Test voiture électrique : la Nissan Leaf

Test voiture électrique : la Nissan Leaf

On a testé pour vous
Aujourd’hui la Nissan Leaf,  la 1ère voiture 100 % électrique élue voiture de l’année, en 2011.

Description de la Nissan Leaf

Nissan-leaf-electriqueLongue de 4,45 m et haute d’1,55 m , lourde de 1525 kg, la Nissan LEAF est dotée d’un moteur électrique de 80 kW soit 107 ch et 280 Nm.

  • Vitesse maximale : 140 k / h
  • Autonomie : 175 km soit de quoi couvrir les  besoins de plus de 80 % des conducteurs européens qui effectuent moins de 100 km par jour.

Sur le plan pratique, les batteries de cette future compacte nippone se rechargent à 80 % de leur capacité en 30 minutes sur un chargeur spécifique.  Les batteries complètement à plat mettent 20 heures à se recharger.
prise-voiture-universelle
Une recharge complète sur une prise domestique de 200 V demande 8 heures. Nissan estime que 90 % des utilisateurs de la LEAF auront recours à la recharge à domicile

Les 48 cellules de batteries lithium-ion pèsent 250 kg et sont positionnées sous l’habitacle On remarque au passage que le centre de gravité est plus bas.

On a aimé

Un bon équipement pléthorique avec quasiment aucune option : boite automatique en série, caméra de recul, ouverture et démarrage sans clé avec le système intelligent Key,

  • Rassurant  : l’écran tactile 7 pouces qui indique les principales stations de recharge proches d’où vous êtes ainsi que si elles sont disponibles ou pas.
  • La garantie des batteries de 8 ans ou 160 000 km
  • Pratique  : le témoin d’autonomie qui vous dit où en est votre batterie.
  • Le manufacturier nippon promet une couple élevé disponible très tôt.
  • A l’intérieur, la modernité est évidente
  • Comme sur toutes les voitures électriques, sur la Leaf il n’y a qu’une seule commande de vitesse, bien visible sur une  console de bord centrale plutôt ergonomique.

    nissan-leaf-tableau-bord

    Un tableau de bord très séduisant

  • L’habitabilité aux places arrière nous a paru plutôt correcte pour une voiture de cette gamme
  • Le coffre de 330 l entièrement dégagé est plus profond que sur la plupart des hybrides.
  • La conduite  : attention aux démarrages canons, car tout le couple (280 Nm) est disponible de suite, dès le démarrage. Il faut faire attention à ne pas conduire comme dans un kart ! Nous n’avons pas essayé mais il parait que la Nissan Leaf peut couvrir un 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes

Nissan leaf – La bonne idée  :

Nissan a ajouté un mode Eco qui permet de limiter la puissance des accélérations, de maximiser la récupération de l’énergie au freinage et d’ajouter 10 % d’autonomie aux batteries.

  • Le silence  : royal ! Le seul bruit qu’on entend, de l’extérieur, est celui d’un petit bruiteur qui s’active à faible allure dans le trafic pour que les piétons entendent la voiture. Et puis, en appuyant sur le démarreur à bouton-poussoir, une petite musique se met en marche.
  • L’absence de particules  : on roule sans scrupules pour les poumons des enfants … 0 g de C02

Le coût d’utilisation est estimé autour 1,8 / 1,9 euro pour 100 et est fonction du prix de l’électricité  (contre un coût moyen de 7 € pour une diesel standard).

nissan-leaf-recharge
On aime moins

La  LEAF n’a pas été configurée pour pouvoir subir un changement rapide des batteries dans des stations dédiées tel que le prévoit le projet Better Place.

  • La suspension  : comme souvent sur les Nissan et voitures japonaises, la suspension est annoncée souple mais paraît dure, surtout à l’arrière ! on préfère le moelleux de la C3 ….

  • La téléphonie main libre : une vraie incitation à la distraction et à la fraude puisque téléphoner en conduisant est interdit.
  • La vitesse de pointe un tout petit peu juste : avec une puissance de 109 ch aidée par la batterie, on atteint 145 km/ ; on n’a pas le sentiment sécurisant d’en avoir « sous le pied » comme avec une 408 par exemple.
  • Le prix de 35 900 €

*

Je veux témoigner

Sur la voiture et la voiture électrique