Les bars à oxygène débarquent en France

Rédigé par Eva Souto, le 11 Dec 2013, à 12 h 29 min

Les bars à oxygène : qu’est-ce que ce phénomène ? Cette invention qui se targue d’être française vous propose monts et merveilles, et surtout, grande bouffée d’air ! Les bars à oxygène se définissent comme « contribuant au bien-être, en revitalisant le corps tout en aidant à contrecarrer les effets néfastes du stress de la vie moderne ». La proposition faite ? Respirer de l’oxygène parfumé aux huiles essentielles à un taux de pureté d’au moins 93 %. Alors, avant d’aller prendre votre bol d’air, point sur ces bars qui fleurissent aux Etats-Unis, au Japon ou encore en Australie depuis plus de 10 ans et qui commencent à affluer dans nos contrées.

Le bar à oxygène : un concept inspiré de l’oxygénothérapie ?

L’oxygénothérapie est une méthode qui vise à apporter, de façon artificielle, de l’oxygène à un malade. Ceci dans le but de rétablir ou de maintenir un taux normal d’oxygène dans le sang du patient.

oxygenotherapiePour être plus précis, l’oxygénothérapie consiste à fournir un supplément de dioxygène à personne traitée.

Le dioxygène (autre appellation de l’oxygène) est le comburant qui permet de libérer l’énergie détenue par les nutriments, par le biais de la respiration cellulaire. Ce dioxygène est extrait de l’air que nous respirons.

Les poumons se chargent d’ingérer le dioxygène lors de la ventilation, avant que ce dernier ne soit transporté dans le corps par le sang (il se fixe sur l’hémoglobine contenue dans les globules rouges) pour être distribué à chaque organe. Pour faire simple, le dioxygène contribue à la bonne marche de nos organes et par là-même au bon fonctionnement de notre organisme.

Il est essentiel à la vie de nos cellules, puisque sans lui, elles mourraient en l’espace de 3 minutes. Or, chaque fonction exercée par le corps est directement lié à la vie des cellules, sans qui, nous ne pouvons pas vivre.

Pollution airIl est à noter que l’air que nous respirons contient par nature environ 21 % de dioxygène.

Mais certaines personnes souffrent d’affections qui nécessitent un apport complémentaire en dioxygène. Ainsi, le dioxygène médical a un statut de médicament, lorsqu’il est émis à partir de réservoir d’oxygène liquide ou gazeux.

L’organisme qui le produit doit avoir un statut de laboratoire pharmaceutique et doit en outre, déposer une autorisation de mise sur le marché (AMM).  Le dioxygène médical peut s’acquérir sans ordonnance. Les bars à oxygène s’inscrivent sur le créneau de l’oxygénothérapie : ils proposent de venir humer de l’oxygène en « libre-service ». Alors, auraient-ils aussi des vertus thérapeutiques ?

Bars à oxygène : aérez-vous !

Bar à oxygèneLe bar à oxygène est à la fois un dispositif et un établissement qui propose à ses clients une consommation d’oxygène à usage récréatif et ressourçant.

L’oxygène concentré est associé à des arômes ou à des huiles essentielles pour favoriser le bien-être de l’utilisateur. Ainsi, le consommateur jouit d’un double avantage : il profite de l’oxygénothérapie et de l’aromathérapie dans un même temps. Le concept, emprunté aux États-Unis et à l’Asie qui l’utilisent depuis une dizaine d’années, propose une alternative à nos airs pollués.

fleche-suiteEn effet, l’air que nous respirons est souvent décrié parce que largement concentré en pollution. Il serait donc de plus en plus pauvre en dioxygène et notre corps se verrait ainsi affecté par un déficit en la matière (Il y a 10 000 ans le taux de dioxygène dans l’air ambiant était de 30 % contre 21 % aujourd’hui). Et c’est précisément contre quoi entendent lutter les bars à oxygène.

bar-oxygene-fatigue Ainsi, certaines promesses pointent du doigt qu’une séance d’un quart d’heure dans un bar à oxygène apporterait les bienfaits d’une journée à la montagne. Les  défenses de l’organisme se verraient ainsi augmenter et seraient plus efficaces dans leur combat contre les virus, bactéries et autres maladies de l’hiver.

Les effets seraient également notables pour combattre les effets d’une gueule de bois, du décalage horaire, du vieillissement ou encore du stress. Mieux encore, une telle séance serait bonne pour les muscles et les performances sportives. Ainsi, ceux qui la pratiquent régulièrement n’y verraient que des vertus.

Les vertus de l’oxygène exploitées par les bars à oxygène

Les propositions sont alléchantes car en effet l’oxygène :

Sommeil• apaiserait les maux de tête et les difficultés respiratoires souvent corrélatifs à la pollution de l’air (fumées de cigarettes, échappements des véhicules à moteur etc.), permettrait d’accroître l’éveil et la concentration et de réduire la fatigue,

• améliorerait le sommeil, la capacité à récupérer ainsi que la circulation sanguine et lymphatique,

• améliorerait l’endurance physique et permettrait une récupération musculaire plus rapide,

• améliorerait la mémoire à court terme sur une période de 24 heures,

Montagne• renforcerait le système nerveux et surtout immunitaire,

• diminuerait les effets de haute altitude (stations de montagne) et du décalage horaire,

• favoriserait l’assimilation des vitamines, des minéraux et autres nutriments.

Un cocktail gagnant pour échapper au stress ambiant, se ressourcer et se sentir au top ! Mais comment ça marche ?

 

Un bol d’air revitalisant rapide et facile !

Le principe est simple. Dans le bar à oxygène, rien à boire mais plutôt à inhaler !

Masque à oxygène

Masque à oxygène

Pour cela, à votre disposition : des canules, masques, oxycasques ou encore humoir, de l’oxygène parfumé aux huiles essentielles concentré à 95 % (l’oxygène proposé n’est jamais à 100 % concentré, car ce dernier est réservé au seul usage médical).

Ces derniers sont reliés soit à des concentrateurs à dioxygène, soit à une bouteille spéciale, préalablement remplie. Dans les bars à oxygène brevetés, comme par exemple OXYBAR©, les machines sont régulièrement entretenues par un technicien biomédical responsable de leur maintenance.

Il y a une surveillance rapprochée des blocs valves et des filtres garantissant la pureté du dioxygène à 95 % et l’absence de risque bactérien pour le consommateur. Une fois équipés donc, prenez l’air et détendez-vous sur vos sièges ! Et pour ceux qui auraient envie de tester différentes sensations, le bar à oxygène a tout ce qu’il vous faut !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Hey les gens… calme, au pire vous n’y allez pas quoi
    En gros c’est de la chicha pas toxique donc il est ou le probleme ?

  2. ah la la beaucoup de commentaire négatifs dès qu’on veut lancer un concept original et intéressant et utile. C’est bien Français comme réaction ça…

  3. euh vérifions nos sources ! Il me semble bien avoir lu un jour que si le taux de dioxygène était supérieur à 25% (ou peut être 27% j’ai un doute), tout se consumerait dans un immense incendie ! En effet le dioxygène est un comburant ! Il est donc impossible que le taux de dioxygène ai été supérieur à 25% (ou 27%) ! De même en dessous de 20% (ou 15%) de dioxygène dans l’atmosphère la vie ne serait pas possible sur terre ! Je ne suis pas certain des taux, mais un chimiste vous confirmera qu’à 30% d’ o² tout prend feu !

  4. Pour des raisons médicales (j’ai un seul poumon qui fonctionne) je suis sous oxygénothérapie 24/24 h. Il faut voir ce que traitement occasionne comme contraintes (difficultés pour ce déplacer,regard des autres, etc….) alors lorsque j’entends parler de « bar à oxygnène » çà me fait doucement rigoler ……… !

  5. L’oxygénothérapie n’est pas à conseiller pour tous !
    Les personnes atteintes de BPCO sous oxygénothérapie pour raison médicale n’ont jamais d’oxygène à plus de 2 à 3 litres par minutes sinon cela créé une hypercapnie, nocive aux cellules !

    • je pense que tu as beaucoup de choses à apprendre sur les pathologies de la respiration particulièrement sur les IRC …. certainemant secouriste de base …..
      alors quand on doit s exprimer sur le net on se renseigne au prealable…;
      renseigne toi également sur la fraction inspiratoire …. avec des lunettes a oxygene…..tu sais la FiO2 pas la SaO2 ….merci

  6. oui absolument plus aucun doute sur la connerie humaine…

  7. nous y sommes : on nous vend l’air qu’on respire! après avoir pollué la planète seuls les riches pourront s’oxygener, bravo!

Moi aussi je donne mon avis