Qui sont les créatifs culturels ?

Qui sont les créatifs culturels ?
Vous aimez ? Partagez :

Etes-vous un créatif culturel ? En tant que lecteur assidu de consoGlobe.com, il y a de grandes chances que vous fassiez partie de ce groupe mis en avant par les travaux du sociologue Paul Ray et de la psychologue Sherry Anderson. Les créatifs culturels (traduction du terme « cultural creative ») rassemblent ceux qui revendiquent des valeurs liées à l’écologie, à la vision féminine des relations, au développement personnel et spirituel, à l’ouverture multiculturelle et à l’implication solidaire dans la société.

L’émergence des créatifs culturels

Les contextes social, économique, politique et culturel amènent les occidentaux à voir le monde autrement. La crise et même les crises chamboulent la perception que l’on a de notre société. Entre les difficultés économiques, les souffrances des uns et des autres, les injustices, la violence, les scandales alimentaires, les peurs, etc., on oscille entre un ras le bol et l’envie de changer la façon dont le monde avance. Et ce changement global passe par un bouleversement intérieur individuel.

ecologie-spiruline algueEn 2000, Paul Ray et Sherry Anderson tentent de savoir où se situent les Américains, entre les 2 grands modèles qui constituent la société américaine à l’époque : les « Traditionnalistes » (pro-Bush) et les « Modernistes » (pro-Clinton). Après 12 années de recherche auprès d’un échantillon représentatif de 100 000 Américains, ils s’aperçoivent qu’un autre sociotype émerge : plus d’un quart des adultes (soit 50 millions de personnes) auraient choisi une troisième voie.

Ceux-ci ont en effet profondément changé leur vision du monde, leur mode de vie et même leurs valeurs ces dernières années. Les 2 chercheurs ont décidé de nommer cette catégorie de personnes les Cultural Creatives, autrement dit des créatifs culturels ou créateurs de culture.

« Nous décidons de les appeler les Créatifs culturels car, d’innovation en innovation, ils sont en train de créer une nouvelle culture pour le 21e siècle ».

ensemble développement durableLeur nombre est en constante évolution. Au début des années 60, ce groupe socioculturel mu par des valeurs totalement opposées à la culture de l’époque ne représentaient que 5% de la population. Héritiers des mouvements écolo, antiraciste et new age, les créatifs culturels ou créateurs de culture, représenteraient aujourd’hui entre 33 et 37% des populations d’Amérique du Nord, d’Europe de l’ouest et du Japon.

L’impact des créatifs culturels

Selon l’étude coordonnée par Yves Michel en 2006, les Créatifs Culturels représentent 17 % de la population française, bien plus que les militants de n’importe quel parti politique en France ! Ils sont majoritairement des femmes (deux tiers).

En occident, on estime entre 15 et 30% de créatifs culturels, ces gens « invisibles » qui construisent la transition vers une nouvelle société.

Les créatifs culturels veulent profondément changer la société. Ils la désirent plus responsable, plus solidaire, plus durable. Et surtout, ils veulent qu’elle ait du sens. Loin du militantisme politique – les créatifs culturels ne sont ni de droite, ni de gauche – ils sont persuadés qu’une autre voie est possible. Ils sont fervents adepte des nouvelles formes de consommation comme les différents services de consommation collaborative.

Les valeurs piliers des créatifs culturels

Le philosophe Patrick Viveret voit les créatifs culturels comme un groupe de personnes ayant changé de posture dans leur rapport à l’écologie, entre les hommes et les femmes, qui ont une ouverture multiculturelle, une forte implication sociale et un intérêt pour les questions spirituelles au sens large du terme.

naturopathieLes créatifs culturels, contrairement aux 2 sociotypes déjà identifiés sont cohérents dans leurs valeurs. Et ils font preuve de cohérence entre leurs pratiques et leurs valeurs.

Ce groupe socioculturel très porteur a su franchir les barrières érigées par l’establishment : les créatifs culturels peuvent aussi bien prôner des valeurs que l’on prête aux Traditionnalistes comme la spiritualité par exemple, que des valeurs très ancrées chez les Modernistes comme le féminisme. Plus étonnant encore, ce groupe n’a même pas conscience de former un groupe important : chacun se croit marginal ou minoritaire. Or, ils sont des millions à constituer cette force sociale qui peut devenir un puissant levier de changement.

Les valeurs clés des créatifs culturels

Gwenhaël Blorville, doctorant en sociologie à l’université de Tours, met en relief 4 valeurs fondamentales qui fédèrent les créatifs culturels.

  • l’ouverture aux valeurs féminines : la place des femmes dans la sphère publique, la préoccupation au sujet des violences faites aux femmes
  • l’intégration de valeurs écologiques et de l’enjeu du développement durable
  • l’implication sociétale c’est à dire l’implication individuelle et solidaire dans la société
  • le développement personnel, pouvant inclure une dimension spirituelle

A lire pour en savoir plus sur les créatifs culturels :

  • « L’émergence des créatifs culturels » par Paul H. Ray, Sherry Ruth Anderson aux éditions Yves Michel.
  • « Les Créatifs Culturels en France » par l’association pour la Biodiversité Culturelle, préface de Jean-Pierre Worms aux éditions Yves Michel.
  • Êtes-vous un créatif culturel ? Faites le test sur le site : www.yvesmichel.org

 

*

Je veux témoigner

Sur le même thème :

Sources : babeldoor.com un sociologue pour comprendre les creatifs culturels
L’Express Les Créatifs culturels vont-ils faire basculer l’élection de 2012 ? Intervention du philosophe Patrick Viveret dans l’émission Ce soir ou jamais de Frédéric Taddeï.

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


3 commentaires Donnez votre avis
  1. Oups, oublier de préciser que c’est AVAAZ.

  2. Je me vois parfaitement représenter dans cette catégorie de personne. Et plus on sera nombreux, plus on aura de pouvoir pour changer le monde. Le site de pétition citoyenne est très représentatives de ce renouveau culturel. Avec plus de 20 millions de membres à travers le monde, c’est tous ensemble qu’on participe à le changer.

  3. Eh bien, maintenant qu’on les a étiqueté, il reste plus qu’a les « récupérer » !

Moi aussi je donne mon avis