Plastique à usage unique : l’Assemblée nationale dit non… mais pas avant 2040 !

La déception prime dans les rangs des défenseurs de l’écologie, alors que l’Assemblée nationale a voté en première lecture la fin de l’emballage plastique à usage unique, mais seulement en 2040.

Rédigé par Paul Malo, le 11 Dec 2019, à 11 h 25 min

L’urgence serait-elle une question de définition ? On pourra finalement continuer à produire et utiliser du plastique à usage unique pendant une génération…

Plastique à usage unique – Une interdiction totale dans seulement 20 ans

C’était un vote très attendu dans le cadre du projet de loi antigaspillage examiné en première lecture : l’interdiction de tous les emballages alimentaires, flacons, bouteilles, en plastique à usage unique pour un usage domestique et industriel. Mais si ce dispositif, encore à adopter définitivement par les députés, prévoit des objectifs successifs de réduction, de réutilisation ou de recyclage fixés tous les cinq ans, l’interdiction totale n’est en fait prévue que dans plus de vingt ans.

La secrétaire d’État Brune Poirson a dit y voir un « signal puissant » envoyé à l’industrie et un message adressé « aux partenaires européens » de la France. Selon elle, « l’avenir à long terme du plastique ne peut pas être celui de l’usage unique ».

Pour autant, c’est la déception qui prime, l’ensemble des observateurs jugeant que la réalité de l’urgence de la situation n’est pas prise en compte par cette interdiction totale bien trop lointaine. « Vous pouvez continuez comme avant à produire et utiliser du plastique pendant une génération » a notamment tweeté le député européen David Cormand.

Lire aussi : Vivre sans plastique : l’utopie réaliste de consoGlobe

Une sortie du plastique plébiscitée par les Français

La France est actuellement le plus gros producteur de déchets plastiques méditerranéens et l’un des trois plus mauvais pays européens pour le recyclage des plastiques (avec un taux de 22 %), rappelle le WWF.

Ce vote est d’autant plus paradoxal que les Français sont fortement favorables à une sortie bien plus rapide du plastique. Selon le sondage réalisé par l’Ifop pour le WWF France, ils plébiscitent littéralement non seulement la sortie des plastiques jetables et non recyclables, mais aussi le retour de la consigne pour réemploi(1).

Ainsi, 85 % des Français se déclarent favorables à l’interdiction des produits et emballages plastiques à usage unique et 88 % à l’interdiction des produits et emballages plastiques non recyclables.

De même, 88 % des Français souhaitent la mise en place d’un système de consigne permettant le réemploi des bouteilles et emballages, ainsi que la fixation de quotas de réemploi par les pouvoirs publics aux entreprises. Ils sont enfin 93 % à soutenir les mesures incitant les industriels à développer des emballages standardisés facilitant le réemploi et le recyclage.

Illustration bannière : Le plastique à usage unique interdit en… 2040 – © Carlos Huang
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis