Allégez les poubelles… pas votre porte-monnaie ! Les appli pour vendre, acheter, échanger les surplus alimentaires

L’économie circulaire, c’est bon pour la planète, mais aussi pour notre budget ‘courses’ : les applis antigaspi qui recyclent les invendus alimentaires se multiplient, nous permettant de cueillir des ‘paniers surprise’ à petits prix chez les commerçants… voire même des pommes dans le jardin de nos voisins !

Rédigé par Brigitte Valotto, le 16 Oct 2019, à 8 h 15 min

Interdit de jeter ! Depuis 2016, les commerçants, artisans, sont obligés de donner ou recycler leurs invendus alimentaires. Désormais, avec la toute récente loi sur l’économie circulaire, également leurs invendus non alimentaires. D’où l’idée de Lucie Basch : leur proposer un partenariat pour écouler à bas prix, via une appli facile à utiliser, ce qu’il leur reste en fin de journée. Succès immédiat. En moins de deux ans, Too Good To Go (TGTG) est devenue la deuxième appli « food » la plus téléchargée au monde ! Elle vous permet de régaler toute la famille avec des produits frais (rien de périmé) pour un prix imbattable (moins de 5 euros). Mais elle vous fait également entrer dans le cercle vertueux d’une économie « antigaspi ». Déjà 6,5 millions de repas ont été « sauvés » de la poubelle en France. Mais TGTG n’est pas le seul acteur des applis antigaspi

Les applis antigaspi, comment ça marche ?

Le succès de TGTG tient aussi à un fonctionnement très simple : vous la téléchargez gratuitement, elle vous géolocalise et vous propose des « paniers surprise » à payer en ligne puis à aller chercher chez les partenaires de votre quartier (commerçants, artisans, restaurants…) : assortiments de viennoiseries, charcuteries, gâteaux, viandes, poissons… ou même des bouquets de fleurs, tous sont « trop bons pour partir »… à la poubelle !

applis anti-gaspi

Pensez aux applis anti-gaspi pour traverser les fins de mois difficiles tout en mangeant sainement © igorstevanovic

Sur le même principe, Phénix permet de cumuler des points fidélité chez les commerçants. Quant à la suédoise Karma, qui se lance depuis le début de l’année en France auprès des restaurants, supermarchés et commerces de proximité, elle propose une réduction d’au moins 50 %. Sa particularité est qu’on peut choisir les produits frais, plats et aliments qu’on souhaite récupérer (pas de surprise ici !).

Lire aussi : Sans gaspillage alimentaire, le monde mangerait à sa faim

Un échange « gagnant-gagnant »

Les commerçants y trouvent aussi leur compte : même les grandes surfaces s’y mettent ! « Nous concevons Too Good To Go comme un nouveau service client : chaque jour, nous proposons quinze paniers, essentiellement des fruits et légumes, de la charcuterie, des fromages, des produits de boucherie…en moyenne, ils représentent une valeur de 12 à 15 euros et sont vendus à 3,99 euros », explique le gérant d’un hypermarché, aux Herblays (Vendée).

« Ce sont des produits encore tout frais, mais si nous ne les écoulions pas avec Too Good To Go, ils devraient malheureusement partir à la poubelle, à cause d’un défaut esthétique ou parce qu’ils sont datés du jour… Depuis que nous sommes partenaires de l’appli, en avril, nous avons distribué 1.128 paniers et nous avons des retours extrêmement positifs de nos clients », se félicite-t-il.

Les particuliers s’y mettent…

Partant du principe que chaque Français jette en moyenne 29 kilos d’aliments par an, dont 7 kilos de produits encore emballés, selon l’Ademe, deux nouvelles plate-formes proposent à leur tour d’écouler les produits non consommés au lieu de les jeter... mais cette fois, entre particuliers.

Geev, fondée par Hakim Baka et Florian Blanc, fait déjà référence en matière de dons d’objets entre particuliers. On compte déjà 1,5 million d’utilisateurs. Elle leur propose désormais de donner ou troquer des aliments… et vise 10.000 dons mensuels d’ici la fin de l’année.

Les produits frais emballés, fruits et légumes, produits surgelés/congelés (sans rupture de la chaîne du froid), aliments secs, sont postés sous forme de petites annonces. La date limite de consommation (DLC) de chaque produit est affichée. Toutes les annonces sont supprimés dès cette date limite passée.

Enfin, la plate-forme Fruit&Food se concentre quant à elle sur le surplus de production… de nos jardins ! Déjà, plus de 3.000 kilos de fruits et légumes ont été donnés, échangés ou vendus à petit prix, sur cette toute récente plateforme antigaspi grâce à laquelle on retrouve aussi le plaisir de manger des fruits à peine cueillis sur l’arbre !

Illustration bannière. Pour ne plus perdre aucun aliment, la vente, l’échange ou le don de nourriture facilité par les applications. Copyright : © Julia Zavalishina.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste free-lance, Brigitte Valotto est notamment une collaboratrice régulière des pages enfants, société, pratique, tourisme et actu de...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis