Le bonheur, comment ça marche ?

Aujourd’hui c’est la fête du bonheur ! Mais au fait, c’est quoi le bonheur ? Comment ça marche dans notre tête ? Décryptage

Rédigé par Philippe C, le 20 Mar 2018, à 14 h 20 min

Quelles conclusions en tirer ?

La source du bonheur de Christian Boiron (Le titre de la première édition était La source du bonheur est dans notre cerveau) explique parfaitement et clairement tout le fonctionnement psychologique de l’état de bonheur.

Bien entendu, si la seule lecture d’un « simple » ouvrage permettait à chacun de « nager dans le bonheur » en permanence, ça se saurait, vous pensez bien ! Mais nous ne pouvons que vous recommander cet ouvrage.

bonheur

© Minerva Studio Shutterstock

Car lu, relu, surligné, médité, re-relucet ouvrage peut au moins enclencher une nouvelle approche de la vie, apporter des pistes de réflexions positives… Un travail personnel de déconditionnement fera le reste.

Comme un grain de sable dans une huître, il peut faire de votre vie une perle en vous aidant à vous déconditionner petit à petit, en vous débarrassant de pensées automatiques polluantes, en vous incitant à revoir vos comportements, vos schémas de pensées ; en vous incitant au besoin à consulter précisément et si nécessaire des « dé-pollueurs de pensées automatiques » : comportementalistes, praticiens en Analyse et Réinformation Cellulaire (A.R.C.) une technique simple et efficace qui aide à déconditionner, à se défaire d’éventuels noeuds physiques et/ou émotionnels, tous ces parasites qui nous font tourner en rond, là, juste à deux pas du bonheur…

Rappels et suggestions pour stopper le sentiment de malheur ?

  • Se rappeler le fonctionnement de base du malheur : quand on se sent malheureux, c’est que cerveau limbique et cerveau néocortical ne sont pas d’accord de manière durable et que le cerveau reptilien sonne l’alarme en permanence  pour le signaler : un état d’urgence permanent.
  • Prendre soin de soi.
  • Lâcher prise sur les peurs et émotions submergeantes.
  • Se déconditionner.
  • Développer une « pensée souple » ouverte au monde !

 

philippe-cuttat-reflexologiePhilippe, réflexologue diplômé et praticien depuis 10 ans, praticien Reiki (Niveau III) dans la région de Lyon.

Retrouvez tous ses conseils sur sa page Santé Préventive et posez lui vos questions !

NOTE IMPORTANTE :

Veuillez noter que Philippe n’est pas médecin ni thérapeute. Les conseils décrits dans ses interventions sont issus de ses rencontres avec des praticiens de thérapies énergétiques, des savoirs traditionnels et des ouvrages qui y font référence. Il vous invite à éprouver vous-même ces techniques, sans vous déconseiller toutefois d’avoir recours à la médecine conventionnelle.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



« Réflexologue diplômé et praticien depuis 10 ans, praticien Reiki (Niveau III) depuis 8 ans, j’ai la « santé préventive » dans la peau depuis tout...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. je suis convaincu de cette réflexion! merci!!. Mais, est-ce-que le bonheur aussi provient du cœur? on peut construire notre bonheur?

  2. Bonjour,

    Le bonheur ne vient pas que du cerveau, il est un état de conscience véhiculé par le cerveau, c’est une façon de voir, et ça n’a rien à voir avec le plaisir, et le simple plaisir causé par une montée d’adrénaline ne tient pas la route, et nous retombons dans l’état d’avant le plaisir.

    Le bonheur est un état harmonieux du corps et de l’esprit, il est un état de conscience rendu harmonieux par l’expérience et la compréhension de ce que nous sommes. La plus part des gens sont en dualité avec eux-mêmes, ils doivent apprendre unifier leurs énergies négative et positive.

    Les gens ne se connaissent pas, ils sont séparés d’eux-mêmes, ils ne sont pas leur propre ami, et ils croient à tort que tout ce qui leur arrive de négatif est la faute de l’autre.

    Il faut être connecté avec tout ce qui nous entoure, il faut prendre conscience du moi intérieur, tout part de l’intérieur vers l’extérieur. Jésus disait, demander et vous recevrez…les gens ne demandent que des plaisirs et non le bonheur, ils sont superficiels dans leurs demandes.

    Méditer est une bonne façon d’aller loin en soi et de découvrir le vrai moi qui y vit en soi et qui attend que cet extérieur émigre vers ce moi intérieur qui l’attend depuis toujours.

  3. Juste un remerciement piur cette reflexion partagée sui me rappelle mes cours de biologie ou plutôt de sciences natuelle/ système nerveux.

    Je suis d accord sur le concept de complémentarité des « 3 cerveaux » pour un équilibre et un vrai bonheur. On tout cas c’est nouveau pour moi et j ai appris.

  4. Excuser moi, je n’avais pas compris que le but de cet article est de faire la différence entre le bonheur et le plaisir. Maintenant j’ai compris. Merci.

  5. Ce que dit Philippe est très convainquant, mais le plaisir n’est t’ il pas synonyme de bonheur?

  6. je ne comprends pas très bien.

    Mon cerveau limbique me dit que je suis moche (par exemple ^^). Si mon neocortex est d’accord, donc il désamorce la situation d’alrte, alors j’ai conscience que je suis moche et la vie est belle ? lol

    En toute logique, mon néocortex ne doit pas être d’accord et « convaincre » mon limbique que je ne le suis pas et là, la situation d’alerte passe.

    pouvez vous préciser ce point ?

  7. Philippe C

    Merci Anne-Marie !
    C’est corrigé !
    Très cordialement.
    Philippe.

  8. Très intéressant mais une erreur ne serait-elle pas glissée page 2, points 2 et 3 : 2/ »Son cerveau limbique, très binaire, lui envoie des pensées automatiques… » et 3/ »Son cerveau limbique, plus subtil, lui n’est pas d’accord … ».
    Cordialement

Moi aussi je donne mon avis