Quelles voitures émettent le moins de CO2 ?

Le nouveau palmarès des voitures les moins émettrices en CO2 vient d’être publié par l’Ademe. Et il y a du progrès dans l’air puisque pour la première fois on observe des émissions inférieures à 90 g de CO2/km pour les voitures lauréates de chaque catégorie (diesel ou essence). Au niveau des constructeurs, Toyota remporte la Palme verte, enregistrant les plus fortes baisses d’émission.

Les podiums des voitures les moins émettrices en CO2

Selon les chiffres de l’Ademe, 8 voitures diesel et 2 essence émettent moins de 100g  de CO2/km,  soit seulement 10 voitures appartenant à la classe A de l’étiquette énergie/CO2… Un nombre en hausse mais qui ne nous fait pas non plus sauter au plafond.

  • Au niveau du classement des voitures Diesel, la Smart Fortwo occupe toujours la première place, assez loin devant la Ford Fiesta et la Seat Ibiza, avec une différence d’émission de CO2/km de l’ordre de 10g (88 g vs 98 g de CO2/km).

Developpement durable articleSmart Fortwo

  • Au niveau du classement essence, Toyota accapare les 2 premières places avec sa nouvelle Prius hybride (89 à 92 g de CO2/km) suivie de la Toyota iQ 68 VVT-i (99 g) et  la Honda Insight 1.3 i-VTEC (modèle hybride) (101g).

Developpement durable article

Toyota Prius

Bonnets d’âne pour Mercedes et Lamborghini

Du côté des voitures essence les plus émettrices en CO2, on peut dire que le groupe italien Lamborghini a été pris en excès de pollution avec son modèle super-sportif, la Murciélago, seule voiture – essence et diesel confondues – franchissant la barre des 500 g de CO2/km en 2009.

Developpement durable article
Le groupe Mercedes-Benz enregistre lui les plus fortes émissions de CO2 au niveau des voitures Diesel avec son modèle G280 (320 g/km).

Petites voitures, grandes économies…

Autre émission de CO2 en baisse : celle, moyenne, des voitures neuves vendues en France qui atteint en 2009 133 g de CO2 par km contre 140 g en 2008, soit une économie sur un an de 231 000 tonnes de CO2.

  • La moitié des véhicules vendus en 2009 émet moins de 120g CO2/km et 75 % moins de 140g CO2/km.
  • Pour la première fois, la moyenne des émissions des véhicules essence (131g/km), en baisse de 10 g, est inférieure à celle des Diesel (134 g/km) qui diminue plus lentement (-5 g).

Developpement durable article

Peugeot 207 : la voiture la plus vendue en 2009

Au-delà des progrès réalisés par les constructeurs, cette baisse s’explique surtout par les types de voitures achetées par  les Français, qui, en ces temps de crise économique, préfèrent investir dans des petites voitures essence peu chères et bien moins émettrices en CO2 que les 4×4 ou grosses berlines.

Sans compter l’application du bonus/malus qui les incite également à se tourner vers ces voitures économiques.

Bonus-Malus : le barème endurci

Depuis le 1er janvier 2010, un nouveau barème du bonus écologique est entré en vigueur avec :

  • une prime de 5000 euros à l’achat d’une voiture neuve émettant moins de 6 g de CO2/km
  • 1000 € entre 61 et 95 g de CO2/km,
  • 500 € entre 96-115 g/km
  • 100 € entre 116-125 g/km.

Les véhicules hybrides bénéficient d’un super bonus de 2.000 euros s’ils émettent moins de 135 de CO2/km.

Constructeurs automobiles : Toyota rejoint Fiat

Si la France a pris en 2009 la tête de l’Union Européenne au niveau des émissions moyennes des véhicules mises sur le marché, les constructeurs français se font devancer par 2 groupes étrangers :

  • Toyota et Fiat ont enregistré en France des émissions moyennes de CO2 de 127 g/km contre 130 g pour PSA-Peugeot (3e) et 131 g pour Renault.
  • Toyota a accompli la baisse la plus spectaculaire en un an (-12 g) devant Peugeot et Renault (- 5 g).

Bon point pour ces 2 derniers constructeurs : ce sont eux qui offrent les gammes les plus larges de voitures bénéficiant d’un bonus.  Un tiers des 1156 modèles de voitures “bonussées” en 2009 était proposé par les constructeurs français.

*

Je réagis