L’exploitation du gaz de schiste, un facteur de risque pour l’asthme ?

D’après une étude publiée par la revue médicale américaine Jama Internal Medicine, les asthmatiques font jusqu’à quatre fois plus de crises d’asthme quand ils habitent à proximité d’un site de forage de gaz de schiste. Quelles en sont les raisons ?

Rédigé par Valérie Dewerte, le 20 Jul 2016, à 17 h 43 min

En constatant que comparé à la moyenne nationale, les personnes asthmatiques dont ils avaient la charge étaient plus souvent sujettes à des crises d’asthme, des médecins de Pennsylvanie ont commencé à éplucher les données statistiques à leur disposition.

Un facteur de risque de crise d’asthme augmenté de 1,5 à 4

Les données étudiées portaient sur pas moins de 35.000 malades sujets à l’asthme, âgés de 5 à 90 ans, récoltées sur sept ans. Et, surprise, ils ont découvert une corrélation entre la présence à proximité du domicile des personnes étudiées de sites d’exploitation du gaz de schiste, et le nombre de crises allergiques(1).

En effet, en localisant sur une carte le lieu de résidence de leurs malades, ils ont constaté que la proximité avec les puits de gaz de schiste augmentait d’un facteur 1,5 à 4, le nombre de crises d’asthme des malades.

Prenez la mesure du nombre de décès dus à l’asthme dans le monde sur le Planetoscope

L’étude n’en conclut pas pour autant que la qualité de l’air ambiant doive être mise en cause. Les facteurs de risque et de déclenchement potentiel des crises d’asthme sont nombreux. L’étude cite la qualité de l’eau et de l’air, mais aussi la circulation des camions, transportant l’eau nécessaire à la fracturation hydraulique dans un sens, et le gaz issu de l’exploitation des puits dans l’autre.

Le stress, élément déclencheur connu de l’asthme

Ainsi, par endroits, une file continue de camions bruyants sapent le moral et stressent les riverains des sites de forage. Or, le stress est un facteur déclencheur de crise d’asthme connu.

D’autres études réalisées à proximité des forages rapportent également une augmentation des cas de maladies de peau, un accroissement du nombre de naissances prématurées, et même, une baisse de la fertilité.

Illustration bannière : Puits de forage de gaz de schiste, Warren Center, Pensylvannie © Ostroff Law (Fracking Lawyer) Wikimedia Commons

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. S’il n’y avait que pour l’asthme…

Moi aussi je donne mon avis