La sieste améliore nos capacités d'apprentissage

La sieste améliore nos capacités d’apprentissage

La sieste est une pratique culturelle appliquée avec plus ou moins de rigueur en fonction des endroits. Bien qu’elle soit, de manière générale, surtout admise dans les régions chaudes, où le travail et l’activité physique auraient tendance à être remis aux heures plus fraîches, la sieste serait en fait un véritable réparateur cognitif.

Pour apprendre mieux, faites la sieste !

Etymologiquement, le terme dérive de l'espagnol "siesta", lui même issu du latin sexta, qui signifie : "la sixième heure du jour". Un signe ancestral ? La sixième heure après l'éveil devrait être destinée à un petit somme ?

Étymologiquement, le terme Sieste dérive de l’espagnol « siesta », lui même issu du latin sexta, qui signifie : « la sixième heure du jour ». Un signe ancestral ? La 6ème heure après l’éveil devrait être destinée à un petit somme ?

Le point de vue répandu et dédaigneux l’assimilant encore à de la fainéantise est typiquement occidental. En France surtout, où la connotation négative est des plus communes.

Au Japon, en Scandinavie,  les entreprises aménagent de plus en plus des locaux où les employés sont invités à venir passer quelques minutes pour une bonne sieste après la pause déjeuner, le meilleur moment pour 20 minutes de quasi-sommeil.

Aujourd’hui, même si la sieste n’est pas une pratique évidente à caler dans l’emploi du temps de la plupart des actifs, elle reste indéniablement importante pour se reconcentrer, recharger les batteries, et enchaîner l’après midi avec moins de fatigue.

Rafraîchir son cerveau avec la sieste

« Une bonne sieste équivaut à un Ctrl F5″

Par exemple, lors des sessions de révisions pré-examens, faire une sieste au milieu de la journée sera la meilleure stratégie de révision, d’après des scientifique allemands.

Octobre 2007, près de Reims, une manifestation de sensibilisation à la sieste.Le cerveau ferait le point sur les informations emmagasinées la matinée, et mieux, la sieste permettrait au cerveau d’être plus apte à traiter de nouvelles informations à son réveil.

Une période de sieste, même s’il s’agit simplement de s’allonger et de se détendre durant quelques minutes, sans dormir, aura une fonction réparatrice sur les muscles et le cerveau, qui améliore les capacité de concentration lors de la reprise d’activité.