Le ‘burger végétarien’ interdit par le Parlement européen ?

Le Parlement européen pourrait interdire définitivement certaines appellations comme « burger végétarien » ou encore « steak végétarien ».

Rédigé par Paolo Garoscio, le 19 Oct 2020, à 9 h 48 min

Tandis que de plus en plus de consommateurs décident de consommer des végétaux plutôt que des animaux, que ce soit en devenant végétariens ou vegans ou en ayant tout simplement une consommation de viande plus raisonnée, l’industrie de la viande s’inquiète de cette tendance sur ses ventes. Si elle ne peut interdire ou empêcher le changement sociétal, elle tente d’agir au niveau sémantique : elle veut que certains termes lui soient réservés.

Les burgers et les saucisses sont-ils exclusivement faits à partir de viande ?

Les débats sémantiques, dans l’industrie alimentaire, ne sont pas une nouveauté : la Cour de Justice de l’Union Européenne en 2017, l’Assemblée nationale en 2019 et bien d’autres instances judiciaires et gouvernementales dans les pays industrialisés ont dû se prononcer sur la question. Les produits à base de végétaux peuvent-ils utiliser des termes traditionnellement utilisés pour des produits issus de la production animal, comme « steak » ou encore « fromage » ? Généralement, l’affaire est tranchée en faveur des éleveurs.

Le régime végétarien : distinguez vegan, végétarien, végétalien et leurs labels

Mais le débat pourrait bien être clos avec une nouvelle réglementation européenne qui, on le rappelle, s’applique en amont de toutes les réglementations des pays-membres de l’UE. Une telle réglementation existe déjà pour les produits laitiers : les produits végétaux ne peuvent en théorie pas s’appeler « lait » ou « beurre », par exemple.

Une règle que la France applique déjà

‘Burger’ végétarien aux pois chiches, tomates, avocat et courge rôtie – © Magdanatka

Les lobbyistes qui agissent auprès du Parlement européen pourraient facilement avoir gain de cause et faire en sorte que les députés tranchent en faveur de l’industrie de la viande. Si tel est le cas, au sein de l’Union européenne il sera interdit de vendre des « burgers végétariens » ou encore des « saucisses végétales, » par exemple. La décision devrait être rendue avant fin 2020.

Pour les consommateurs français, toutefois, que les députés européens se prononcent en faveur ou contre cette nouvelle réglementation ne changera rien. Depuis mai 2020, à la suite de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi sur la « transparence de l’information sur les produits alimentaires, » ces dénominations sont interdites.

Les députés ont justifié cette décision par la possibilité, pour le consommateur, d’être trompé : il aurait pu, selon eux, acheter un « burger végétarien » et se sentir floué parce qu’il ne contenait pas de viande !

Illustration bannière : Est-ce tromper le client que de parler de ‘burger végétarien’ ? © Nina Firsova
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Tellement vrai !

    Bébés de vache torturés
    Fromage à base de bactérie d’estomac veau
    Lait de vache violée et séparée de leur enfants

    Moi ça va, j’ai ma petite boisson végétale à l’avoine peu importe comment ça s’appelle j’ai ma conscience trannquille.

  2. Purée mais si ils veulent de la transparence qu’ils appellent ça « organes bovins broyés », et ils auront leur appellation spécifique !

  3. Alors, pourquoi appeler « lait » un produit qui n’en est plus ?
    Du lait, c’est du lait frais entier, pas ces « laits stérilisés, écrémés » qui ne sont QUE des boissons à base de lait mais qui sont complètement dénaturés et perdent ainsi jusqu’à 30% d’éléments nutritifs et de vitamines !

Moi aussi je donne mon avis