Visite des dessous d’une usine Renault

Suite du petit compte-rendu de notre visite au sein de l’Usine Renault (Maubeuge Construction Automobile), chargée de produire le Kangoo ZE, la future voiture électrique utilitaire de la marque au losange…

Impact écologique : quels progrès ?

Developpement durable article

En observant ce grand Barnum, on n’ose imaginer les consommations énergétiques et les rejets polluants engendrés par l’ensemble des activités de l’usine, l’impact que cela peut avoir sur l’environnement mais aussi la santé des salariés.
Pourtant, si nous ne pouvons pas affirmer ne pas avoir senti des odeurs de peinture ici ou là, les progrès réalisés par l’usine en matière environnementale nous ont été démontrés par les chiffres :

  • en 10 ans, la consommation d’eau a diminué de 37 % et les rejets de COV ont été divisés par 2.

Developpement durable articleCertifiée ISO 14001 comme l’ensemble des sites de production Renault, l’usine de Maubeuge n’a ainsi pas à rougir de ses efforts pour réduire son impact environnemental.

Elle a même sa “figure de proue verte” qui demeure la grande attraction de la fin de la visite, démonstrations physico-chimiques à l’appui :  le traitement des eaux pluviales. Pas très étonnant dans le Nord nous diriez-vous…

  • Comptez ainsi un traitement d’eaux pluviales de 70 m3/h, réinsérées par la suite dans le cycle de production industrielle  !

Et la voiture électrique alors ?

Developpement durable articleLa fabrication du Kangoo Express ZE : là, consoGlobe est resté sur sa faim, avec des questions en suspens : quand ? Comment ? Avec quels partenaires ?

Quelles capacités de production ? Quelles innovations au niveau des batteries ? Quels prix ?

Les secrets de fabrication sont encore bien gardés, ce qui peut paraître compréhensible tant la concurrence entre les constructeurs automobiles est rude sur un marché où il faut toujours avoir un temps d’avance sur les autres, où les enjeux en matière de motorisation alternative sont immenses…

Le tout électrique, un pari utopique ou une intuition géniale ?

Et Renault a beaucoup misé sur la voiture électrique qui selon le constructeur français pourrait représenter 10 % du marché mondial en 2020, date à laquelle la réglementation européenne imposera aux constructeurs de ne pas dépasser un seuil d’émission moyen de 95 grammes de CO2 par kilomètre, contre 158 aujourd’hui… Une prévision plausible ou utopique ?

Toujours est-il que la commercialisation de ses premiers modèles de voitures électriques est attendue à la mi-2011, dont le Kangoo Express ZE. Mais, pour satisfaire son ambition, la marque au losange devra mettre fin aux idées-reçues et aux (nombreuses) questions qui entourent cette technologie…

A suivre donc !

*

Je réagis

Sur la voiture électrique