Paresse et sédentarité causent 5 millions de morts par an

Paresse et sédentarité causent 5 millions de morts par an

Oisiveté est mère de tous les vices. Non contente d’être un vilain défaut, elle tue également 5 millions d’individus chaque année dans le monde, soit autant que le tabac !

1 personne sur 3 en manque d’activité physique

Fléau de notre société : le canapé et la télé. A partir du moment où l’on vit dans un pays riche, on est déjà menacé. Comme le rapporte la revue médicale The Lancet dans le cadre d’une récente étude menée par des chercheurs américains , 1/3 de la population mondiale ne fait pas assez d’exercice ; et c’est pire dans les pays industrialisés.

Ne pas confondre activité physique et sport

Allergiques au footing ou angoissés de la raquette, ne prenez pas peur !

Lorsque le corps médical parle d’activité physique, il n’implique pas forcément les 5h hebdomadaires en salle ou les divers marathons annuels.

L’activité physique consiste simplement à “se bouger”  : ce peut être la mère de famille qui accompagne les enfants à l’école à pied, troquer la voiture pour le vélo pour ses déplacement urbains, préférer les balades en forêt aux dimanches assis dans son canapé…

  • 30 minutes d’activité physique par jour 5 fois par semaine réduit les risques de maladies chroniques et prolonge l’espérance de vie.
  • Une étude canadienne révélait en 2011 que 15 minutes d’activité physique modérée par jour réduisaient déjà de 14 % les risques de développer une affection cardiaque.

Changer un tout petit peu ses habitudes pourrait donc bien sauver des vies ! « Le simple fait de réduire la sédentarité de 10 % à 25 % permettrait de prévenir entre 533 000 et 1,3 million de morts par an, dans le monde » annoncent les chercheurs de la prestigieuse Harvard Medical School.

Quel avenir pour nos enfants ?

Le manque d’activité ne touche pas que les adultes : les enfants sont eux-aussi concernés de près. Les petits occidentaux ont échangé parties de cerceaux et de corde à sauter contre des heures de jeux vidéo ou de séries TV.

L’étude affirme que 3 enfants sur 10 âgés de moins de 15 ans - ce qui correspond à 1,5 milliard d’individus dans le monde – ne sont pas suffisamment actifs. Les auteurs parlent même d’une véritable pandémie ! Concrètement, cela se traduit par davantage de risques de développer à l’âge adulte du diabète, des maladies cardiaques et certains cancers. “Le manque d’exercice cause environ 6 % des cas de maladies coronariennes, 7 % de diabète de type II et 10 % de cancers du sein et du côlon.” pointe l’étude.

L’activité physique, bonne pour le moral

Si bouger est bon pour le corps, c’est au moins aussi bon pour l’esprit. Au delà des méfaits physiques que peut engendrer l’inactivité (hypertension, diabète, obésité…), on peut aussi mettre en avant une corrélation entre la sédentarité et une tendance à la dépression ou à l’anxiété. L’activité physique améliore considérablement le bien-être et permet bien souvent de mieux gérer le stress.

Alors pour vivre longtemps et heureux, bougeons-nous un minimum, ça fait du bien !

*

Je veux témoigner

Sur le même thème :