L’âge limite de la vie humaine est fixé à 115 ans

L’espérance de vie ne pourra pas augmenter indéfiniment. C’est le constat fait par des scientifiques qui ont établi l’âge limite de la vie humaine à 115 ans.

Rédigé par Pauline Petit, le 4 Sep 2017, à 10 h 05 min

C’est la fin du mythe de la longévité éternelle. Les humains ne pourraient pas vivre au-delà d’une certaine limite d’âge, affirment des scientifiques dans une étude.

L’espérance de vie n’est pas extensible à l’infini

Il existerait un plafond qui limite l’espérance de vie. C’est le résultat de l’analyse de statisticiens hollandais sur l’espérance de vie de 75.000 Néerlandais. Elle vient compléter une étude similaire qui avait abouti aux mêmes conclusions l’année dernière aux États-Unis.

On ne peut pas espérer vivre 150 ans

Les chercheurs ont estimé la limite de l’espérance de vie humaine à à 115,7 ans pour les femmes et à 114,1 ans pour les hommes. Ainsi, malgré les progrès de la science, vivre deux siècles, ou même jusqu’à 150 ans, serait impossible à cause des limites biologiques humaines. “Le plafond en lui-même n’a pas changé“, affirment les statisticiens.

Les chiffres du Planetoscope : l’espérance de vie dans le monde

L’espérance de vie a fait un bond ces dernières décennies. C’est le recul de la mortalité infantile qui a fait augmenter l’espérance de vie dans les pays les plus riches. En outre, on peut désormais espérer vivre en bonne santé à plus de 80 ans. Aux Pays-Bas, le nombre de personnes ayant atteint l’âge de 95 ans a triplé, signalent les auteurs de l’étude. Toutefois, à partir d’un certain âge, les défenses immunitaires humaines dégringolent et le corps montre de plus en plus de signes de faiblesse.

Il serait difficile d’atteindre une espérance de vie moyenne au-delà de 115 ans. Il existe certes des exceptions, comme Jeanne Calment qui a vécu 122 ans. Le secret de cette championne de la longévité ? Du chocolat et des cigarillos !

Illustration bannière : Très vieille femme – © SOMRERK WITTHAYANANT Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Se n’est pas une loi! Et la ont parle d’espèrance de vie sans changer génétiquement les êtres humains (ce qui va très vite changer). Parsqu’il savent déja qu’un homme pourrat vivre plusieurs siècles, se n’est qu’une question de temps. Les évolution de la mèdecine depuis les trentes dernières années ne son rien comparer à dans trentes ans, RIEN!!! Un statisticien ne fait que de compter les oeufs!!!! Et peu dire en gros ou ils sont aller mais pas plus.

  2. La reproduction sexuelles, gage d’évolution, est consubstantielle à la fin de vie de l’individu.
    Cette loi naturelle de l’impermanence est donc positive. Sans elle nous n’existerions pas.

Moi aussi je donne mon avis