Allumette ou briquet : lequel est le plus écolo ?

Briquet ou allumette ? Allumette ou briquet ? Lequel de ces deux accessoires privilégier pour produire du feu tout en respectant la planète ? ConsoGlobe.com vous aide à faire votre choix.

Rédigé par Consoglobe, le 23 Jan 2018, à 16 h 40 min

Le briquet est réutilisable, facile à allumer, plus tendance et moins sensible à l’humidité. L’allumette est moins chère, et quand elle ne s’allume pas, vous pouvez toujours réessayer avec une autre. Mais quel est le plus écolo des deux ? Éléments de réponses.

Allumette et briquet : le duel

Un briquet est considéré comme 30 fois plus polluant qu’une pochette d’allumettes. Par contre, pour produire une flamme, un allumage avec une allumette est quelque 2.5 fois plus polluant qu’avec un briquet en raison de l’embout et du frottoir des boîtes qui contiennent des substances chimiques nuisibles.

Allumettes, briquet

© fullvector

Dans ce duel de feu, le briquet remporte ainsi haut la main la bataille… des déchets ! En effet, les 7 milliards de briquets jetables mis sur le marché par an sont impossibles à recycler  ! Et pour cause : devant répondre à des critères de sécurité, ils se composent de plusieurs pièces de différents matériaux (plastique, acier) indémontables.

Découvrez la consommation mondiale de briquet jetables sur le Planetoscope

Le qualificatif de « jetable » n’est d’ailleurs pas très approprié à ce gadget : jeté en pleine nature, il mettra un siècle avant de se désagréger, contre seulement six mois pour l’allumette. Préférez les briquets rechargeables ou permettant au minimum 3.000 allumages.

Pour les fumeurs : allumez vos cigarettes de façon écolo et originale avec… le briquet solaire  ! Un petit miroir parabolique capture les rayons du soleil et les focalise sur un point central où se trouve l’extrémité de la cigarette. Une solution qui ne doit pas vous faire oublier que fumer reste très nocif pour votre santé et celle de l’environnement …

Lire page suivante : les allumettes, concentré de produits chimiques

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. Article négligé qui ne part pas sur l’objectivité. Des détails sont oubliés et Eric nous en rappelle une partie. De plus que vient faire la flamme olympique là dedans, c’est ce qui s’appelle un hors sujet. Bizarre, vous parlez du gaz mais pas de l’essence. Ni même de l’amadou du briquet à amadou, ustensile guère plus obsolète que l’allumette. Quand à la chimie,….et oui la combustion est un procédé qui met en jeu des éléments chimiques depuis la nuit des temps. De l’air, de l’hydrogène, du soufre, de l’alcool, du carbone, du magnésium etc.

  2. dans les têtes d’allumettes, il y a surtout du soufre et du phosphore, qui sont des éléments chimiques présents partout autour de nous, voire en nous.
    Les fameux métaux lourds sont à l’état de traces.
    Par contre, dans le briquet, vous oubliez la pierre qui fait des étincelles : c’est de l’oxyde de cérium.
    Le cérium est extraits de minéraux (monazite par exemple) que l’on dissout, avec comme inconvénient que dans le résidu il y a des éléments radioactifs (uranium, thorium et leurs descendants)
    Damned, on n’a jamais rien sans rien !

  3. C’est grave bien

  4. C’est utile vraiment

  5. hello Math

    Sinon il y a une alternative écologique c’est l’utilisation d’un brique bi energie solaire B*Fly
    .idcook.com/fr/briquets-bi-energie/110-briquet-bi-energies-bfly.html?pi=5

    j’en ai un c’est fun et pratique!

  6. Donc si on hésite entre un aérosol ou des allumettes (pour les odeurs des toilettes par exemple)on doit choisir quoi? le moins polluant?

Moi aussi je donne mon avis