Inutile de “boire pour oublier” : l’alcool favoriserait la mémoire !

Oubliez l’idée d’aller oublier votre rupture amoureuse au bar du coin : d’après une étude récente, l’alcool favoriserait au contraire la mémoire !

Rédigé par Pauline Petit, le 2 Aug 2017, à 11 h 40 min

Une information étonnante mais prouvée scientifiquement : l’expression “boire pour oublier” serait erronée.

L’alcool participe à la mémorisation d’informations

C’est la très sérieuse revue Nature qui a publié une étude à ce sujet(1). Des scientifiques ont remis une liste de mots inconnus à deux groupes d’individus qui ont l’habitude de boire de façon ponctuelle, sans excès (“social drinkers”). L’après-midi, ces deux groupes ont mémorisé la liste de mots. Le soir venu, un des groupes s’abstenait de boire, tandis que l’autre était invité à consommer de l’alcool sans retenue.

boire oublier

L’alcool favoriserait la mémorisation ©g-stockstudio

Le lendemain, on a demandé aux deux groupes de noter les mots inconnus mémorisés la veille. Résultat, et à la surprise générale, ceux qui avaient consommé de l’alcool avaient en général de meilleurs résultats que les autres. Et même, plus le taux d’alcoolémie était élevé, plus les résultats étaient bons.

L’alcoolisme a en revanche des effets négatifs sur la mémoire

On ne vous incite pas pour autant à vous la coller la veille d’un examen. Toutefois, ces résultats étonnants peuvent s’expliquer : d’après Celia Morgan, professeure à l’origine de l’enquête, l’alcool bloquerait l’apprentissage de nouvelles données, ce qui renforcerait la mémoire des informations apprises avant de boire. Comme le souligne l’étude, “le fait que l’alcool efface les souvenirs après consommation est connu et bien documenté. En revanche, on constate que l’alcool a des effets positifs sur les informations apprises avant de boire“.

Faites donc un trait sur la beuverie pour oublier votre rupture de la veille : le lendemain, le souvenir n’en sera que plus douloureux.

Fait important à préciser : l’étude a été menée sur des sujets consommant de l’alcool de façon ponctuelle, et non victimes d’alcoolisme. L’alcoolisme possède des effets délétères sur la mémorisation, puisque l’alcool ne peut favoriser les souvenirs de long terme, déjà endommagés. Conclusion : buvez pour vous souvenir, mais avec modération !

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. C’est dingue ces lobbys pour promouvoir l’alcool, ce qu’il font comme pseudo démonstration.
    Et vous soutiendriez cela ?
    Un conseil, arrêter tout de suite l’alcool, pour avoir les idées claires sur cette stupide expérience d’ignorants.
    On pourrait alors tout faire croire, porter un aimant serait bien ou tout autre gri-gri.

Moi aussi je donne mon avis