSS, au Japon, aux US, etc…, mais c’était des accidents, alors le nucléaire a le droit de polluer, sans même que l’on en connaisse les effets sur les humains, la faune, la fleur, etc…, et ce n’est pas une pollution…

    pour le charbon, je suis d’accord avec vous.

  2. Pour le stockage, voir aussi la Société:
    hydrogenics.com/
    qui a des solutions non plus expérimentales avec l’hydrogène

  3. L’auteur de cet article à l’évidence ne connait pas ou très mal son sujet (il est vrai qu’en France nous avons presque le même climat et beaucoup de déserts comme en Californie….!)
    L’auteur de cet article devrait se renseigner un peu plus objectivement ainsi il découvrira que grâce au nucléaire la France est en Europe l’un des pays le moins émetteur de CO2 par Kwh produit et cela loin très loin derrière l’Allemagne que l’on cite très (trop) souvent en exemple.
    Croire que l’on peu diminuer les émissions de CO2 en augmentant le renouvelable éolien et photovoltaïque est une aberration totale du fait que ces systèmes pour être rentables et efficaces nécessitent de très gros moyens de stockage qui n’existent pas et n’existeront sans doute jamais. Leur taux de charge ridicule impose des moyens de substitution à démarrage rapide fonctionnant au gaz voire au charbon (comme en Allemagne) et ne parlons pas des couts de revient astronomiques de ces gadgets, mais j’en conviens , c’est la mode, pour paraitre vertueux il faut des moulins à vent et des panneaux (que l’on mettra au rebut d’ici à peine 20 ans parce que gouffre financier pour les ménages)
    NON Monsieur la France ne patauge pas la France est exemplaire dans ce domaine, sa transition énergétique a déjà eu lieu il y a quarante ans ce qui a permis aux ménages de bénéficier d’une énergie des moins chère d’Europe depuis de décennies n’ayons pas peur de le dire très haut et très fort.
    CQFD…un lecteur averti.

    • oui, le nucléaire:
      1-) Quand on ne sait même pas démanteler une centrale…en france, alors que les Allemand sont en train de le faire et pourront nous vendre les procédés de démantèlement, le moment venu….
      2-) Et la pollution qui va avec même si ce n’est pas du CO2,
      3-) Et que l’on ne compte pas le CO2 émis pour sa construction, puis pour sa destruction….
      Le nucléaire, c’était il y a 40 ans…., mais plus pour l’avenir!

    • @ michel

      1)On ne sait pas démanteler une centrale en France ??, c’est nouveau ça !

      Actuellement nous avons 9 réacteurs en cours de déconstruction et de filières différentes de surcroit citons par exemple:
      -Brennilis filière eau légère qui n’aurait pas pris autant de retard si les écolos n’y avaient pas fourré leur nez.
      -St laurent des eaux A filière UNGG
      -Bugey 1 filière UNGG
      -Chooz A fiière PWR (le premier exemplaire de celles en exploitation actuellement)
      -Superphenix (Creys Malville) filière neutrons rapide sacrifiée sur l’hotel de la co….rie écolo/PS
      ….et qu’on arrete de dire que le démantèlement est impossible, c’est faux , la preuve ici goo.gl/XSLjgi

      2) “La pollution qui va avec” est contenue confinée et maitrisée, contrairement au CO2, NO2, CH4 et autres produits sympathiques relâchés dans l’atmosphère par les centrales au charbon ou lignite allemandes pour pas les nommer(au passage 7 millions de décès prématurés en 2014 dus à la pollution atmosphérique… source OMS)

      3)Quand à la production de CO2 pour la construction elle est plus faible que pour le renouvelable ===> goo.gl/sIZF2O

      4)le nucléaire c’était il y a quarante ans ? oui et promis à un renouveau certain:
      -goo.gl/cpckhV
      -goo.gl/ZbmeMV
      -goo.gl/lVsV8w
      -goo.gl/UwPx0E
      -goo.gl/Mkjy78
      – et ….même Bill Gates s’y met : goo.gl/eGNXgv

    • “”3)Quand à la production de CO2 pour la construction elle est plus faible que pour le renouvelable
      En savoir plus sur https://www.consoglobe.com/californie-energies-renouvelables-cg#0ZhjSZzQv0iod3U3.99“”

      il ne faut pas oublier la production de CO2 pour son démantèlement, et … pour son exploitation, et pour la production de son “carburant” ‘Areva’, mines, transport, transformation….
      etc…
      Le principe du nucléaire c’est toujours de ne compter que ce qui permet une comparaison favorable au nucléaire…
      Et quid de toutes les personnes ayant des problèmes de thyroïde, suite aux accidents nucléaires URSS, Japon, US, ….; et du coût humain et financier correspondant
      et quid du coût humain, financier, écologiques, dus aux accidents cités, et ceux à venir
      etc…. etc….
      Mais bien sûr, cela n’entre pas dans la comparaison du CO2!
      Pour ce qui est de la pollution des centrales à charbon, je ne les ai pas soutenues dans mes propos!!!
      Allons voir du côté du Portugal, Costa Rica et l’Amérique latine en générale en pleine évolution mais moins avancée, des solutions pertinentes à suivre de prêt

    • “”3)Quand à la production de CO2 pour la construction elle est plus faible que pour le renouvelable
      En savoir plus sur https://www.consoglobe.com/californie-energies-renouvelables-cg#0ZhjSZzQv0iod3U3.99“”

      il ne faut pas oublier la production de CO2 pour son démantèlement, et … pour son exploitation, et pour la production de son “carburant” ‘Areva’, mines, transport, transformation….
      etc…
      Le principe du nucléaire c’est toujours de ne compter que ce qui permet une comparaison favorable au nucléaire…
      Et quid de toutes les personnes ayant des problèmes de thyroïde, suite aux accidents nucléaires URSS, Japon, US, ….; et du coût humain et financier correspondant
      et quid du coût humain, financier, écologiques, dus aux accidents cités, et ceux à venir
      etc…. etc….
      Mais bien sûr, cela n’entre pas dans la comparaison du CO2!
      Pour ce qui est de la pollution des centrales à charbon, je ne les ai pas soutenues dans mes propos!!!
      Allons voir du côté du Portugal, Costa Rica et l’Amérique latine en générale en pleine évolution mais moins avancée, des solutions pertinentes à suivre de prêt

  4. Les énergies renouvelables comme l’hydraulique ou celles de nature thermique (bois, biomasse) sont excellentes pour remplacer le charbon.
    Pas l’éolien ou le photovoltaïque qui, en raison de leur intermittence, ne peuvent dépasser 30% dans le mix électrique qu’ils fragilisent.
    Le seul moyen de production fiable et décarboné est le nucléaire, et notre pays est le plus vertueux du monde de ce point de vue : pourquoi cet article ne cite-t-il pas le nucléaire ? Sinon parce qu’il fait du lobbying pro éolien ou photovoltaïque, voire antinucléaire ?

    • 100% d’accord avec vous, si le but est de réduire la production de GES il faut savoir que la France est l’un des pays le moins émetteur de GES par KWh electrique produit.
      Que peut-on faire de plus ? laver plus blanc que blanc ?
      Et pourquoi l’auteur de cet article n’en parle -t-il pas ?? je pense en connaitre la raison: cela annihilerait totalement la teneur de son message orienté pro-renouvelable ou anti-nucléaire, c’est selon !!

Moi aussi je donne mon avis