Comment agir contre l’obsolescence programmée ? La Fabrique Écologique répond

La Fabrique écologique est une fondation qui promeut l’écologie au quotidien. Elle propose ici trois pistes d’action pour lutter contre l’obsolescence programmée.

Rédigé par La Fabrique Ecologique, le 14 Sep 2016, à 8 h 08 min

La médiatisation de documentaires tels que «  Prêt à jeter » ou « La mort programmée de nos appareils » par le magazine Cash Investigation a fait entrer la question de l’obsolescence programmée dans le débat public au début des années 2010.

Enjeu rapidement repris par de multiples acteurs (associations, think tanks, acteurs institutionnels et politiques), les consommateurs y sont aussi devenus particulièrement sensibles. En 2014, 9 personnes sur 10 sont « tout à fait » ou « plutôt » d’accord avec l’idée que « les fabricants conçoivent délibérément des produits qui s’useront ou tomberont en panne rapidement » selon l’Observatoire Société et Consommation.

En 2015, la loi sur la transition énergétique est la première en France à légiférer sur l’obsolescence programmée en la définissant et en la sanctionnant.

Vers des produits de consommation plus durables ?

Si la lutte contre cette pratique est nécessaire pour aller vers une consommation plus soutenable, le phénomène est plus complexe qu’il n’y parait et le dispositif réglementaire et législatif actuel insuffisant. C’est en tout cas ce que montre la note rédigée par un groupe de travail présidé par Thierry Libaert, conseiller au Comité Économique et Social Européen, pour La Fabrique Écologique.

Une responsabilité partagée entre producteurs et consommateurs

 En effet, l’obsolescence programmée n’est pas uniquement une réduction planifiée de la durée de vie d’un produit. Elle repose aussi sur l‘impossibilité de le réparer faute de pièces détachées adéquates (obsolescence indirecte) ou sur l’idée que le consommateur sera plus enclin à racheter un produit plutôt que de le réparer à cause des délais et des coûts. Il existe aussi une obsolescence psychologique renvoyant aux phénomènes de mode : la consommation effrénée de smartphones l’illustre très bien.

téléphone cassé

Cela signifie aussi une responsabilité partagée. Par les fabricants, les distributeurs mais aussi les consommateurs. Au-delà des phénomènes de mode, ces derniers peuvent avoir tendance à se tourner vers les produits à bas coût et donc de moins bonne qualité.

Trois pistes d’action pour lutter contre l’obsolescence programmée

 Face à ce phénomène hétérogène et difficile à appréhender, La Fabrique Écologique propose trois pistes d’action :

  • Garantir la réparabilité des produits, notamment en appliquant plus résolument et en modifiant la loi Hamon du 17 mars 2014.

Celle-ci prévoit notamment que les professionnels informent les consommateurs sur la période de disponibilité des pièces détachées mais uniquement quand celles-ci sont prévues. Aucune obligation ne repose donc sur les plus mauvais élèves. Il semble nécessaire d’imposer à ces derniers l’obligation d’afficher « pas de pièces détachées » afin que le consommateur soit correctement informé.

  • Intégrer dans les prix des produits des critères favorables à l’intensité d’usage et à la durée de vie.

Ceci pourrait s’intégrer dans le cadre de la responsabilité élargie du producteur sur les produits électriques et électroniques : les fabricants et distributeurs paient une éco-contribution pour financer la collecte et le recyclage des produits en fin de vie. Cette éco-contribution pourrait être modulée en fonction de l’intensité d’usage ou la durée de vie prévisible d’un produit.

  • Afficher la durée de vie des produits et permettre ainsi aux consommateurs de s’engager vers une pratique d’achat responsable.

Des solutions simples et pouvant rapidement être mises en oeuvre qui ne doivent pas empêcher une réflexion plus large sur nos modes de consommation.

En savoir plus : lire la note de La Fabrique Écologique sur l’obsolescence programmée

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



La Fabrique Ecologique est une fondation pluraliste et transpartisane qui a pour objectif de promouvoir l'écologie et le développement durable sur la base de...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis